Précis de l'histoire d'Avesnes

Front Cover
C. Viroux, 1836 - 226 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 96 - Parun mardi, nuictdeSainct-Barnabé, le roi estant à Estroes , ensemble le seigneur d'Albrecht, avironnés de grande armée, furnie de serpentines, bombardelles , courteaux et autres artilleries , envoya son hérault au seigneur de Peruez et de Culembourg, pour venir devers lui avec trois ou quatre Bourguignons des plus notables de la ville , afin de parlementer et traictier de la reddition d'ioelle ; et portoit ledit hérault saulf-conduit suffisant pour les amener.
Page 167 - Faites percer la chambre par derrière , afin d'y donner vos ordres par le trou , et de ne point passer par celle-ci. » A quatre heures , M. de Louvois vint dire que le pont étoit fait : l'on dormoit ; Brouilly, aide-major des gardes, lui dit que le Roi dormoit. Moi , qui étois mal à mon aise et qui concevois qu'on seroit mieux dans la ville , je dis au Roi , assez haut pour le pouvoir éveiller, que M. de Louvois demandoit à lui parler. Sitôt qu'il lui eut dit que le pont étoit achevé, nous...
Page 118 - Au bout d'iceluy pont les ennemis avoient faict un blocu (car ainsi nomment ils ce que nous appelions un fort), dedans lequel avoit trois cens hommes pour la garde. Le sieur de Langey print le devant , menant avec luy une douzaine de pionniers, et entre ledit fort et l'estang du Beufle fit...
Page 169 - ... Quand nous fûmes arrivés à Avesnes , et qu'il faisoit encore un temps épouvantable : de crainte que M. de Lauzun n'allât coucher au camp , je dis au Roi qu'il devoit avoir pitié de ses troupes ; qu'elles pâtiroient extrêmement s'il les laissoit camper ; qu'il feroit bien de les faire entrer dans la ville. Le Roi trouva que j'avois raison, et ordonna qu'elles fussent mises à couvert. Le soir, la Reine commencoit à jouer ; M.
Page 165 - ... manière fort honnête, et qui avoit remis son chapeau sur la tête, parce qu'il avoit autorité sur lui. Je lui dis le soir que j'avois observé comme il savoit se faire traiter en général: que je pouvois l'assurer que le commandement lui seyoit très-bien. Nous partîmes de Saint-Quentin avec un temps effroyable. Quelque incommodité que je pusse avoir, j'étois satisfaite, parce que je voyois tous les jours tout ce que j'aimois au monde. Le Roi a toujours été et est encore ma première...
Page 90 - Ah! je te ferai jeter à la rivière »., s'écria-t-il. Puis, avisant un chevalier flamand qui s'en venait dîner avec lui, il lui dit: « Tenezr « moi bien cet homme, que j'aille chercher un « de mes gens pour le mener en prison. > Le Flamand, quand il sut de quoi il s'agissait, retint le sire de Montauban par le bras : « Monsieur, « dit-il, que voulez-vous faire? Le roi vient de « vous donner l'office d'amiral, montrez que vous « en êtes digne par votre sagesse; faites-vous < honneur et...
Page 93 - fasse pour épargner la place ; mais je vous « assure que s'il attend que je m'en approche, je « la lui chaufferai si bien d'un bout à l'autre, « qu'il n'y faudra point revenir, et adieu ; faites« moi savoir souvent de vos nouvelles.
Page 92 - ... avoir place pour loger à quatre à cinq lieues près dudit Avesnes ; et s'en alla vers Raims, et passa par le pays de Thierache; et le cinquième jour du mois d'aoust le duc se partist, et s'en alla à Saint-Quentin en Vermandois , auquel lieu il debvoit trouver les nobles de ses pays. Le roy Loys et ledit duc avoient prins jour d'eux trouver ensemble en la ville de Laon, pour aller à Raims sacrer ledit roy. Loys. CHAPITRE XXXI. Comment le corps du roy Charles fust apporte en mis en sépulture...
Page 171 - ... moi prendre et exécuter une résolution. » Il me répondit : « Je me suis oublié ici ; mon ambassadeur « m'attend, je ne suis pas en état de parler d'affaire : « je m'en vais. » Rochefort entra, que nous étions auprès de la porte. Il lui dit : «Vous arrivez tout à propos « pour entretenir Mademoiselle ; vous le ferez plus « agréablement que moi. » Avec toute l'impatience qu'il avoit de s'en aller, il étoit demeuré trois bonnes heures...

Bibliographic information