Mémoires tirés des papiers d'un homme d'état: sur les cause secrètes qui ont déterminé la politique des cabinets dans les guerres de la révolution, Volume 1

Front Cover
L.G. Michaud, 1831 - Europe
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 91 - Majesté les assurances d'estime et d'affection avec lesquelles je suis, Monsieur mon frère, de Votre Majesté, le bon frère.
Page 91 - J'espère que Votre Majesté approuvera mes idées, et qu'elle me gardera le secret le plus absolu sur la démarche que je fais auprès d'elle; elle sentira aisément que les circonstances où je me trouve m'obligent à la plus grande circonspection : c'est ce qui fait qu'il n'ya que le baron de Breteuil qui soit instruit de mon secret, et Votre Majesté peut lui faire passer ce qu'elle voudra.
Page 139 - Prusse, ayant entendu les désirs et les représentations de Monsieur et de M. le comte d'Artois, se déclarent conjointement qu'elles regardent la situation où se trouve actuellement le roi de France comme un objet d'un intérêt commun à tous les souverains de l'Europe. Elles espèrent que cet intérêt ne peut manquer d'être reconnu par les puissances dont le secours est réclamé, et qu'en conséquence elles ne refuseront pas d'employer, conjointement avec leurs dites Majestés, les moyens...
Page 140 - Majestés, les moyens les plus efficaces relativement à leurs forces, pour mettre le roi de France en état d'affermir, dans la plus parfaite liberté, les bases d'un gouvernement monarchique, également convenable aux droits des souverains et au bien-être de la nation française.
Page 213 - Votre constitution est un anathème éternel aux trônes absolus. Tous les rois doivent donc haïr votre constitution ; elle fait leur procès , elle prononce leur sentence , elle semble leur dire à chacun : Demain, tu ne seras plus , ou tu ne seras roi que par le peuple. Cette vérité a retenti dans le cœur de Léopold ; il cherche à en reculer le fatal moment.
Page 60 - C'est avec le plus grand regret que je me » vois forcé de prier Votre Majesté de renoncer » à être médiateur dans les différends surve» nus entre moi et la Porte Ottomane.
Page 395 - Le roi lui envoya les mots shivans sur une bande de papier de six pouces de long sur deux de large : « La personne qui présentera ce billet » connaît mes intentions ; on peut prendre » confiance à ce qu'elle dira...
Page 140 - Majestés, l'empereur et le roi de Prusse, sont résolues d'agir promptement d'un mutuel accord, avec les forces nécessaires pour obtenir le but proposé et commun. En attendant elles donneront à leurs troupes les ordres convenables pour qu'elles soient à portée de se mettre en activité.
Page 504 - Leurs majestés insistent de même, pour que la dignité royale, en France, soit rétablie, sans délai, dans la personne de Louis XVI et de ses successeurs ; et qu'il soit pourvu à ce que cette dignité se trouve désormais à l'abri des avanies auxquelles elle a été maintenant exposée.
Page 316 - Votre Majesté ne peut pas douter que c'est de ma propre volonté, et librement, que j'»i accepté la constitution française; j'ai juré de la maintenir; mon repos et mon honneur y sont attachés; mon sort est lié à celui de la nation dont je suis le représentant héréditaire, et qui, malgré les calomnies qu'on se plaît à répandre contre elle, mérite et aura toujours l'estime de tous les peuples.

Bibliographic information