Oeuvres philosophiques

Front Cover
éditeur non identifié, 1751 - Materialism - 364 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 55 - L'âme n'est donc qu'un vain terme dont on n'a point d'idée, et dont un bon esprit ne doit se servir que pour nommer la partie qui pense en nous. Posé le moindre principe de mouvement, les corps animés auront tout ce qu'il leur faut pour se mouvoir, sentir, penser, se repentir et se conduire, en un mot, dans le physique et dans le moral qui en dépend.
Page 31 - Comme une corde de violon ou une touche de clavecin frémit et rend un son, les cordes du cerveau frappées par les rayons sonores, ont été excitées à rendre ou à redire les mots qui les touchaient.
Page 71 - Il est vrai que ce célèbre philosophe s'est beaucoup trompé, et personne n'en disconvient. Mais enfin il a connu la nature animale ; il a le premier parfaitement démontré que les animaux étaient de pures machines. Or, après une découverte de cette importance et qui...
Page 187 - Tout occupé des objets sensibles et présens, et du peu d'idées qu'il recevoit par les yeux , il ne tiroit pas même de la comparaison de ces idées tout ce qu'il...
Page 37 - ... leur gloire immortelle. Si quelqu'un passe pour avoir peu de jugement, avec beaucoup d'imagination; cela veut dire que l'imagination trop abandonnée à elle-même...
Page 44 - ... ni humains, ni vertueux, ni honnêtes gens; qu'il eft facile de diftinguer ce qui eft vice, ou vertu, par l'unique plaifir, ou la propre répugnance, qui en font comme les effets naturels, il s'enfuit que les Animaux formés de la même matière, à laquelle il n'a peut-être manqué qu'un dégré de fermentation, pour égaler les Hommes en tout, doivent participer aux mêmes prérogatives de F Animalité, & qu'ainfi il n'eft point d'Ame, ou de fubftance fenfitive, fans remords.
Page 185 - Poètes, * c'étoit la peine de naître, de vivre £ de mourir. Vous avez vu que la faculté fenfitive exécute feule toutes les facultés intellectuelles ; qu'elle fait tout chez l'homme, comme chez les animaux; que par elle enfin tout s'explique. Pourquoi donc demander à un être imaginaire plus diftingué, les raifons de votre fupériorité fur tout ce qui refpire? Quel befoin vous faites-vous d'une fubftance d'une plus haute origine? Eft-ce qu'il eft trop humiliant pour votre amour propre, d'avoir...
Page 72 - Etre Machine, sentir, penser, savoir distinguer le bien du mal, comme le bleu du jaune, en un mot être né avec de l'Intelligence, et un Instinct sûr de Morale, et n'être qu'un Animal, sont donc des choses qui ne sont pas plus contradictoires, qu'être un Singe, ou un Perroquet, et savoir se donner du plaisir.
Page 186 - ... il avoit entendu parfaitement des deux oreilles : il fut ces trois ou quatre mois à écouter sans rien dire , s'accoutumant à répéter tout bas les paroles qu'il...
Page 18 - Français excelle. Le mélancolique seul est accablé, et l'homme d'étude n'y est plus propre. La viande crue rend les animaux féroces; les hommes le deviendraient par la même...

Bibliographic information