Page images
PDF
EPUB

311. Geschiederis.

Histoire du commerce Neerlandais, par E. W. Le

Rooy, Amsterdam, Hassels (1856). — 1034 p. gr. in-8o (18 fr.).

312. Die Bekehrung.- La conversion des Norwégiens au christianisme, par K. Maurer. T. II. Münic, Kaiser (1856). - 740 p. gr. in-8° (16 fr.). Complet: 30 fr.

313. Geschichte. - Histoire des Khans de la Crimée sous la domination turque, par Hammer Purgstall. Vienne, Gerold (1856). — 268 p. gr. in-8° (8 francs).

314. Raccolta.-Recueil de chroniqueurs lombards inédits. Vol. I. Chronique du Pavesan Ant. Grumello, publ. pour la première fois par G. Müller. Milan, Colombo (1856). 564 p. gr. in-8°.

315. Ricordi inediti.

- Mémoires inédits de G. Morone, grand chancelier du dernier duc de Milan, de 1520 à 1530. Publ. et annotés par le comte Dandolo, Milan, Besozzi (1855).-308 p. gr.in-8°. avec portrait et 2 fac-simile.

CHRONIQUE.

Juillet - Août 1857.

Les examens de l'École impériale des chartes ont commencé le 21, et se sont terminés le 28 juillet. M. Hase, membre de l'Institut,'président du conseil de perfectionnement; M. Natalis de Wailly, chargé de la direction de l'École, plusieurs membres du conseil de perfectionnement et les professeurs, réunis en jury, ont eu à juger tour à tour les élèves des trois sections dont l'École est formée, dans des épreuves orales et dans des compositions écrites.

Pour la première année, les actes à lire et à expliquer ou traduire étaient deux chartes, l'une latine de l'an 1215, l'autre française de l'an 1280. Voici le texte de ces chartes :

Ego Baldewinus, presbiter et procurator novi hospitalis Noviomensis, et ejusdem loci fratres, notum facimus universis presentes litteras inspecturis, quod, cum bone memorie quondam Simon, cognomento Beges, legasset domui nostre in elemosinam tredecim libras Parisiensium super duos modios avene ad mensuram Noviomensem, quos tenebat in feodo de ecclesia Premonstratensi, et percipiebat eos annuatim in ea portione decime de Muile que ecclesiam Premonstratensem contingit, viri venerabiles domnus G., abbas, et conventus Premonstratensis, quia noluerunt ut in eorum feodum intraremus, dederunt nobis tredecim libras Parisiensium, ea condicione interposita quod tenebunt dictos duos modios, donec ab herede legitimo redimantur, et nos eis super hoc vel prestabimus warandiam vel reddemus eis dictas tredecim libras quas recepimus ab eisdem. Actum Noviomi, xv kal. Augusti, anno gratie millesimo ducentesimo quinto decimo.

Nous Guis, cuens de Flandres et marchis de Namur, faisons savoir à tous cheaus

ki ces presentes lettres verront et orront, ke cest biens nos greis et nos volenteis ke me sire Gerars de Wastine venge sen fief, ke il tient de mon segneur Huon de Coustice, à le abeie de Bourborgh, parmi sis deniers de cens, et ke ce soit li volenteis à mon segneur Huon de Coustices de qui on tient le fief, et sauf ce ke li fiés ne vaille ke trente et siix sauls par an, et ke il ne soit vendus ke vint et wiit livres. En tesmoingnage de la quel chose nous avons fait ces présentes lettres, saiellées de nostre saiel, données à Yppre, l'an de l'incarnation Nostre Segneur mil deus cens quatre vins, le lundi devant le Saint Piere, entrant aoust.

