Weltgeschichte, Volume 18

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 407 - Au pied de l'échafaud j'essaye encor ma lyre. Peut-être est-ce bientôt mon tour. Peut-être avant que l'heure en cercle promenée Ait posé sur l'émail brillant, Dans les soixante pas où sa route est bornée, Son pied sonore et vigilant, Le sommeil du tombeau pressera ma paupière.
Page 407 - Comme un dernier rayon, comme un dernier zéphyre Animent la fin d'un beau jour, Au pied de l'échafaud j'essaye encor ma lyre : Peut-être est-ce bientôt mon tour ; Peut-être, avant que l'heure en cercle promenée Ait posé sur l'émail brillant, Dans les soixante pas où sa route est bornée...
Page 325 - HYMNE A L'ÊTRE SUPRÊME SOURCE de vérité, qu'outrage l'imposture, De tout ce qui respire éternel protecteur, Dieu de la liberté, père de la nature, Créateur et conservateur ; O toi, seul incréé, seul grand, seul nécessaire, Auteur de la vertu, principe de la loi, Du pouvoir despotique immuable adversaire ! La France est debout devant toi. Tu posas sur les mers les fondements du monde ; Ta main lance la foudre et déchaîne les vents ; Tu luis dans ce soleil dont la flamme féconde...
Page 321 - Dieu puissant, d'un peuple intrépide C'est toi qui défends les remparts, La Victoire a, d'un vol rapide, Accompagné nos étendards. Les Alpes et les Pyrénées Des rois ont vu tomber l'orgueil; Au Nord, nos champs sont le cercueil De leurs phalanges consternées. Avant de déposer nos glaives triomphants, Jurons d'anéantir le crime et les tyrans! LES FEMMES. Entends les vierges et les mères, Auteur de la fécondité...
Page 490 - La victoire en chantant nous ouvre la barrière ; La liberté guide nos pas, Et du nord au midi la trompette guerrière A sonné l'heure des combats. Tremblez, ennemis de la France, Rois ivres de sang et d'orgueil ! Le peuple souverain s'avance ; Tyrans, descendez au cercueil.
Page 96 - Descends, ô Liberté! fille de la Nature; Le peuple a reconquis son pouvoir immortel. Sur les pompeux débris de l'antique imposture, Ses mains relèvent ton autel.
Page 406 - Asseoir sur un char radieux Ces héros que jadis sur les bancs des galères Assit un arrêt outrageant, Et qui n'ont égorgé que très peu de nos frères Et volé que très peu d'argent...
Page 591 - O vous, législateurs humains! De qui la contenance auguste Fait trembler nos vils assassins; Suivez le cours de votre gloire; Vos noms, chers à l'humanité, Volent au temple de Mémoire, Au sein de l'immortalité!
Page 190 - Je rêvais cette nuit que de mal consumé , Côte à côte d'un gueux on m'avait inhumé; Et que blessé pour moi d'un pareil voisinage , En mort de qualité je lui tins ce langage.
Page 273 - RAPPO»T sur la théorie du gouvernement démocratique , et sa vigueur utile pour contenir l'ambition et pour tempérer l'essor de l'esprit militaire ; sur le but politique de la guerre actuelle...

Bibliographic information