Études révolutionnaires: Philippe d'Orléans-Égalité

Front Cover
G.A. Dentu, 1845 - France - 336 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 100 - ... Je jure de veiller avec soin sur les fidèles de la paroisse qui m'est confiée, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout mon pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée Nationale et acceptée par le roi.
Page 132 - Il n'ya plus, pour aucune partie de la nation, ni pour aucun individu, aucun privilège ni exception au droit commun de tous les Français. Il n'ya plus ni jurandes, ni corporations de professions, arts et métiers.
Page 129 - J'oserai dire qu'après avoir fait tant de sacrifices à l'intérêt du peuple et à la cause de la liberté, il ne m'est...
Page 129 - ... nationale-, que je suis prêt à servir ma patrie sur terre , sur mer , dans la carrière diplomatique, en un mot , dans tous les postes qui n'exigeront que du zèle et un dévouement sans bornes au bien public ', mais que s'il est question de régence , je renonce dans ce moment , et pour toujours , aux droits que la constitution m'y donne.
Page 241 - Uniquement occupé de mon devoir, convaincu que tous ceux qui ont attenté ou qui attenteront par la suite à la souveraineté du peuple méritent la mort, je vote pour la mort!
Page 100 - Roi ; pour la patrie si chère à des citoyens qui ont recotivré leur liberté ; pour le Roi si digne par ses vertus de régner sur un peuple libre , et d'attacher son nom à la plus, grande comme à la plus heureuse époque de la monarchie française. Ce jour , au moins je l'espère ainsi , verra disparoître pour jamais toutes les différences d'opinions et d'intérêts désormais réunis et confondus dans l'opinion et l'imérêt public.
Page 206 - Au surplus, je ne crois pas que vos comités entendent priver aucun parent du roi de la faculté d'opter entre la qualité de citoyen français et l'expectative soit prochaine , soit éloignée du trône. Je conclus donc à ce que vous rejetiez purement et simplement l'article de vos comités; mais dans le cas où vous l'adopteriez, je déclare que je déposerai sur le bureau ma renonciation formelle aux droits de membre de la dynastie régnante , pour m'en tenir à ceux de citoyen français.
Page 157 - Il revient à nous sincèrement, et il fera tout ce qui dépendra de lui pour réparer le mal fait en son nom et auquel il est très possible qu'il n'ait pas eu autant de part que nous l'avions cru.
Page 262 - Deux-Ponts est de cent cinquante et il ne leur vient pas de recrues; tout va dans les volontaires ou dans les nouveaux corps. En outre, le décret qui a assimilé les troupes de ligne aux volontaires les a animés les uns contre les autres. Les volontaires désertent et fuient de toutes parts ; on ne peut plus les arrêter.
Page 133 - Messieurs , que vos comités entendent priver aucun parent du roi de la faculté d'opter entre la qualité de citoyen français et l'expectative , soit prochaine , soit éloignée, du trône. « Je conclus donc à ce que vous rejetiez purement...

Bibliographic information