La Revolution française: revue d'histoire contemporaine, Volume 6

Front Cover
Charavay frères, 1884 - France
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 1061 - La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.
Page 1060 - La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes...
Page 1061 - Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée.
Page 1061 - Il sera créé et organisé un établissement général de Secours publics, pour élever les enfants abandonnés, soulager les pauvres infirmes, et fournir du travail aux pauvres valides qui n'auraient pas pu s'en procurer.
Page 1060 - Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.
Page 795 - Chénier] fut un des cinq ou six que ni la frénésie générale, ni l'avidité, ni la crainte, ne purent engager à ployer le genou devant des assassins couronnés, à toucher des mains souillées de meurtres, et à s'asseoir à la table où l'on boit le sang des hommes.
Page 1096 - Il leur répondit : n'avez-vous point lu que celui qui créa l'homme dès le commencement les créa homme et femme? et qu'il dit : 5. Pour cette raison, l'homme abandonnera son père et sa mère et il s'attachera à sa femme, et ils seront deux dans une seule chair? 6. Ainsi, ils ne sont plus deux mais une seule chair. Que l'homme donc ne sépare point ce que Dieu a uni.
Page 780 - Versaille aux carrosses du roi; Les autres, tas de gueux, drôles patibulaires, Habitant les patois; quelques-uns aux galères Dans l'argot; dévoués à...
Page 1061 - Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'a point de constitution.
Page 890 - ... une physionomie un peu hors du vulgaire , sans la revêtir du costume d'une profession , ou lui donner un rôle , dont elle m'inspire ou me rappelle l'idée. Cette imagination m'a souvent figuré Danton un poignard à la main , excitant de la voix et du geste une troupe d'assassins plus timides ou moins féroces que lui ; ou bien , content de ses forfaits, indiquant p'ar le geste qui caractérise Sardanapale , ses habitudes et ses penchans.

Bibliographic information