Œuvres de Condillac: Cours d'études pour l'instruction du prince de Parme: t. 5. La grammaíre. t. 6. L'art de penser. t. 7. L'art d'écrire. t. 8. L'art de raisonner. t. 9-14. Histoire ancienne. t. 15-20. Histoire moderne. t. 21. De l'étude de l'histoire

Front Cover
C. Houel, 1798
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 69 - ... vous reconnaîtrez votre erreur. Vous avouerez que si , à chaque combinaison que vous faites, vous n'avez pas des signes pour déterminer le nombre d'idées simples que vous avez voulu recueillir, à peine aurez-vous fait un pas que vous n'apercevrez plus qu'un chaos. Vous serez dans le même embarras que celui qui voudrait calculer en disant plusieurs fois un, un, un, et qui ne voudrait pas imaginer des signes pour chaque collection.
Page 135 - Vor est jaune, pesant, fusible , etc., n'est vraie que parce que je me suis formé de l'or une idée complexe qui renferme toutes ces qualités. Si par conséquent nous substituons l'idée complexe au nom de la chose, nous aurons cette proposition : ce qui est jaune, pesant, fiisible, est jaune , pesant, fusible.
Page 68 - Nous ne pouvons donc réfléchir sur les substances qu'autant que nous avons des signes qui déterminent le nombre et la variété des propriétés que nous y avons remarquées et que nous voulons réunir dans des idées complexes, comme elles le sont hors de nous dans des sujets. Qu'on oublie pour un moment tous ces signes...
Page 81 - ... idées attachées aux mots : enfin il se crut en état de rompre le silence, et il déclara qu'il parloit, quoique ce ne fût encore qu'imparfaitement. Aussitôt des théologiens...
Page 8 - L'âme peut donc absolument, sans le secours des sens, acquérir des connaissances. Avant le péché, elle était dans un système tout différent de celui où elle se trouve aujourd'hui. Exempte d'ignorance et de concupiscence, elle commandait à ses sens, en suspendait l'action et la modifiait à son gré. Elle avait donc des idées antérieures à l'usage des sens. Mais les choses ont changé par sa désobéissance. Dieu lui a ôté...
Page 46 - ... de quelque grand corps qui est prêt à tomber sur nous et à nous écraser, est naturellement liée avec celle qui nous représente la mort, et avec une émotion des esprits qui nous dispose à la fuite et au désir de fuir. Cette liaison ne change jamais, parce qu'il est nécessaire qu'elle...
Page 128 - Par conséquent, le seul moyen d'acquérir des connaissances, c'est de remonter à l'origine de nos idées, d'en suivre la génération et de les comparer sous tous les rapports possibles; ce que j'appelle analiser.
Page 68 - Si vous croyez que les noms vous soient inutiles, arrachez -les de votre mémoire, et essayez de réfléchir sur les lois civiles et morales, sur les vertus et les vices, enfin sur toutes les actions humaines, vous reconnaîtrez votre erreur. Vous avouerez que si , à chaque combinaison que vous faites, vous n'avez pas des signes pour déterminer...
Page 222 - L'analyse est le vrai secret des décou. vertes, parce qu'elle tend, par sa nature, à nous faire remonter à l'origine des choses. Elleacette avantage, qu'elle n'offre jamais que peu d'idées à la fois, et toujours dans la gradation la plus simple. Elle est ennemie des principes vagues, et de tout ce qui peut être contraire à l'exactitude et à la précision.
Page 51 - , « fort sage et de très -bon sens en toute autre « chose, peut être aussi fou sur un certain article « qu'aucun de ceux qu'on renferme aux Petites...

Bibliographic information