Lendemains d'unité: Rome - Royaume de Naples

Front Cover
Perrin, 1900 - Italy - 325 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 76 - Acceptation en principe de l'usage des bons offices, de la médiation et de l'arbitrage facultatif, pour des cas qui s'y prêtent, dans le but de prévenir des conflits armés entre nations; entente au sujet de leur mode d'application et établissement d'une pratique uniforme dans leur emploi.
Page 64 - Empire, basées sur la force et un bien-être durable, soient le premier objet de vos efforts ; mais il ne peut avoir nullement échappé à votre perspicacité, de combien de moyens dispose le pouvoir dont nous sommes revêtu, pour le maintien de l'ordre politique et social, surtout si ce pouvoir jouit, sans entraves, de toute sa liberté d'action.
Page 87 - ... nations ; entente au sujet de leur mode d'application et établissement d'une pratique uniforme dans leur emploi. Il est bien entendu que toutes les questions concernant les rapports politiques des Etats et l'ordre de choses établi par les traités, comme en général toutes les questions qui ne rentreront pas directement dans le programme, adopté par les Cabinets, devront être absolument exclues des délibérations de la Conférence.
Page 63 - La robuste jeunesse est ravie aux travailleurs des champs, aux nobles études, au commerce, aux arts, et vouée pour de longues années au métier des armes. De là d'énormes dépenses et l'épuisement du trésor public ; de là encore, une atteinte fatale portée à la richesse des nations, comme à la fortune privée, et on en est au point que l'on ne peut porter plus longtemps les charges de cette paix armée. Serait-ce donc là l'état naturel de la société? Or, impossible de sortir de cette...
Page 63 - Nous avons devant les yeux la situation de l'Europe. Depuis nombre d'années déjà, on vit dans une paix plus apparente que réelle. Obsédés de mutuelles suspicions, presque tous les peuples poussent à l'envi leurs préparatifs de guerre. L'adolescence, cet âge inconsidéré, est jetée, loin des conseils et de la direction paternelle, au milieu des dangers de la vie militaire. La robuste jeunesse est ravie aux...
Page 77 - Tsar, en face des formidables progrès de l'art militaire, réclamât, « au nom de l'humanité, les tempéraments opportuns ». Quant au huitième article, le cardinal Rampolla le soumettait à une étude approfondie et formulait une opinion précise. « II manque, écrivait-il, dans le consortium international des États, un système de moyens légaux et moraux propres à déterminer et à faire prévaloir le droit de chacun ; il ne reste, dès lors, qu'à recourir immédiatement à la force ;...
Page 78 - États, un système de moyens légaux et moraux, propres à faire prévaloir le droit de chacun. Il ne reste dès lors qu'à recourir immédiatement à la force. De là l'émulation des États dans le développement de leur puissance militaire. A l'encontre d'un état de choses si funeste, l'institution de la médiation et de l'arbitrage apparaît comme le remède le plus opportun. Elle répond à tous égards aux aspirations du Saint-Siège.
Page 67 - ... rentrent en honneur, et que l'art difficile de gouverner les peuples ait pour facteur principal cette crainte de Dieu qui est le commencement de la sagesse... On a voulu régler les rapports des nations par un droit nouveau, fondé sur l'intérêt utilitaire, sur la prédominance de la force, sur le succès des faits accomplis, sur d'autres théories qui sont la négation des principes éternels et immuables de justice : voilà l'erreur capitale qui a conduit l'Europe à un état désastreux.
Page 78 - A l'encontre d'un étal de choses si funeste, l'institution de la médiation et de l'arbitrage apparaît comme le remède le plus opportun ; elle répond, à tous égards, aux aspirations du Saint-Siège... Peut-être — et ceci sera mieux mis en relief dans les discussions de la conférence, — peut-être ne peut-on pas espérer que l'arbitrage, obligatoire par sa nature même, puisse devenir, dans toutes les circonstances, l'objet d'une acceptation et d'un assentiment unanimes. Une institution...
Page 113 - ... spécialistes du droit international : moins de deux ans auparavant, le septième congrès universel de la paix, tenu à Budapest sous la présidence de M. le général Turr, avait remercié le Pape de ses nombreux actes pacificateurs et l'avait requis, « humblement, instamment, » de continuer à se faire le champion de la « grande croisade de la fraternité du genre humain » et de seconder les gouvernemens civils dans leurs projets de pacifique entente.

Bibliographic information