La vie réelle en Chine

Front Cover
L. Hachette et cie, 1860 - China - 470 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xiv - C'est ce qui lui faisait dire : « Gouverner son pays avec la « vertu et la capacité nécessaires, c'est ressembler à « l'étoile polaire, qui demeure immobile à sa place, tan...
Page xv - On y remarqua surtout l'intervention constante du Ciel ou de la Raison suprême dans les relations des princes avec les populations, ou des gouvernants avec les gouvernés; et cette intervention est toujours en faveur de ces derniers, c'est-à-dire du peuple. L'exercice de la souveraineté, qui dans nos sociétés modernes n'est le plus souvent que l'exploitation du plus grand nombre au profit de quelques-uns, n'est, dans le...
Page xiv - C'est pourquoi, pourvoir aux besoins des « populations et ne pas montrer envers elles de l'indifférence ou « du mépris; faire la part de chacun, c'est-à-dire tracer à chacun « ses devoirs selon la position qu'il occupe, et ne pas multiplier « sans nécessité les obligations de chacun, voilà le seul et véri
Page xx - ... publiques (*); (*) Cette classe , dit le commentaire, corn2° par le privilège de grandes actions, honorables et utiles au pays (*) ; 3° par le privilège d'une sagesse non commune , qui s,est rendue profitable à la société (**) ; 4° par le privilège de grands talents manifestés dans l'état militaire ou dans l'administration cii-ile (***); 5° par le privilège du zèle et de l'assiduité apportés dans l'accomplissement des devoirs publics {"**),- 6° par le privilège du rang occupé...
Page xxi - Conseil des ministres, d'après les statuts qui le dirigent, «délibère sur le gouvernement et l'administration de l'Empire, promulgue les ordonnances de l'Empereur, préside à l'exécution des lois de l'État et, en général, veille à ce que les fonctions respectives des différents pouvoirs soient maintenues dans leurs justes limites, afln d'aider l'Empereur dans la direction des affaires de l'État, etc., etc.
Page xvii - L'Encyclopédie historique rédigée sous l'empereur Khang-hi, et avec son approbation (XVIIe siècle) se charge de nous le démontrer dans la déclaration suivante : «Le Fils du Ciel (l'empereur) a été établi «pour le bien et dans l'intérêt de l'empire et «non l'empire établi pour le bien et dans l'intérêt «du souverain.
Page 13 - ... d'un poing fermé. Il en résulte que les femmes marchent d'un pas court et précipité, en s'aidant des bras comme d'un balancier, exactement comme si l'on marchait sur les talons ; les Chinois comparent ce mouvement de progression aux ondulations du...
Page xvi - ... de servitude, plus de traits de courage civil marquant une âme libre, que dans toutes les monarchies européennes ! Nous croyons qu'il est convenable de rappeler ici ces paroles d'un missionnaire, que ses connaissances et son long séjour en Chine autorisaient à porter un tel jugement : « II ne faut « pas juger de la Chine par ce qu'en « racontent ceux qui ne l'ont vue que « sur les bords de la rivière de Canton, « et moins encore par ce qu'ils y acliè
Page 34 - On ne fait aucune information; les corps sont portés hors de la ville, à un puits commun, où l'on jette pêle-mêle ceux qui sont encore vivants comme ceux qui sont morts. Au dire du même auteur, les missionnaires catholiques se...

Bibliographic information