Pour la même année, l'examen écrit portait sur les deux actes suivants que les élèves avaient à copier, à traduire et à analyser :

H., rex Anglie et dux Normannie et Aquitanie et comes Andegavie, archiepiscopo Rothomagensi et omnibus baronibus Normannie, salutem. Precipio quod abbas Sancti Petri Carnotensis et monachi teneant ecclesias et terras et elemosinas et omnes deci mas et redditus suos de Normannia et omnes quietantias suas ita bene et in pace et honorifice sicut melius tenuerunt, tempore regis H., avi mei, et meo, et sicut juste tenere debuerint. Et prohibeo ne ullus eis super hoc quicquam forisfatiat. Preterea, do eis et hac mea carta confirmo decem milia harengorum annuatim habenda de decimis reddituum meorum de Molendinis et Bonmolinis per manum prioris de Planchis, Testibus: Rotrodo, archiepiscopo Rothomagensi; Hamelino, comite de Warenna; Roberto, comite de Leycester; Richardo de Humetò, conestabulario; Willelmo de Caineto; Willelmo, filio Hamonis; Willelmo de Curci, Reginaldo de Curtenai, Waltero de Dunstanvilla. Apud Vernolium.

De ista ora in antea, ego Ylisiarius de Salve, filius de Stephana, a te Guilelma vicecomitissa, que fuist moller de Bernardo Aton, tant quant tenras la sennoria del castel de la Arena et ad aquel eres que auras de N'Bernart Aton, de qual tu es preins lo castel de Berniz, non vos tolrai ne vos entolrai ipsas fortedas que hodie ibi sunt ni adenant factas i erunt per nomen de castel; et si om vel femina aquest castel suprascripti vos tollia os entollia ab aquel, o ab aquella, o ab aquels, o ab aquellas, finem ne societatem cum illo vel cum illis non auria, fors quant per lo castel à recobrar et si recobrar eu lo potuero per nullum ingenium a te vicecomitissa o a l'eres que auras de N'Bernart d'Aton lo redrai, sine lucro et sine deceptione, per ipsa conveniencia per fidem et sine inganno per hec sancta Evangelia. Hoc est factum in presencia Ugonis de Brodito, Petri Guirardi, Pontii de Vedenobrio, Raimundi de Brodito, Guillelmi Raimundi, Stephani Signerii, Petri Aldeberti, Pontii Raimundi, Bernardi Raimundi, Guillelmi Sancti Johannis, Guillelmi de Calmis, Bernardi Maliani, Bertrandi de Anglata, Guillelmi Fulconis, majoris et minoris, Bernardi de Clarenciaco, Petri Arnaldi, Hoc fuit factum in castro de Arenis.

A la suite de cette double épreuve, les candidats ont été admis à passer de première en seconde année, dans l'ordre suivant :

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

L'examen des élèves de seconde année se compose d'interrogations sur les objets des cours, et d'une composition écrite. Les questions étaient : 1o Comment sont scellées les lettres royales au quatorzième siècle? Quelle est la signification des différences de cire et d'attache?

[ocr errors]

Toutes les

[ocr errors]

lettres de chancellerie sont-elles scellées du sceau royal? Quelles circonstances différencient le sceau du Châtelet apposé aux lettres royales du même sceau appliqué aux actes de la prévôté de Paris?

2o Quelles ont été les différences principales de l'usage des provinces de France au moyen âge, pour le commencement de l'année ?

3o Dans quelle langue ont été primitivement rédigés les chartes et actes publics de la France? Dans quelle langue ou dialecte sont conçus les actes les plus anciens, qui ne sont plus exclusivement en latin? — A quelle époque remonte le texte des plus anciennes chartes en langue romane? Sous quel règne la langue française a-t-elle commencé à être employée fréquemment dans la chancellerie royale? A quelle date et en vertu de quel acte royal le français a-t-il été substitué au latin dans la rédaction des actes judiciaires?

La composition écrite, pour les élèves de seconde année, consistait à copier et analyser la charte suivante :

