Annales historiques du comté de Neuchatel et Valangin depuis Jules-César jusqu'en 1722 ...: Publiees pour la premiere fois, avec quelques annotations d'apres le manuscrit de I'auteur, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 402 - ... paillards se remettent à honnêteté, délaissant leur mauvaise et scandaleuse vie, si tant qu'ils désirent éviter les punitions suivantes. Les adultères, hommes ou femmes, qui auront commis adultère qui sera manifesté...
Page 13 - Vautravers, après sa mort et non auparavant, cinquante sols faibles petite monnaie pour le remède de son âme et de celles de ses prédécesseurs...
Page 480 - De livrer, dis-je, un tel homme à Satan, pour la destruction de la chair, afin que l'esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus.
Page 310 - Afin que esclandre et plus grand mal n'y adviennent, ambes parties se sont condescendues à devoir faire un plus par les dits bourgeois , afin que si le plus d'iceux se trouvait du côté d'iceux tenant la dite messe , icelle dût être entretenue , et si le plus se trouvait du côté d'iceux tenant la foi évangélique, la dite messe dût être bas mise et la vraie parole de Dieu prêchée et annoncée, le tout au contenu de la paix générale faite et dressée par mes très-redoutes seigneurs,...
Page 308 - Et quand le plus fut trouvé du côté d'icelle loi, les Ambassadeurs de Berne voulurent que chacun dût vivre selon le contenu de leur réformation...
Page 309 - Wâinu du|<™geusement violée et polluée , et l'autorité de ma dite dame enfreinte, demandant réparation lui être faite, afin que le saint divin office de la sainte messe et œuvres canoniales ne fût ruiné et bas mis: entendu aussi que les prédécesseurs de la dite illustre dame et comtesse avaient fait et fondé la dite église de leurs biens et non pas des biens des dits bourgeois de la dite ville: à quoi une partie des dits bourgeois disaient et répondaient "'i»M»d...
Page 308 - Berne voulurent que chacun dût vivre selon le contenu de leur réformation et que il ne se dût point dire de messe en votre maison, mais ceux que voudront ouir messe, fussent punis par 10 livres d'amende, parce qu'ils savaient bien que je ne les punirais point pour cela; ce que jamais ne voulus consentir, mais fis les réserves contenues au dit départ et du depuis ai toujours fait chanter en voire chapelle de votre château, afin qu'ils n'y contrevinssent.
Page 402 - Et tous ceux qui orront tels blasphèmes, seront entenus de les amonester à cela faire; et si tels blasphémateurs donnent paroles injurieuses et ne veulent baiser terre, iceux doivent être mis en prison, puis après baiser terre et donner soixante sols de ban; et ils pourraient aussi faire de si gros blasphèmes, qu'ils seraient châtiés plus rigoureusement.
Page 307 - ... la fin ils prirent la matière en leurs mains et après plusieurs peines et labeurs conclurent ce que verrez par le départ (1) que je vous envoie.
Page 352 - Après la tenue du synode à Neuchàtel, Fabry quitta l'église de Ponthareuse. La ville de Boudry s'étant entièrement réformée, il y établit pour pasteur en sa place un certain nommé Thomas Barbarin, de Tubingen, et il continua son ministère a Neuchàtel. Genève ayant embrassé la religion réformée après la dispute 1535...

Bibliographic information