Histoire des luttes et rivalités politiques entre les puissances maritimes et la France, durant la seconde moitié du xviie siècle, Volume 7

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 282 - Les rois exposés à la vue du public en sont « encore plus méprisés quand ils souffrent que leurs femmes « dominent. Vous avez devant les yeux l'exemple de votre « prédécesseur. La reine est votre première sujette.
Page 283 - Je sais que vous êtes très éloigne de ce défaut ; mais les effets du premier ne sont guère moins dangereux, et c'est ce qui m'alarme pour vous. « Je vous aime trop tendrement pour me résoudre à vous abandonner. Vous me réduirez cependant à cette fâcheuse extrémité si je cesse d'être informé de ce qui se passe dans vos conseils ; je ne puis y avoir part , si vous retranchez au cardinal d'Estrées les entrées que vous lui aviez données jusqu'à présent, non seulement à lui, mais...
Page 264 - Soyez bon Espagnol , c'est présentement votre premier devoir, mais souvenez-vous que vous êtes né Français, pour entretenir l'union entre les deux nations; c'est le moyen de les rendre heureuses et de conserver la paix de l'Europe...
Page 284 - ... faire justice, donnez ordre à la sûreté de votre royaume , acquittez-vous enfin des devoirs où Dieu vous appelle en vous plaçant sur le trône. Si vous prenez le second parti , je serai vivement touché de votre perte que je regarderai comme prochaine , mais au moins avertissezmoi : c'est une foible reconnoissance de mes secours ; elle sera cependant considérable par la facilité qu'elle me donnera de procurer la paix à mes peuples. PS Je vous avois écrit quand le chevalier d'Epennes...
Page 340 - Léon, d'Aragon, des Deux-Siciles, de Jérusalem, de Navarre, de Grenade, de Tolède, de Valence, de Galice, de Majorque, de...
Page 133 - ... qui n'ont osé parler jusqu'à présent, surtout s'ils ne savent rien du traité. On donnera les ordres pour assembler les cours, et j'espère que, sur toutes choses , Votre Majesté aura la bonté de me donner ses ordres positifs , ou de demeurer ici jusqu'à ce qu'elle m'ordonne d'en sortir, ou de m'en tirer sous le prétexte d'aller recevoir ses ordres pour assister aux cours , ne voyant point qu'il reste rien à faire dans cette occasion à un ambassadeur de Votre Majesté pour ses intérêts....
Page 282 - Je vous dois cet avertissement et par la tendresse que j'ai pour vous et par la nécessité dont il est que vous travailliez de votre côté, si vous voulez que je continue à vous secourir. Comptez enfin que je n'aurai jamais de joie plus parfaite, que lorsque je vous verrai tel de toutes manières que je vous ai toujours souhaité.
Page 22 - l'ennemie de toute autorité , elle souffre impatiem« ment toutes règles ; avec elle , nous devenons infé« rieurs à nous-mêmes ; elle est l'ennemie de la vérité « et de la paix , et Dieu a cru devoir s'élever contre « elle. Mais il est une liberté civile et morale qui « trouve sa force dans l'union , et que la mission du «pouvoir lui - même est de protéger; c'est la liberté « de faire sans crainte tout ce qui est juste et bon.
Page 25 - Huyghens, parut enfin, et donna à la philosophie une forme qu'elle semble devoir conserver. Ce grand génie vit qu'il était temps de bannir de la physique les conjectures et les hypothèses vagues, ou du moins de ne les donner que pour ce qu'elles valaient, et que cette science devait être uniquement soumise aux expériences et à la géométrie.
Page 109 - La reine sa femme avait beaucoup de crédit sur son esprit , et elle-même était entièrement gouvernée par une Allemande qu'elle avait amenée avec elle , qu'on appelait la comtesse de Berlips , et qui amassait pour elle et pour les siens des trésors à toutes mains.

Bibliographic information