Mémoires pour servir a l'histoire d'Espagne, sous le regne de Philippe V.

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 120 - ... vernement : tout aboutit à confirmer les anciens « priviléges, auxquels on en ajouta de nouveaux qui
Page 340 - ... il parlait d'un ton de vérité & de grandeur, qui joint au danger préfent, perfuada le gouverneur : on le Jailia entrer. il court avec fes officiers : il trouve des...
Page iii - ... deur des objets, par les évènemens variés & inouïs, par l'époque d'une révolution importante , qui a changé la face de l'Europe , & qui doit être à jamais confacrée dans les faftes des deux plus puiflàntes Naiions du Monde.
Page v - Vincent fuivit le fort de fa Patrie ; il prêta ferment de fidélité au Duc d'Anjou , & refta conftamment dans le parti de fon nouveau Maître , auquel il rendit d'affez grands fervices dont il parle avec modeftie.
Page 18 - ... le Comte , fes enfans & fa femme fe fauvèrent par les toîts voifins ; tout fut mis au pillage. Le Corrégidor de Madrid parut à cheval , un Crucifix à la main , au milieu du tumulte , dans l'efpcrance de l'appaifer.On ne...
Page 53 - Ce teftament avoit été fi fecret que l'Ambafladeur de l'Empereur n'avoit rien pénétré de ce qu'il contenoit. Il fe flattoit que l'Archiduc y feroit nommé héritier. Il n'en douta plus , lorfque les Grands, qui s étoient rafTemblés pour en faire la lecture , forrirent de l'appartement du Roi , & qu'il vit le Duc d'Abranus s'avancer vers lui les i>ras ouverts pour l'embraiTer.
Page xv - Le nom du Marquis de S. Philippe n'étoit pas inconnu dans la République des Lettres. Il a donné une Hiftoire de la Monarchie dis Hébreux , qui eft eftimée.
Page xxiii - ... raport à l'abdication de PHILIPPC V. qui feul entre les Rois qui ont abdiqué, ne s'eft pas repenti d'une action que fuit toujours une fecrète amertume. On donne aufïï un Extraie de la Loi pafTée a Madrit, le 10.
Page 180 - SaintPhilippe, avec tattt de grâce & de force, qitil ny eut perfonne qui n'offrît fes biens & fa vie pour la défenfe de la patrie.
Page xviii - ... qu'on prit portoient fur ce fondement ; mais les faux bruits qu'elles firent naître , doivent apprendre aux Princes , combien leurs démarches exigent de...

Bibliographic information