Mémoires de Madame d'Épinay, Volume 2

Front Cover
Charpentier, 1876 - France - 500 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 266 - Ce fut dans ce bosquet qu'assis avec elle, sur un banc de gazon, sous un acacia tout chargé de fleurs, je trouvai, pour rendre les mouvements de mon cœur, un langage vraiment digne d'eux. Ce fut la première et l'unique fois de ma vie; mais je fus sublime...
Page 221 - Julie, que je fis et mis au net durant cet hiver avec un plaisir inexprimable, employant pour cela le plus beau papier doré , de la poudre d'azur et d'argent pour sécher l'écriture, de la nonpareille bleue pour coudre mes cahiers...
Page 378 - ... six mille livres de rente et du loisir de reste. Personne ne sait se mettre à ma place, et ne veut voir que je suis un être à part, qui n'a point le caractère, les maximes, les ressources des autres, et qu'il ne faut point Juger sur leurs règles.
Page 418 - Vous avez donc dîné chez Voltaire? je ne vois pas pourquoi tant résister à ses invitations ; il faut tâcher d'être bien avec lui , et d'en tirer parti comme de l'homme le plus séduisant , le plus agréable et le plus célèbre de l'Europe ; pourvu que vous n'en vouliez pas faire votre ami intime , tout ira bien.
Page 288 - Enfin, de quelque violente passion que j'aie brûlé pour elle, je trouvais aussi doux d'être le confident que l'objet de ses amours, et je n'ai jamais un moment regardé son amant comme mon rival, mais toujours comme mon ami. On dira que ce n'était pas encore là de l'amour: soit; mais c'était donc plus.
Page 260 - Rousseau ne vient presque plus me voir; il est sans cesse chez la comtesse d'Houdetot : il n'a dîné qu'une seule fois ici pendant le séjour du baron. La comtesse vient d'arriver. Elle nous a parlé d'une tragédie qui a parfaitement réussi ; le sujet est grec et fort intéressant, mais, dit-elle, ces Grecs-là pensent et parlent à la française; les vers sont parfaitement beaux et absolument dans le goût de Racine 1.
Page 330 - Sans aïeux, sans fortune, sans appui, orphelin dès l'enfance, il entra au service à l'âge de onze ans; il s'éleva malgré l'envie , à force de mérite , et chaque grade fut le prix d'une action d'éclat.
Page 141 - J'ai été il ya deux jours à la Chevrette, pour terminer quelques affaires avant de m'y établir avec mes enfans. J'avois fait prévenir Rousseau de mon voyage : il est venu me voir. Je crois quil a besoin de ma présence et que la solitude a déjà agité sa bile.
Page 118 - Mais vous avez plus consulté votre cœur que votre fortune et mon humeur dans l'arrangement que vous me proposez; cette proposition m'a glacé l'âme. Que vous entendez mal vos intérêts de vouloir faire un valet d'un ami, et que vous me pénétrez mal si vous croyez que de pareilles raisons puissent me déterminer ! Je ne suis point en peine de vivre ni de mourir : mais le doute qui m'agite cruellement , c'est celui du parti qui , durant ce qui me reste à vivre , peut m'assurer la plus parfaite...
Page 380 - J'ai fait ce que j'ai pu pour éviter de répondre positivement à l'horrible apologie que vous m'avez adressée. Vous me pressez ; je ne consulte plus que ce que je me dois à moi-même et ce que je dois à mes amis , que vous outragez. Je n'ai jamais cru que vous dussiez faire le voyage de Genève avec madame...

Bibliographic information