Page images
PDF
EPUB

leur part par lad. Lettre, & qu'au regard des inftances faites pour l'Inauguration, Elles concerteroient avec S. M. la Reinc de la Grande Bretagne.

Cette Resolution après une attente de deux années donna dans la suite un juste sujet aux Etats de Brabant, de redoubler les mêmes instances, lors qu'au mois d'Avril de la présente Année 17 12. ayant été demandé un secours Extraordinaire de

qua tre cent mille Florins pour leur contingent, dans une somme de onze cent douze mille florins pour la subsistance des Troupes Imperiales, que S. M. I. & C. avoit bien voulu envoyer en ces Pays-Bas pour le bien de la cause Commune, ils prirene le parti de declarer ouvertement qu'ils ne donne. roient leur consentement à ce fecours Extraordinaire que sous conditions expresses , qu'avant toutes demandes ulterieures, soit ordinaires soic extraordinaires, ils auroient Phooneur & la consolation de voir S. M. 1. & C. dans l'exercice actuel de la Souveraineté en ces Parf-Bas Espagnols, & d'y celebrer l'Inauguration promise & demandée.

Et nonobftant lesd. promeffes qui jusques à prefent n'ont eu aucun effet, il est pour

tant

[merged small][ocr errors][ocr errors]

tant qu'on vient leur demander des nouveaux subsides ordinaires, & extraordinai. res tant pour la solde & l'entretien des Re. gimens allignés sur lesd. Provinces , que pour la subsistance des Troupes Imperiales.

Raison pour quoi lesd. Etats prevoyant les grandes difficultés à parvenir au consentement des subsides fusd. ont jugé necessaire de rendre des nouveaux devoirs pour obtenir enfin lad. Inauguration de S. M. conformement aux Coutumes, Privileges, Loix, Libertés, & Constitutions, ci dessus mentionnées ; lesquelles étant dans ce point capital les mêmes & communes pour les Etats & tous les sujets des Provinces susd. ils ont resolu en réunissant toutes les forces de leur zele, attachement, & fidclité pour leur Auguste & Legitimne Souvea rain, de s'adresser d'un commun accord às. M. la Reine de la Grande Bretagne & à leurs H. H. P. P. les Etats Generaux des Provinces Unies, demandant très refpectueusement & avec toutes les instances poflibles, que S. M. 1. & C. sans plus de delai ni recardement soit Inaugurée folennellement, Prince Souverain de ces PaysBas Espagnols, pour les posseder,' regir,

&

&

gouverner avec le même pouvoir & am vec les mêmes droits, Hauteur, Independance, Souveraineté, & autres que ces mêmes Pays suivant leurs anciennes Libertés, Prérogatives, Loix, Conftitutions, Droits, & Privileges ont été possedés

par feu S. M. Charles II.(de glorieuse memoire) & de ses Augustes Predecesseurs.

Ce qui ne servira pas seulement à la consolation des Peuples, mais à réunir les Elprits divisés, dont l'union est fi necessaire pour le service de S. M., de la cause commune, & l'avantage de fon Gouvernement qui se trouve dans la derniere confusion.

Etoit signé a Utrecht le 12 de Noyem

bre 1712. Le Baron de Pallant Abbé de Ste. Gertrude. Le Comte de Maldeghem. Le Vicomte de Bourguemaitre de Louvain

yande Ven. Le Comte de Grand Breucq. Mr.de Masnuz. Le Marquis de Rodes Baron de Berleghem. Le Baron de Renesse.

СО,

COPI E.
MESSIEURS,
Ebon Dieu ayant beni les Armes des

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

le Roi Charles troisiême, & la retrais, te de l'Armée de France, nous ayant donné lieu d'approcher de vôtre Capi. tale. Je viens vous assurer des intentions de la Reine ma Maitresse, comme font Melsieurs les Deputés de la part des Etats Generaux leurs Maitres, & en premier lieu vous dire, que Sa Majesté & Leurs Hautes Puissances nous ont envoyés pour soutenir les justes Interêts de Sadite Majesté Catholique Charles III. aux Royaumes des Espagnes, & à tout ce qui en dépend; & que Sa Majesté la Reine & Leurs Hautes Puissances ne doutent aucunement qu'étant convaincus de même de la legitime Sou. veraineté de Sadite Majefté, vous voudrés avec plaisir embrasser cette occasion de vous soumettre à fon obéissance comme de fide. les Sujets. Nous pouvons vous assurer Messieurs, en même tems de la part de la Reine & de Messieurs les Etats, que Sa Tom. II.

F

Mac

Majesté Catholique vous maintiendra dans l'entiere Joüillance de tous vos anciens Droits & Priviléges, tant Ecclesiastiques que Seculiers, qu'ðn sera bien loin de faire la moindre Innovation en ce qui regarde la Religion, & que Sa Majelté Catholique fera renouveller la 7oyeufé Entrée de Brabant, telle qu'elle a été donnée par son Predecesseur le Roi Charles II. (de glorieuse memoirc.) En nos particuliers, Messieurs, nous vous assurons que l'Armée sera employée par tout pour votre protection de la maniere que vous le souhaiterez, & que nous chercherons par tout avec empreisement les occasions de vous témoigner le ree spect & l'estime très-Gincere avec lequel nous avons l'honneur d'être,

MESSIEURS, Vos très-humbles & très-obéissans Serviteurs.

Eroit figné,

Le Prince Duc de Marlboroug.
Ferd. van Collen.
Baron de Reede de Renswoude.

Goslinga-
Au Camp de Beaulieu , le 26. de May 1706.

La Suscription étoit,
A Melieurs , Messieurs les trois Etats
du Pays Duché de Brabant,

Four Copie de l'Original.
H. VAN DEN BROEK.

A Son

« PreviousContinue »