Page images
PDF
EPUB

Sur les jours du jeune LOUIS
Qui dans fon fein déja recèle
Ce mal d'influence mortelle
Terrible à ceux qu'il a furpris,
Mais indulgent à qui l'appelle.

En général ce petit ouvrage eft très-agréable à lire, & vous y trouverez l'élégance qui caractèrife les autres Pièces fugitives que vous connoiffez déja de ce jeune auteur.

Lettre à l'Auteur de ces Feuilles au fujet de la Comédie du FAUX CONNOISSEUR de M. de Voltaire.

Vous avez rendu ous avez rendu compte, Monfieur, dans votre N° 25 de cette année (Tome vi page 144) d'une Comédie en Vers & en trois Actes, de M. de Voltaire, intitulée M DE FINTAC OU LE FAUX CONNOISSEUR, Ce qu'il y a de fingulier, Monfieur, c'eft que j'ai fait, il y a plus de dix ans, fur le même fujet, une Comédie en trois Actes auffi, mais en Profe, & je vous prie d'inférer dans vos Feuil

[ocr errors]

les la Lettre que j'ai l'honneur de vous écrire, pour y conftater l'exiftence de mon travail que je n'ai eu garde d'expofer au grand jour. Le nom de M. de Voltaire anéantiroit la démarche que je fais, fi j'avois la folle & fote vanité de croire fa pièce inférieure à la mienne, ou d'ofer entrer en lice avec lui; cette audace me paroîtroit intolérable dans un auteur qui n'auroit eu que des fuccès. Elle feroit plus coupable en moi qui ne fuis pas même compté parmi ceux qui ne connoiffent que les chutes; gens ordinairement téméraires, entêtés & toujours au- deffous de l'effort. Tous mes defirs fe bornent donc (dans ma qualité d'inconnu dans le Monde Littéraire) à conftater qu'il exifte une Pièce dont le fujet eft le même que celui de la Pièce de M. de Voltaire, dans la vûe de n'être pas accufé de plagiat fi jamais la manie de

[ocr errors]

l'impreffion, que je combats avec. raison, remportoit enfin fur moi

[ocr errors]

la victoire. M. de Voltaire eft fi

bien fait pour être imité & copié, qu'il auroit ici, comme ailleurs, tous les rieurs de fon côté. Je lui demande même publiquement pardon de n'a..voir pas déchiré ma Pièce après avoir lû la fienne, & la permiffion de travailler inceffamment à prouver fon existence.

J'ai peine à concevoir comment deux hommes, fi prodigieufement inégaux en capacité, ont pu fe rencontrer & dans le fujet & dans les détails. Il eft vrai que j'ai lû ma Pièce dans quelques Sociétés. L'intrigue des deux Drames ne fe reffemble point à la vérité; mais plufieurs des perfonnages font les mêmes, & ces perfonnages fe trouvent dans les mêmes fituations, & tendent aux mêmes fins. Quelque flatteur qu'il foit pour un

Ecrivain de ma claffe d'avoir pû penfer un inftant comme l'Apollon de notre Parnasse, je ne me permets pas la plus petite vanité fur çet heureux hazard, & je m'attache entièrement à l'hommage public de refpect & d'admiration que je dois à M. de Voltaire. J'ai l'honneur d'être, &c. Continuation de la FLORA DANICA.

Vous connoiffez Monfieur

[ocr errors]

le bel ouvrage Botanique, connu fous le nom de Flora Danica, dont les dix premiers cahiers ont été publiés par M. Oeder. Les amateurs de la Botanique qui defireront d'en acquérir la fuite, font priés de s'adreffer déformais à M. Othon Frédéric Muller, Confeiller d'Etat du Roi de Dannemarck, de plufieurs Académie & Sociétés des Sciences, à Copenhague. Sa Majefté Danoife l'a chargé de continuer cette importante collection

1

[ocr errors][ocr errors]

Elle comprendra toutes les Plantes
fpontanées, qui fe trouvent dans les
Royaumes de Dannemarck & de Nor-
vège, & par conféquent dans cette
partie du Nord qui s'étend depuis
l'Elbe jufqu'au cercle Polaire, Toutes
ces Plantes, dont l'ouvrage contient
déja au-delà de fix cens, font deffi-
nées fur les lieux, & gravées avec
la dernière exactitude. C'est
par la mu-
nificence du Roi de Dannemarck
qu'on a été mis en état de rabattre le
prix de l'ouvrage, & de donner cha-
que cahier en noir pour deux écus &
demi argent de Dannemarck, & cha-
que cahier enluminé pour huit écus;
ce qui ne revient qu'à quatre fols Da-
nois par Planche pour les Exemplaires
en noir, chaque cahier comprenant
foixante Planches. Le onzième cahier
paroîtra à Pâques de l'année 1775.
Quant aux Exemplaires enluminés,
foit de l'ouvrage entier, foit de cer.

« PreviousContinue »