Les martyrs de septembre

Front Cover
V. Lecoffre, 1919 - France - 178 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page v - Bienheureux ceux qui souffrent persécution pour la justice, parce que le royaume des cieux est à eux.
Page 90 - Et les hommes qui jugeaient et les hommes qui exécutaient avaient la même sécurité que si la loi les eût appelés à remplir ces fonctions; ils me vantaient leur justice, leur attention à distinguer les innocents des coupables, les services qu'ils avaient rendus ; ils demandaient, pourrait-on le croire ! ils demandaient à être payés du temps qu'ils avaient passé.
Page 67 - je ne sache pas avoir jamais fait de mal à personne. « — Eh bien, je vais t'en faire, moi », répond un de ces brigands.
Page xviii - Ce régime abominable n'a point, comme on l'a dit, «préparé le peuple à la liberté, il l'a préparé à subir un «joug quelconque; il a courbé les têtes, mais en dégra« dant les esprits , en flétrissant les cœurs ; il a servi pen«dant sa durée les amis de l'anarchie , et son souvenir sert «maintenant les amis de l'esclavage et de l'avilissement de
Page 90 - ... fonctions de jurés et de juges ; une douzaine de bourreaux , les bras nus , couverts de sang , les uns avec des massues , les autres avec des sabres et des coutelas qui en dégouttaient...
Page 41 - Le tocsin qu'on va sonner n'est point un signal d'alarme, c'est la charge sur les ennemis de la patrie. Pour les vaincre, Messieurs, il nous faut de l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace, et la France est sauvée 1 1.
Page 33 - Nous avons fait arrêter les prêtres perturbateurs: ils sont enfermés dans une maison particulière, et sous peu de jours le sol de la liberté sera purgé de leur présence!
Page 113 - Eh que m'importe ma réputation! que la France soit libre et que mon nom soit flétri! Que m'importe d'être appelé buveur de sang! Eh bien, buvons le sang des ennemis de l'humanité, s'il le faut; combattons, conquérons la liberté.
Page xii - Pour que des brigands abhorrés Frémissent aux portraits noirs de leur ressemblance, Pour descendre jusqu'aux enfers Nouer le triple fouet, le fouet de la vengeance Déjà levé sur ces pervers? Pour cracher sur leurs noms, pour chanter leur supplice?

Bibliographic information