Sciant omnes presentes et futuri quod ego Dyonisius dictus Paste excambiavi sive dedi pro excambio Guillelmo dicto Paste quinque pechias terre quas habebam in parrochia de Torta Quercu. Quarum prima sita est inter terram predicti Guillelmi ab utraque parte, et acapitat ad terram Guillelmi Hulot ex uno capite et ad Claus-Bordel ex altero. Secunda sita est inter terram predicti Guillelmi ab utraque parte, et acapitat ad terram predicti Guillelmi Hulot ex uno capite et ad Perrois-Bordel ex altero. Tercia pechia est inter terram predicti Guillelmi Paste ab utraque parte, et acapitat ad queminum domini regis per quem itur de Ponte Episcopi apud Lexoviam ex uno capite et ad vicum Goubaut ex altero. Quarta pechia sita est inter terram predicti Guillelmi Paste ab utraque parte, et acapitat ad queminum domini regis ab utroque capite. Quinta pechia sita est inter terram predicti Guillelmi ex una parte et queminum domini regis ex altera, et acapitat ad queminum domini regis per quod itur apud Bello Montem et predictam parochiam. Quarum prima pechia sita est ante terram Guillelmi dicti Goubaut ex una parte et terram predicti Dyonisii ex altera, et acapitat ad vicum Goubaut ex uno capite et ad queminum ex altera. Secunda pechia sita est inter terram predicti Guillelmi Paste ex una parte et terram predicti Dyonisii ex altera, et acapitat ad vicum Goubaut et queminum domini regis ex altero. Tenendum, habendum et jure hereditario possidendum de me et meis heredibus sibi et suis heredibus libere, quiete et pascifice, sine reclamatione mei vel heredum meorum de cetero facienda; tamen salvo jure capitalium dominorum. Et ego predictus Dyonisius et mei heredes predicto Guillelmo et suis heredibus dictas pechias tenemur garantizare et defendere contra omnes ad usus et consuetudines Normannie vel excambiare valore ad valorem, si necesse fuerit, competenter. Et quod hoc sit firmum et stabile temporibus futuris, ego predictus Dyonisius predicto Guillelmo hanc presentem cartam sigillo meo sigillavi. Actum fuit anno Domini M° CCo octuagesimo nono, mense jennarii, [in parrochia?] supradicta.

D'après l'épreuve orale et l'épreuve écrite, les élèves de deuxième année ont été classés dans l'ordre suivant pour passer en troisième année :

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Enfin, les élèves de troisième année ont eu à répondre de vive voix aux questions suivantes :

1° A quelle époque finissent les capitulaires de nos rois? - Sous quel règne reparaît le premier acte de l'autorité souveraine ayant pour objet l'administration générale du royaume ou celle des domaines royaux ?

Quelle est

la date de cet acte? - Quelle est la disposition qui lui donne plus particulièrement le caractère d'intérêt général?

2° Qu'est-ce qu'une coupole, et à quel besoin répond l'emploi de la coupole en architecture? Quelles ont été, en France, les applications de cette voûte au moyen âge? Par quoi la coupole a-t-elle été universellement

remplacée ?

[ocr errors]

3o Énumérer et définir les principaux devoirs féodaux dont le vassal devait s'acquitter en prenant possession du fief.

4o L'établissement des Germains dans l'empire romain, et particulièrement dans la Gaule, résulte-t-il d'une simple conquête? - Quels sont les moyens par lesquels les barbares ont renversé l'empire romain et se sont substitués à lui?

Ils ont dû en outre résoudre par écrit ces quatre questions :

1o Quelles sont les principales institutions politiques du règne de Philippe-Auguste?

2° Quelle est l'origine du costume que les hommes portaient au temps de Charlemagne? En quoi consistait ce costume? Jusqu'à quand a-t-il été porté? Quelle mode l'a remplacé?

3o Exposer les principes fondamentaux des successions féodales.

4o Faire connaître d'une manière générale le document appelé Notice des dignités de l'empire, et exposer les notions qu'il contient sur l'organisation administrative de la Gaule romaine, dans l'ordre civil seulement.

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

ont été admis à subir l'épreuve de la thèse, qui aura lieu au mois de novembre prochain.

Son Exc. le ministre de l'instruction publique vient de charger notre confrère M. Gardet d'une mission littéraire dans la bibliothèque de SaintPétersbourg.

Dans notre prochaine livraison nous rendrons compte de la séance annuelle de l'Académie des inscriptions, qui a eu lieu le 7 août dernier.

-

Par décret impérial, notre confrère M. le comte Léon de Bastard de l'Estang vient d'être nommé secrétaire d'ambassade de deuxième classe.

TABLE

DES ARTICLES CONTENUS DANS CE VOLUME.

Essais critiques sur les historiens originaux du règne de Charles VII.
Chronique de Cousinot, par M. Vallet de Viriville... ..... 1 et 105

21 et 228

......

127 et 325

« PreviousContinue »