Page images
PDF
EPUB

Infantis concellæ , atque in hoc Congressu Cameracensi consignatæ , idem Minilter Plenipotentiarius proteltatus eft, ac protestatur , quidquid in di&tà Proteftatione jam pera&ta & exhibitâ continetur , idque , quatenus opus fuerit, iterum confirmavit, atque confirmat conftanti animi deliberatione ac propofito, nunquam à dietà Proteitatione recedendi; declarans insuper se protettari, prout protestarur nomine Regiæ Celtitudinis contra omnes Ac. tus, Conventiones, Articulos & Tract tus, qui tam publicè quàm secretò poft talem Protestationein in hoc Congressu, sive alio in loco, & qualibet in Aulâ confeti fuerint , vel in pofterum fient aut fieri poffint , fine ejus confenfu , & contra ejus animum expofitum memorata Protestatione, quam voluit , ac vult firmam confiftere , & quoties oportuerit toties reiteratam cenferi, adversus omnem Acum, Conventionem, Articulum feu Tractatum qui futuris quibuscunque temporibus fieret aut ftatueretur.

(Signatum eft)

NEREUS MARCHIO CORSINI.

Ad quorum omnium perpetuam memoriam & evidentiam hunc fecundum A&tum Protetta tionis in primi confirmationem unà cum authentico documento mandati ad hæc, & ejuf, dem alia gerendum noviter recepi , iisdem de caufis, iisdemque formâ & conditionibus quibus primum Acum confignavi & depofui, configno & depono in officio Tabellionatûs, Magiltri de Ligne Regii Tabellionis , & AC

torum

torum Conservatoris hujus Civitatis Cameracenfis consignandum formaliter & solemniter deponendumque pro temporis oportunitate quantum fas erit , in A&tis hujus Congreflûs Čameracensis, meâ ut est manu subscriptum, meoque figiilo obliguatum, ita ut interea publici juris esse reputetur , & apud dictum Tabellionern ad indicatam ufque formalem folemnemque consignationem & depolitionem, prout ipsuın rogo, servetur.

Eft ligné & apolé un Cachet sur cire noire.

[ocr errors][ocr errors]

NEREUS MARCHIO CORSINI.

Aujourd'hui 26. du mois de Janvier 1724. par devant nous Tabellion Gardenotte Royal de cette Ville de Cambray & du Cambrelis, refidant audit Cambray fouffigné, fut présent, Son Excellence Monseigneur Nerée Marquis Corlini, Gentilhomme de la Chainbre de Son Altesse Royale le Grand Duc de Toscane, Chevalier Commandeur de son Ordre , cidevant fon Envoyé Extraordinaire à la Cour de France , & présentement son Ministre & Plénipotentiaire au Congrès dudit Cambray , lequel Seigneur comparant, pour plus grande assurance des fonctions de son Ministere, a trouvé bon de déposer en notre Greffe , comme en effet il a déposé ce jourd'hui le second A&te de Protestation en original , figné de fa propre main & cacheté de ses Armes, & dont la Copie ci-devant par nous transcritc y accorde de mot à autre, ensemble la Copie authentique par nous collationnće du Pleinpouvoir de Sadite Altesle Royale étant auffi conforme à l'original , que nous avons rendu,

lela

[ocr errors][ocr errors]

lesquelles Proteftation originelle & Copie col-
lationée dudit Plein pouvoir, nous avons à la
Requisition dudit Seigneur Marquis Corsini
accepté en dépôt , attaché ensemble & rangé
dans notre Greffe jointement les premiers Ac-
tes de Protestation & Pleinpouvoir dudit Sei-
gneur Marquis du 25. O&obre 1723. pour y
être conservées, & y avoir recours, faire foi
à toujours & par nous reproduites en tems &
lieu , de quoi nous ayant été requis par ledit
Seigneur Marquis de Cortini, lui avons ac-
cordé ce présent A&e à Cambray le jour & ans
ci-dessus.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

(Signe)
DE LIGNE, Tabellion Gardenotte,

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

ten

OD

acun

:80° YN a vu dans le Tome II. pag. 225.

& dans le Tome II I. pag. 136. de ore 0

quelle manière les Puissances contractantes de l'Alliance de Hano-. there

vre inviterent les Etats Généraux des Provinces-Unies à y acceder, & les ob- tette jections que Leurs Hautes Puissances leur pro- ft fu poserent dans une Conference tenuë le 18. Avril; le 30. du même mois le Marquis de

Aqu? Fenelon & Mrs. Finch, & de Meinhertzhagen communiquèrent à Leurs Hautes Puissances les Remarques suivantes sur leurs Obje&ions. Ver TL est dit dans le premier Article, que meo

l Alliance ne tend nullement à donner la moindre atteinte à aucun Traité ou Alliance anterieure , contractée , soit entre les Hauts Con illen -frdétans de celle-ci , soit avec d'autres Puissances on Etats. L'expression ne seroit-elle pas plus

[ocr errors]

stel

[ocr errors]

trait

Les

[ocr errors]

RE

LITE

exacte en mettant : contractée entre les hauts Contractans de celle-ci , soit par eux ou par l'un d'eux avec d'autres Puissances on Etats.

2. Les dernieres lignes du premier Article établissent une distinction pour excepter du cas de la Guarantie générale les Etats, Pais, Villes , Droits & Privileges sur lesquels il y a des disputes pendantes par devant des Juges come petens. Une pareilie diftin&tion ne pourroit être regardée que comine l'effet d'une défiance entre les Allier , qui en resserrant aujourd'hui les noeuds de l'amitié reciproque, agissent, au contraire, par le principe d'une mutuelle confiance. Admettre donc cette claus se, auffi inutile par elle-même, qu'inusitée dans les Traitez d'Alliance, de la nature de eelle qu'il s'agit de consommer, feroit autoriser en quelque sorte les finiftres & injuftes imprefsions que ceux, qui craignent peutêtre trop le poids de l'Alliance d'Hanovre, ont cherché à lui donner, comme si elle tens doit à violer les Loix de l'Empire. Le Traite de cette Alliance étant d'ailleurs d'autant moins susceptible d'une pareille précaution, qu'aucune expression n'y donne lieu de sus poser qu'on ait eu en vûë de troubler les Tribunaux de Justice regite dans le juste exercice de leur Jurisdi&tion.

On espere donc que cette observation paroitra tellement suffisante que l'on voudra bien ne plus insister sur ce point reconnu inütile à traiter

3. Les dernieres lignes du second Article établissent en faveur de la République une reserve qui exige fans doute quelques élucidations; en effet, ce qui est dit dans cet en

[ocr errors][ocr errors]
« PreviousContinue »