Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

LIBRAIRIE DE CHARLES DOUNIOL

ÉDITEUR DU CORRESPONDANT, RECUEIL PÉRIODIQUE

29, RUE DE TOURNON, 29

[ocr errors][merged small]
[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]
[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

et l'antagonisme des classes engendrent le paupérisme et les révolutions sociales.

17 En France, l'inégalité des conditions n'est pas excessive, mais les misères réelles du peuple sont explo tées par ses faux amis 18. Le problème du paupérisme, en France, est un problème de morale autant que d'économie politique. 49. Loi de la charité fondamentale en cette matière.

20. Faux point de vue des philanthropes de 1789.

21. Le mal de la misère est primordial, universel, permanent, par conséquent difficile à guérir.

22. Nécessité de combattre les fausses doctrines et la corruption des mœurs. 23. Respect au droit de propriété. 24. Triple obligation du travail, de la charité, et des mœurs privées et publiques.

25. Exagérations libérales et socialistes. 26. Liberté réglée du travail, de la charité et de l'enseignement, dans l'ordre économique et dans l'ordre administratif.

27. Association de travaux et de secours par la commune et l'Église sous la surveillance de l'État.

28. Plan de l'ouvrage.

Pages

29 Les sentiments moraux se développent d'abord dans la famille qui est la plus ancienne et la plus parfaite des associations humaines. 30. La commune, qui est une réunion de familles établies dans le même lieu, est la meilleure forme d'assoeiation locale: elle a un double ca

38

39

40

40

41

42

43 43

41 45

46

51

57

CHAPITRE IV

De la commune dans ses rapports avec la famille et les mœurs privées.

59

[blocks in formation]
[blocks in formation]

CHAPITRE VIII

78

79

81

85

86

CHAPITRE VIL

De la constitution et de l'existence civile de la commune, principe de stabilité.

46. Association libre entre les habitants, incorporation politique faite par le souverain: tels sont les deux caractères constitutifs de la commune. Lois de la Grèce et de Rome. Lois de l'Angleterre, des États-Unis et de la Suisse. Ancien droit français. 89 47. Législation de l'an III attentatoire à l'inviolabilité de la commune, Conditions sans lesquelles elle ne peut être ni supprimée, ni réunie, ni disloquée.

48. Utilité des réunions cantonales pour les intérêts collectifs de plusieurs communes, notamment pour les œuvres de prévoyance et d'assistance publique.

94

94

De l'universalité de la représentation communale, principe d'égalité et de

concorde.

49. La représentation universelle, ca

[ocr errors][merged small]

ractère essentiel de l'organisation communale, favorise les idées d'égalité et de concorde entre les classes de citoyens.

50. La démocratie communale est un correctif de la démocratie politique et un frein pour le despotisme. 51. Elle était consacrée par l'ancien droit public français, et l'est aujourd'hui eneore par presque toutes les nations de l'Europe.

52. Systèmes divers de l'assemblée constituante, de l'empire, de la restauration, de la monarchie de juillet et du gouvernement présidentiel. 52 bis. Nécessité de donner pour base au suffrage universel communal le droit de cité, et d'immatriculer tous les citoyens de la commune.

97

99

101

103

114

CHAPITRE IX

De l'autonomie des communes, principe de liberté.

53. L'autonomie communale se manifeste par la libre action des assemblées populaires et des fonctionnaires émanés d'elles.

54. Le gouvernement direct par le peuple existe dans les town-meetings américains et dans les landsgemeindes des petits cantons de la Suisse. 417 55. La démocratie locale, pure ou re

présentative, se concilie avec toutes les formes de gouvernement. 56. Elle garantit les intérêts des masses contre les abus de pouvoir, pourvu

qu'elle ne soit pas exagérée. 57. 1.'excès d'autonomie, dans les communes du moyen âge, causa des déchirements politiques; mais, partout où le municipe survécut aux révolutions, l'ordre social s'améliora. 58. La comparaison de la Pologne et de l'Italie, et surtout de la France et

117

418

418

118

« PreviousContinue »