Page images
PDF
EPUB

les droits par edx acquis. Ordonnons en regance que les ex-jésuites, depuis le tems de l'extinction de l'ordre & de la publication du bref du pape in loco, puiffent en général hériter & acquérir par donations ; mais la présente ne leur permet auch ne aliénation , ou disposition ultérieure entre-vifs. leur accordant seulement l'usufruit; de sorte que de semblables capitaux devron étre placés pour fürsié, dans un fond public; ou, s'il s'agit d'un immeuto ble, il y fera pourvu d'autre maniere, & de façon qu'il ne puille étje aliéné, ni chargé en un Sun tems. Quant aux biens meubles de

peu

de 124 leur , légués ou donnés à des ex-jésuires , il leur fera libre d'en disposer. Il leur sera également libro de difpofer à cause de mort, c'est-à-dire , par teftament ou ade de derniere volonté, des biens i1za. liénables par ade entre-vifs, ainsi qu'il a été dit ci-dessus; mais à condition que cette difpofition ne se fefe pas en faveur d'un sujer étranger qui fe trouve hors de nos pays héréditaires ; & cela fouspeine de nullité. Ordonnons en conséquence à tous magiflrats &c.

On cravaille à reconstruire le pont qui sert de communication entre cette ville & le faubourg de Léopoldstadt. Quoiqu'il foit d'une longueur confidérable, il n'aura qu'une arcade en bois, qui fe : foutiendra très-solidement, sans pilotis plantes au milieu du courant ; ce qui le mettra à l'abri du, choc des glaces qui l'ont endommagé tant dede fois.,

Le 19, à 9 heures du matin, le feu prit ino». pinément au laboratoire de l'artificiere qui donne des feux d'artifice au Prater ; les ouvriers tâchesent de se fauver les uns par les fenêtres , & les autres par

la

porte; mais deux d'entr'eux furent affaillis par les flammes, de maniere qu'elles brû-. lerent tous leurs vêtemens, & les bleiferent grievement. On les transporta à l'hôpital de la charité. où l'un, malgré les prompts secours qu'on lui: donne, mourut au bout de quelques heures.

Divers malheurs arrivés depuis que que tem & particulierement cette année, ont déterminé le gouvernement à renouveller les défenses qu'il a faites phufieurs fois de se baigner dans le Danus be; il est même défendu de se laver les pieds dans ce fleuve, assis sur les bords ou sur des radeaux, Il semble qu'il y ait une espece de fatalité qui force les jeunes gens à chercher à éluder les ordonnances les plus fages, & à en être toujours les victimes. Un jeune homme de 18 ans s'avisa, ces jours derniers, d'aller fe baigner dans le fleuvé; il prit la précaution de chercher un endroit éloigné de la ville pour n'être pas surpris. Il coinba dans l'eau, un Turc de la suite de l'internonce, se promenoit par hazard de ce côté là avec quelques gens du pays ; il vit tomber le jeune hom

& fe jetta dans l'eau pour le secourir; il nagea longtems, l'atteignit enfin, mais ne pur parvenir à le retirer, à cause de la quantité prodigieuse de fange qu'il rencontrā. L'empereur inftruit de cet événement, a fait un présent au Turc & a renouvellé sur le champ les loix destinées à prévenir les défastres de cette espece.

me,

GENEVE ( le 20 Juillet. ) Le 21 du mois dernier, après une châleur dont ily a peu d'exemples dans ces contrées, & des coups de tonnerre qui due rerent, sans interruption, depuis 8 heures du foir jusqu'à 5 heures du marin, on vit paroitre. du côté du midi une espece de colonne aflezéren, due d'un rouge vif, & qui se dirigeoit vers le nord. Le 22, à 2 heures après midi, la colonne parut fixée , & s'entr'ouvrir. Le ciel devine tout-àcoup d'une obscurité affreuse , & nous fûmes in ondes d'une pluie violente, mêlée d'une grosse grêle , que poussoit un vent impétueux. En moins de dix minutes, la pluie 'devint fi abondante, que nos rues, même les plus élevées, reflem.

bloient à de profonds ruiffeaux, Cette inondation, jointe au débordement -subic du Rhône, devint bientôt fi prodigieufe & fi prompte dans le bas de la ville, que les boutiques & les magasins de ce quartier eurent jusqu'à 7 pieds d'eau. Deux habitans perdirent la vie, & l'on évalue le dommage qu'ont fouffert les marchandises, à plus de 800 mille livres. Cet orage terrible dura une demi-heure : nous nous trouvons encore heureux qu'il ait épargné les moissons, & n'ait frappé que la ville, & quelques maisons des environs. Des citoyens ont donné, à cette occasion, des ves de charité & de bienfaisance qui méritent d'ê. tre citées pour exemple. Le Sr. Léonard Bourdillon, orateur du magnifique conseil des DeuxCens, prononça dans cette respectable assemblée un discours qui fit verser des larmes aux auditeurs, & produisit une collecte en faveur des pluvres habitans ruinés. D'ailleurs, ce magistrat a formé, de concert avec le Sr. Dunand, marchand de fer, & le Sr. Jean Mirabeau, négociant , une fomme de 30 mille livres, qui a été employée á rétablir la fortune de ceux qui ont le plus ouffert.

