Unité et confusion des langues

Front Cover
Imprimerie de Théolier ainé, 1857 - Language and languages - 202 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 160 - Humboldt, qui n'appartiennent aujourd'hui qu'à des peuples barbares, semblent être les débris de langues riches, flexibles, et annonçant une culture avancée... » L'hébreu passe pour très-pauvre, parce qu'il est mort depuis longtemps, et la tombe est muette. « Peut-on se figurer Kant écrivant dans la langue de Job? » On pourrait répondre à cette question par une autre.
Page 127 - cherchez d'abord le royaume de Dieu et sa justice, et le reste vous sera donné par surcroît".
Page 134 - La terre était informe et toute nue, les ténèbres couvraient la face de l'abîme, et l'esprit de Dieu était porté sur les eaux.
Page 55 - Tout annonce que nous marchons vers une grande unité que nous devons saluer de loin, pour me servir d'une tournure religieuse. Nous sommes douloureusement et bien justement broyés ; mais si de misérables yeux tels que les miens sont dignes d'entrevoir les secrets divins , nous ne sommes broyés que pour être mêlés.
Page 148 - des principes, des dogmes, des notions abstraites, était comme « dans l'état de santé; je ne me croyais donc pas malade. Les « embarras où je m'étais trouvé me semblaient des songes, et « je me disais chaque jour, qu'il ne me restait aucun symp...
Page 149 - Opéra. Cette découverte me fit verser des larmes de joie. J'usai de ma faculté pour réapprendre à parler et à écrire. Mon éducation fut lente, mais les succès devenaient sensibles tous les quinze jours.
Page 148 - ... mation et leur combinaison. Aussi , tout en reconnaissant « l'utilité du langage, pour la conservation des penséps, pour « en faire des archives, et pour les transmettre, je n'ai pu sous« crire à tout ce que Condillac a dit sur la nécessité, l'indispensa...
Page 3 - LA formation de la parole à l'imitation des sons naturels, l'onomatopée , principe des langues parlées , est un fait si évident qu'il est peut-être extraordinaire qu'on ait tardé si long-temps à le formuler ; car toutes les observations des linguistes anciens et modernes concourent à l'établir. Il n'est personne qui n'ait entendu parler de la tentative de Psammitique pour remonter aux origines du langage.
Page 181 - Maniant les mots entiers, comme nous manions les lettres, il faut bien qu'ils les contractent, sans quoi ils ne finiraient jamais; mais on comprend ce que deviennent, dans ces manœuvres, les immuables racines ; quelquefois de tout un mot, et fort long, il ne reste qu'une seule lettre. Aussi Klaproth s'emporte comiquement, « contre ces jargons, qui ne méritent pas le « nom de langues, dans lesquels les racines anciennes ont été « détruites, par des conceptions insensées : heureusement de...
Page 148 - La difficulté s'accrût rapidement, et, dans l'espace de vingt-quatre heures, je me trouvai privé de la valeur de presque tous les mots. S'il m'en restait quelques-uns, ils me devenaient presque inutiles, parce que je ne me souvenais plus des manières dont il fallait les coordonner pour qu'ils exprimassent une pensée.

Bibliographic information