Mémoires de Malouet, Volume 1

Front Cover
E. Plon et cie, 1874 - France - 559 pages
1 Review
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
User Review - Flag as inappropriate

Mémoires de Malouet - Page 469
de baron Pierre-Victor Malouet - France. History Revolution Personal narratives - 1874
... 5° N. de Chabanon, mariée deux fois; d'abord avec le marquis- de Vezien- ...

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 290 - J'arrive de Versailles, M. Necker est renvoyé ; ce renvoi est le tocsin d'une Saint-Barthélémy de patriotes. Ce soir tous les bataillons suisses et allemands sortiront du Champ-de-Mars pour nous égorger; il ne nous reste qu'une ressource, c'est de courir aux armes et de prendre des cocardes pour nous reconnaître.
Page xvi - Tout ce que l'expérience et la raison publiques vous dénoncent comme proscrit, gardez-vous de le défendre; mais n'ayez pas l'imprudence de livrer aux hasards d'une délibération tumultueuse les bases fondamentales et les ressorts essentiels de l'autorité royale. Commencez par faire largement la part des besoins et des vœux publics, et disposez-vous à défendre, même par la force, tout ce que la violence des factions et l'extravagance des systèmes voudraient attaquer.
Page 141 - Ils veulent nous faire labourer à la manière des blancs, nous ne le voulons point ; nous pouvons te fournir vingt chasseurs et pêcheurs , à trois piastres par mois pour chaque homme : si cela te convient nous le ferons ; mais si tu nous fais tourmenter , nous irons établir nos carbets sur une autre rivière.
Page 277 - Montmorin, qui forment à peu près tout le conseil du roi; je ne les aime ni l'un ni l'autre, et je ne suppose pas qu'ils aient du goût pour moi ' ; mais peu importe que nous nous aimions, si nous pouvons nous entendre. Je désire donc connaître leurs intentions.
Page 112 - Ilot placé au milieu du fleuve qui forme dans cette partie une magnifique cascade , un soldat de Louis XIV qui avait été blessé à la bataille de Malplaquet, et avait obtenu alors ses invalides. Connu à la Guyane sous le nom de Jacques des Sauts, il avait cent ans en 1777, et vivait depuis quarante ans dans ce désert. Il était aveugle et nu, assez droit, très-ridé; la décrépitude était sur sa figure, mais point dans ses mouvements; sa démarche, le son de sa voix étaient d'un homme robuste...
Page 284 - ... devenir, si vous nous laissez délibérer? Il est certain que nous ne nous arrêterons pas là. Il me semble que vous devez ajourner l'assemblée à six semaines ou deux mois, et nous renvoyer dans nos bailliages prendre de nouvelles instructions, puisque nous avons dépassé et violé les premières. » M. Necker ne jugeait pas que cette mesure fût suffisante : « Vous avez abusé, me disait-il , du pouvoir législatif en vous l'attribuant exclusivement par une disposition qui n'est fondée...
Page 220 - Le Roi ayant entendu le rapport qui a été fait » dans son Conseil par le ministre de ses finances, » relativement à la convocation prochaine des » États géneraux , Sa Majesté en a adopté les » principes et les vues, et elle a ordonné ce qui » suit : 1 . » Que les députés aux prochains États géné» raux seront au moins au nombre de mille; 2.
Page 305 - Il y avait entre le roi et son conseil une alternative de mauvais calculs sur tout ce qui pouvait être considéré comme mesures vigoureuses ou mesures prudentes. Ainsi, le roi, qui avait un courage passif, trouvait une sorte de honte à s'éloigner de Versailles ; il apercevait bien le danger, mais il se flattait de l'éviter avec une montre de forces. S'agissait-il d'en faire usage, il ne pouvait se résoudre à tirer l'épée contre ses sujets. Je m'arrête à regret sur les fautes de ce prince...
Page 218 - Sa Majesté invite en même temps tous les savants et personnes instruites de son Royaume, et particulièrement ceux qui composent l'Académie des Inscriptions et Belles-lettres de sa bonne Ville de Paris, à adresser à M. le Garde des Sceaux tous les renseignements et mémoires sur les objets contenus au présent arrêt.

Bibliographic information