Histoire philosophique et politique, des etablissemens & du commerce des Européens dans les deux Indes, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 25 - Ils n'employoient le génie ardent & vigoureux que leur a donné la nature, qu'à inventer une foule de fophifmes, pour s'affermir dans leurs erreurs. Jamais la déraifon n'a été plus dogmatique, plus décidée, plus ferme & plus lubtile. Ils étoient attachés attachés à leurs ufages comme à leurs préjugés. Ils ne reconnoiflent queux dans l'univers de fenfés, d'éclairés, de vertueux.
Page 32 - Cet ufàge pouvoit tenir au gouvernement théocratique , dont on trouve encore des traces dans prefque toutes les nations de l'univers. Peut-être...
Page 235 - ... le barbare ordonna qu'elle fût attachée à un arbre, au milieu d'un bois, pour y mourir de faim, ou devenir la pâture des monstres dévorants.
Page 136 - ... ou que les vapeurs de la terre leur ôtent les forces & les facultés de maîtrifer leurs mouvemens. A ce fracas des airs fe joint le murmure de la terre dont les cavités & les antres fourds gémiflent comme autant d'échos. Les chiens répondent à ce preflentiment d'un défordre général par des hurlemens extraordinaires.
Page 27 - Ce deficit! fut approuvé. Auffi-tôt, accompagné de fes officiers, il marche au palais de Montezuma, & lui déclare qu'il faut le fuivre, ou fe réfoudre à périr. Ce prince, par une baflefle égale à la témérité de fes ennemis , fe met entre leurs mains.
Page 233 - Maldonata (c'était le nom de la transfuge), après avoir erré quelque temps dans des routes .inconnues et désertes, entra dans une caverne pour s'y reposer de ses fatigues. Quelle fut sa terreur...
Page 76 - On fit fervir ces brillans métaux à l'ornement des valets , des chevaux, des meubles les plus communs, aux plus vils offices. Les mœurs, qui fuivent toujours le cours du luxe , fe monterent au ton de cette magnificence romanefque.
Page 58 - L'eau qui a paffé dans la batterie fe trouve imprégnée d'une terre très-fubtile qui conftitue feule la fécule ou fubftance bleue que l'on cherche, & qu'il faut féparer du fel inutile de la plante , parce; qu'il fait furnager la fécule. Pour y parvenir, on agite violemment l'eau avec des feaux de bois percés & attachés à un long manche. Cet exercice exige la plus grande précaution. Si on ceflbit trop tôt de battre, on perdroit la partie colorante qui n'auroit pas encore été féparée...
Page 176 - On donne ce nom à de petits rouleaux de tabac de quatre pouces de long fur neuf lignes de diamètre, enveloppés d'un fil très -blanc d'où on les tire par degrés, à mefure qu'on ufe de ce tabac. Les dames ne font que porter le bout du limpion à la bouche pour le mâcher un inftant. Cette pratique inconnue à Mexico...
Page 93 - On le pouvoit d'autant plus aifément, que fon entrée eft retrécie par deux rochers élevés qui s'avancent des deux côtés à la portée du canon. Il eft vraifemblable que l'Efpagne ne changera de conduite que lorfqu*elle aura été punie de fa négligence. Rien ne feroit pins aifé. Les vaifleaux qui entreprendroient cette" expédition refteroient en fflreté dans la rade.

Bibliographic information