Revue de Bretagne, de Vendée & d'Anjou, Volumes 2-3

Front Cover
Arthur La Broderie, Émile Grimaud
J. Forest, aîné, 1867 - Anjou (France)
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 185 - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.
Page 184 - La déclaration des droits de l'homme portait (art. 10) : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions même religieuses pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi*. » La constitution de 1791 reconnaissait expressément « la liberté à tout homme d'exercer le culte religieux auquel il est attaché.
Page 233 - Au fond , c'est à la liberté seule qu'il appartient de détruire ou de prévenir les maux de la liberté. J'ajoute que toute liberté a besoin des autres libertés pour être praticable et inoffensive; et je prends pour exemple la Belgique, où la liberté de conscience, la liberté de la presse, la liberté d'association et la liberté de la tribune existent ensemble. Dès que l'intolérance ya levé son drapeau , la presse s'est émue , et la discussion a porté les faits à la connaissance de...
Page 376 - ... sous ses dômes , on n'entend plus que les gouttes de pluie qui tombent par son toit découvert, la chute de quelque pierre qui se détache de ses murs en ruine , ou le son de son horloge , qui va roulant dans les tombeaux vides et les souterrains dévastés (13).
Page 417 - Satan vous a réclamés pour vous cribler comme le froment, mais j'ai prié pour toi afin que ta foi ne défaille point ; et toi, lorsque tu seras converti, affermis tes frères 8.
Page 230 - Mais , hommes doctes et curieux, si vous voulez discuter la religion , apportez-y du moins et la gravité et le poids que la matière demande. Ne faites point les plaisants mal à propos dans des choses si sérieuses et si vénérables. Ces importantes questions ne se décident pas par vos demi-mots et par vos braillements de tête , par ces fines railleries que vous nous vantez , et par ce dédaigneux souris.
Page 352 - ... symbolique part ; Frère! se disaient-ils, reconnais-tu la lame? Est-ce bien là l'éclair, l'eau , la trempe et le fil ? Et l'acier qu'a fondu le même jet de flamme Fibre à fibre se rejoint-il? Et nous, nous vous disons : O fils des mêmes plages! Nous sommes un tronçon de ce glaive vainqueur ; Regardez-nous aux yeux, aux cheveux , aux visages, Nous reconnaissez-vous à la trempe du cœur?...
Page 230 - Les entendrai-je toujours et les trouverai-je toujours dans le monde , ces libertins déclarés , esclaves de leurs passions , et téméraires censeurs des conseils de Dieu ; qui , tout plongés qu'ils sont dans les choses basses , se mêlent de décider hardiment des plus relevées?
Page 229 - Thiers n'est pas de ceux qui croient que la science est inconciliable avec la foi. De ce nombre n'était pas non plus le plus célèbre philosophe et le premier prosateur de notre temps, M. Cousin. Voici quels conseils il donne à la jeunesse : -- « N'écoutez pas ces esprits superficiels qui se dornent pour de profonds penseurs, parce qu'après Voltaire, ils ont découvert des difficultés dans le christianisme. Vous, mesurez...
Page 485 - ... vertu. Cependant il ne m'a point fallu imaginer de roman pour peindre des familles heureuses. Je puis assurer que celles dont je vais parler ont vraiment existé, et que leur histoire est vraie dans ses principaux événements. Ils m'ont été certifiés par plusieurs habitants que j'ai connus à l'île de France.

Bibliographic information