ITALIE.

preu

ROME ( le 27 Juillet.) Le 26 du mois dernier, l'académie des arcades tint une assemblée publiqe dans un bosquet qu'on avoit préparé selon l'usage. Il y avoit plusieurs cardinaux, des princesses & dames romaines assis en cercle sur des bancs de gazon, Le chef des bergers arcades prononça un discours en l'honneur de Clément XIV, sous le nom de Piftofilo Elidense, & l'on reçut académi. siens les ambassadeurs d'Espagne &'de Portugal. Le 28, veille de St. Pierre, le

bénit les Pallium. On les apporta après les vêpres, avec les formalités accoutumées, au fouyerain pontife dans un bassin de vermeil. Après qu'il les eut bénis, on les enferma dans une cassette d'argent, qu'on plaça sur le tombeau des Sts. apôtres, d'où on les rerire lorsque S. S. veut en revêtir les archevêques & les évêques des églises qui jouissent des honneurs du Pallium. Après cette cérémonie, le grand connérable du royaume de Naples, Lorenzo Colonna , vint présenter à S. S. la haquenée. La cavalcade, qui étoit de la plus grande magnificence , s'arrêta devant l'église de St. Pierre. Tous les c valiers mirent pied à terre, ر

pape

& entrerent dans la basilique. On y conduisit également le haquenée , que le St. pere reçut, selon l'usage, entre les deux piliers du grand bénitier.

Le 4 de ce mois, il y eut, chapelle papale au palais apostolique, à l'occasion des obseques de Louis XV, roi de France, que S. S. avoit ordonnées, & qui y furent célébrées folemnellement ; le sacré college & les différens ordres de la prélature romaine alliterent à cette cérémonie. Le cardinal de Zelada officia à la grand'messe , & le prélat Celio-Falconieri prononça en latin l'oraison funebre de ce monarque.

Le St. pere a conféré l'évêché de Vintimille ay pere Clavarini, religieux dominicain d'un mérite distingué.

Les missions qui doivent précéder de quelques mois l'ouverture de l'année Ste. dans cette ville, comnienceront le 30 de ce mois , & elles se feron, suivant l'usage, dans les différentes places publiques.

Il se tine , le 11 , une congrégation particuliere composée de 6 cardinaux. Il y fut décidé que le prince-évêque de Würtzbourg feroit maintenu dans un point de jurisdiction qui lui étoit contesté depuis longtems par l'abbeffe & le chapitre noble de Ste. Anne de la même ville. On dit que parmi les papiers de l'archiprêtre

BS

[ocr errors]

Azafont, on a trouvé un recueil des révélation de la prétendue prophêcoffe dont on a parlé. L'examen en a été confié au P. Mamachi., domioit.. cain, qui a déjà fait son rapport à la congrégation.

NAPLES ( le 15 Juillet. ) Le marquis de Caracá. cioli, ambassadeur de cette cour à celle de France, arriva ici le 2 de ce mois, pour y rétablir sa isan.. té; ce ministre fut prétenté le 7, à L, M.

Un exprès dépêché en cette cour par le grand maître de l'ordre de Malte, a confirmé la nouvelle de la menace faite par le marquis de Cavalcabo, ministre de Ruffie , de faire entrer dans le port de cetre isle un nombre indéfini de vaisseaux, &e même toute la flotte rufle , si l'impératrice falouveraine le jugeoit nécessaire au bien de fon fervice. Sur cette menace , le grand conseil de Malie: a donné ordre à toutes ses troupes de fe tenir prês tes à repouffer les Rufles au cas qu'ils voululent tencer une descente, &.elle a rappellé sur le champ te vaisseau de guerre maltois le St. Jean qui le trouvoit à Livourne. Le même exprès a rapporté que le grand conseil avoit résolu de faire part decette déclaration inattendue aux cours de France, . d'Espagne, de Portugal, de Naples, & de Romea

Le roi a permis d'extraire de ses états 20 mille tomoli de bled pour l'approvisionnement de l'ille de Maite. Le comolo est une mesure pour les grains . au royaume de Naples & de Sicile, qui contiene environ le tiers du septier de Paris.

On écrit de Pålerme que, le 20 du mois dernier, le peuple de cette ville fe porta encore à des; mouvemens féditieux. Trois birres ayant été ara: rêtés pendant la nuit, 3 mille hommes s'attroue. perent, & lommerent le préteur d'en faire juftice 1ur le chainp. Ce magiftrat effaya iducilement de calmer les esprits par des représentations Sur la née ceflicé d'innuine le procès des accusés ayant que

[ocr errors]
[ocr errors]
« PreviousContinue »