Journal historique et littéraire, Volume 2

Front Cover
F. Cavelier, 1791
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 531 - ... qui peuvent être rompus par d'autres que par ceux, avec qui elle contracte, et alors tous les pouvoirs se concentrent dans cette assemblée. D'ailleurs, quelque franchise qu'on mette dans les négociations , est-il possible d'en confier le secret à une assemblée dont les délibérations sont nécessairement publiques ? Finances.
Page 453 - ... six années. Un des derniers décrets de l'Assemblée vient de priver le roi d'une des plus belles prérogatives attachées partout à la royauté: celle de faire grâce et de commuer les peines. Quelque parfaites que soient les lois, il est impossible qu'elles prévoient tous les cas; et ce sera alors les jurés qui auront véritablement...
Page 453 - Tous ces corps sont élus par le peuple, et ne ressortissent du gouvernement, d'après les décrets, que pour leur exécution ou pour ceux des ordres particuliers qui en sont la suite. Ils n'ont, d'un côté, aucune grâce à attendre du gouvernement...
Page 450 - C'est aux soldats de ce même régiment, devenus troupe soldée par la ville de Paris, et aux gardes nationaux volontaires de cette même ville, que la garde du roi a été confiée. Ces troupes sont entièrement sous les ordres de la municipalité de Paris, dont le commandant général relève.
Page 534 - ... aussi l'utilité d'inspirer pour ce gouvernement et pour les lois, qui doivent assurer la prospérité et l'état de chacun, une confiance telle, qu'elle ramenât dans le Royaume tous les citoyens que le mécontentement dans quelques-uns , et dans la plupart la crainte pour leur vie ou pour leurs propriétés, ont forcés de s'expatrier.
Page 157 - Réflexions sur la Révolution de France et sur les procédés de certaines sociétés à Londres relatifs à cet événement, en forme d'une Lettre , qui avait...
Page 455 - ... on n'y met ordre efficacement, sera la destruction de l'armée. Que devient une armée quand elle n'a plus ni chefs ni discipline ? Au lieu d'être la force et la sauvegarde d'un état, elle en devient alors la terreur et le fléau.
Page 452 - On lui a donné 25 millions pour les dépenses de sa liste civile ; mais la splendeur de la maison qu'il doit entretenir pour faire honneur à la dignité de la couronne de France, et les charges qu'on a rejetées dessus, même depuis l'époque où ces fonds ont été réglés, doivent en absorber la totalité. On lui a laissé l'usufruit de quelques-uns des domaines de la couronne, avec plusieurs formes gênantes pour leur jouissance.
Page 453 - Ces commissaires sont à vie et non révocables, pendant que l'exercice de celles de juges ne doit durer que six années. Un des derniers décrets de l'Assemblée vient de priver le roi d'une des plus belles prérogatives attachées partout à la royauté : celle de faire grâce et de commuer les peines.
Page 455 - ... des troupes; de manière qu'il eft arrivé plufieurs fois qu'elles ne fe trouvoient pas où elles dévoient être. Ce n'eft qu'aux clubs que l'on doit attribuer l'efprit de révolte contre les officiers & la difcipline militaire -, qui fe répand dans beaucou'p de régimens , & qui , fi on n'y met ordre efficacement, fera la deftruétion de l'armée.

Bibliographic information