Œuvres complètes de Voltaire: Histoire du parlement de Paris. Annales de l'Empire depuis Charlemagne

Front Cover
Hachette, 1860
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Common terms and phrases

Popular passages

Page 27 - Le parlement est pour rendre justice au peuple; les finances, la guerre, le gouvernement du roi, ne sont point de son ressort, >» II l'exhorta pathétiquement à demeurer dans son devoir, et à ne point troubler la paix du royaume.
Page 131 - ... à la régence, j'ose vous assurer, messieurs, que je la mériterai par mon zèle pour le service du roi et par mon amour pour le bien public, surtout étant aidé par vos conseils et par vos sages remontrances. Je vous les demande par avance...
Page 92 - Empêchez que de telles choses n'arrivent plus. Je vous prie que je n'aie plus à parler de cette affaire, et que ce soit pour la dernière fois : faites-le, je vous le commande et vous en prie.
Page 133 - Mais bientôt après, ces mûmes princes, le duc de Bourbon, le comte de Charolais et le prince de Conti , présentèrent une requête au jeune roi, tendant à faire annuler dans un nouveau lit de justice au parlement les droits accordés aux princes légitimés.
Page 257 - ... forcé de mendier de nouveaux asiles dans le temps de Pâques. Si vous m'accordez ce que je vous demande . je vous en aurai une grande obligation...
Page 7 - CE QUE TU LIERAS EN TERRE SERA LIÉ AU CIEL; comme si cela signifiait que s'il mettait un homme en prison temporelle, Dieu, pour ce, le mettrait en prison au ciel.
Page 2 - Sicambres, se furent rendus maîtres des Gaules, les capitaines francs eurent leur parliament, du mot celte parler ou parlier, auquel le peu de gens qui savaient lire et écrire joignirent une terminaison latine ; et de là vint le mot parlamentum dans nos anciennes chroniques, aussi barbares que les peuples l'étaient alors.
Page 96 - ... ils sont nés en mon royaume et sous mon obéissance ; je ne veux pas entrer en ombrage de mes naturels sujets, et si l'on craint qu'ils communiquent mes secrets à mes ennemis, je ne leur communiquerai que ce que je voudrai. Laissez-moi conduire cette affaire, j'en ai manié d'autres bien plus difficiles; et ne pensez plus qu'à faire ce que je dis et ordonne.
Page 132 - M. le duc d'Orléans qu'il entend se conformer à la pluralité des suffrages dudit conseil de la régence dans toutes les affaires (à l'exception des charges, emplois, bénéfices et grâces qu'il pourra accorder à qui bon lui semblera, après avoir consulté le conseil de régence, sans être néanmoins assujetti à suivre la pluralité des voix à cet égard), ordonne qu'il pourra former le conseil de régence, même tels...

Bibliographic information