Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les deux Indes, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 46 - On voit combien des loix fi peu précifes facilitoient les vengeances particulieres, ou les vues intéreffées des prêtres & des courtifans. On ne parvenoit à la noblefle , & les nobles ne parvenoient aux dignités que par des preuves de courage, de piété &: de patience. On faifoit dans les temples un noviciat plus pénible que dans les armées -, & enfuite ces nobles auxquels il en avoit tant coûté pour l'être, fe dévouoient aux fonctions les plus viles dans les palais des empereurs.
Page 458 - Portugal un ou deux vaifleaux , qui alloient porter dans le nouveau monde tous les fcélérats du royaume. Ils en rapportoient des perroquets , des bois de teinture & de marqueterie. On voulut y joindre le gingembre ; mais il ne tarda pas à être prohibé, de peur que cette marchandife ne nuifît au commerce qu'on en faifoit par les grandes Indes.
Page 121 - Ses branches cannelées , perpendiculaires, n'ont point de feuilles, & c'eft des tiges que naît le fruit. Il eft épineux comme le marron d'inde; mais fa chair reflemble à celle de la figue , avec cet avantage qu'elle eft encore plus douce & plus délicate. La mer, plus riche que la terre, offre des poiflons de toutes fortes , dans la plus grande abondance , & du goût le plus exquis. On y trouve même communément uneefpece de coquille dont l'éclat furpafle celui de la plus belle nacre.
Page 132 - L'afpeâ: de la montagne qui eft au Nord eft effroyable. Il n'y paroît jamais de verdure. On n'y voit que des cendres, des pierres calcinées. Une...
Page 51 - Ce peuple aura peut-être les adíes de fes martyrs , l'hiíluire de fes perfécuteurs. On y lira fans doute , que Guatimozin fut tiré demi-mort d'un gril ardent, & que trois ans après il fut pendu publiquement, fous prétexte d'avoir confpiré contre fes tyrans & fes bourreaux. Dans les gouvernemens defpotiques , la chû,te du prince & la* prife de la capitale , entraînent ordinairement la conquête & la foumiifion de tout l'Etat.
Page 36 - La nature étoit changée , & n'en étoir que plus agréable & plus riche. Un air tempéré , des chaleurs continues , mais fupportables , entretenoient la parure & la fécondité de la terre. On voyoit dans le même canton des arbres couverts de fleurs , d'autres de fruits délicieux.
Page 483 - at-il point en votre terre? A quoi » lui ayant répondu qu'oui & en grande » quantité, mais non pas de telle forte » que le leur , lequel nous ne brûlions
Page 514 - Il faut que chaque miffionnaire fe mette à_ leur tête pour les forcer à recueillir du cacao , de la vanille , de la falfepareille que la nature libérale leur préfente , & qu'on...
Page 51 - Son favori expofé à la même torture , lui adrefîoitde trif» ue 5• politique. "-Ç-T tes plaintes : & moi , lui dit l'Empereur , fuis-je fur des rofes ? Mot comparable à tous ceux que l'hiftoire a tranfmis à l'admiration des hommes. Un jour les Mexicains le rediront à leurs •enfans , quand le temps fera venu de rendre aux Efpagnolsfupplice pourfupplice , de noyer cette race d'exterminateurs dans la mer ou dans le fang.
Page 309 - Indien auquel fon âge & fes infirmités ne permettoient pas de fortir de fa cabane, en tendoit toujours parler de ces malheurs. Le chagrin de voir les fiens conftamment battus par une poignée d'étrangers , lui donna des forces. Il forma treize compagnies de mille hommes chacune , qu'il mit à la queue l'une de l'autre, & les mena à l'ennemi. Si la...

Bibliographic information