Histoire ecclésiastique, politique et littéraire du Chili, tr. par L. Poillon

Front Cover
1855
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 276 - Les palissades, ainsi qu'on l'a déjà observé, environnaient tout le sommet de la colline, tant du côté de la mer que du côté de la terre...
Page 314 - Les limites dans lesquelles nous devons nous renfermer ne nous permettent pas d'énoncer ici les porismes que nous avons trouvés comme répondant au texte de Pappus.
Page 40 - Indes orientales et occidentales, îles et terres fermes de l'Océan, archiduc d'Autriche, duc de Bourgogne, de Brabant et de Milan, comte d'Habsbourg, de Flandre, du Tyrol et de Barcelone, seigneur de la Biscaye et de Molina, etc.
Page 81 - tl leur fit un crime de l'humilité de leur extérieur, des aumônes qu'ils répandaient, des soins qu'ils donnaient aux malades et aux prisonniers; il les accusa de se servir de ces moyens pour séduire le peuple et le mettre dans leurs intérêts. » La sentence du tribunal commence ainsi : « Supposé ce qui a été dit, le Conseil extraordinaire passe à exposer son sentiment sur l'exécution du bannissement des Jésuites et sur les autres mesures qui en sont la conséquence, afin qu'il obtienne,...
Page 33 - Paul, et la nôtre; après une mûre délibération et de fréquentes prières pour implorer l'assistance divine; par le conseil de nos vénérables frères les cardinaux de la...
Page 315 - Dieu tout-puissant et éternel, et celle des bienheureux apôtres saint Pierre et saint Paul. Donné à Rome, à Sainte-Marie-Majeure, l'an de l'incarnation 1801, le 18 des calendes de septembre, la seconde année de notre Pontificat.
Page 201 - Ils cultivaient la terre avec des instrumens en bois, et connaissaient la pratique des engrais ; ils tiraient du sein des montagnes des métaux qu'ils savaient façonner. Ils ignoraient l'usage du fer, et garnissaient leurs armes et leurs outils de pierres polies ou de cuivre trempé. Le lama traînait la charrue. La laine de cet animal, teinte de diverees couleurs, composait leurs vétemens.
Page 81 - III, contresignés par d'Aranda, étaient munis des trois sceaux. A la seconde enveloppe on lisait : « Sous peine de mort, vous n'ouvrirez ce paquet que le 2 avril 1767, au déclin du jour.
Page 40 - Occidentales, des fles et terre ferme de l'Océan; archiduc d'Autriche, duc de Bourgogne, de Brabant et de Milan; comte de Hapsbourg, de Flandre, de Tyrol et de Barcelone ; seigneur de Biscaye , de Gênes et de Molina.
Page 198 - ... et se retirent avec leur butin. « Les Araucans adorent le grand Esprit de l'univers : ils adressent des hommages aux astres. Les morts sont enterrés dans des fosses carrées, le corps assis; on met à côté les armes et les vases à boire : on place à l'entour les squelettes des chevaux immolés en l'honneur du mort : chaque année une vieille matrone ouvre les tombeaux pour nettoyer et habiller les squelettes. Le code national permet la polygamie , mais la soumet à de sages règlemens.

Bibliographic information