Page images
PDF
EPUB

baffadeur qui lui avoit été envoyé de Conftantinople pour entamer une négociation. Dans cette circonftance critique, tous les pachas de Natolie ont reçu ordre de la Porte, de marcher inceffamment avec toutes leurs troupes vers le Diarbeck.

ITALIE.

ROME (le 20 Septembre. ) Le fouverain pontife tint, le 11 de ce mois, un confiftoire dans le quel il déclara, que le cardinal qu'il s'étoit réfervé in petto, le 29 Mai dernier, étoit le prélat Jean-Charles Bandi, évêque d'Imola, son oncle. S. S. créa enfuite archevêques in partibus les pré lats qui font deftinés à remplir les fonctions de nonces dans les cours étrangeres.

Un bref du pape autorife le cardinal Paracciani, archevêque de Fermo, à impofer des taxes fur toutes les communautés religieufes des deux fexes de fon diocefe, & même de fupprimer de petits couvens de réguliers; l'objet de cette opération eft de raffembler des fonds fuffifans pour fonder & entretenir un hôpital destiné à recevoir les enfans trouvés.

L'abbé Pacifici, miniftre du St. office, a fait fubir un interrogatoire aux deux ex-jéfuites Coltraro & Venizza, ainsi qu'à l'archiprêtre Azzaloni, détenus au château St. Ange. Il eft chargé d'en faire autant à l'égard de la prétendue prophéteffe de Montefiafcone, & d'une religieufe de Valentano. Ou affure auffi qu'on va interroger de nouveau l'ex-général Ricci & fes affiftans.

Un François arrivé en cette ville a obtenu la permiffion d'y établir des fabriques d'étoffes de foie, & on lui a affigné 50 fcudi par mois pour favorifer fon entreprise.

Ces jours ci, les forçats des galeres du pape fe fouleverent à Civita-Vecchia, fous prétexte qu'on

ne leur donnoit que de mauvais pain. Déjà nombre d'entr'eux fe dégageoient de leurs chaînes, lorfque, pour prévenir les défordres, on fut obligé de pointer contre eux quelques pieces de canon. On fit venir ici une partie de ces pains; on reconnut qu'ils étoient d'une très mauvaife qualité, & l'on ordonna fur le champ qu'il en feroit fourni de meilleur à ces miférables, dont le fort eft digne de compaffion.

[ocr errors]

Les gazettes de cette ville portent que l'abbé Benzi, qui avoit été exilé de cette capitale pour avoir fait ici des bulletins injurieux à la religion & à fes miniftres, vient d'être emprisonné à Naples pour le même objet, par ordre de la jun te royale.

NAPLES ( le 15 Septembre.) Le commandeur Pignatelli s'étant demis, à caufe de fa mauvai fe fanté, de la place de miniftre plénipotentiaire de l'ordre de Malte en cette cour, le grandmaitre a nommé, pour le remplacer, le bailli de Carignan.

La junte royale vient de procéder à la fuppreffion de 78 petits couvents, dont 8 font dans la ville de Palerme, & les autres en différens endroits du royaume: ils font occupés en grande partie par des religieux auguftins ou carmes.

MILAN (le 26 Septembre.) On a acheté, par ordre de la cour de Vienne, toutes les maifons qui avoifinent le palais royal; elles feront abatues, pour faire dans leur emplacement un grand jardin, une magnifique place, qui fera ornée d'un très-beau portique fervant de corps de garde & de cafernes. Ces acquifitions vont à plus de 2 millions de liv.

Il s'étoit élevé entre la cour de Rome & celle de Florence quelques différends qui viennent d'être

terminés. Le St. fiege ne pourra affigner aucune penfion fur les évêchés de Tofcane, excepté fur ceux de Pife & d'Arezzo, ni difpofer d'aucun bénéfice fimple, fi ce n'eft dans ces deux diocefes, & en faveur des fujets du grand-duc que S. A. R. aura recommandés ; d'un autre côté, ces derniers ne pourront jouir d'aucun bénéfice ni de penfion dans l'état de l'églife.

Il fe répand furtivement en Italie un écrit latin de 15 pages in-4°., intitulé: Rétractation de Clément XIV, écrite de fa propre main, &rerife à fon confeffeur extraordinaire, le cardinal NN. C'est une fiction, dont la fource n'eft pas difficile à deviner. On y fait dire au pape tout ce qui eft le plus capable de le déprimer lui-même, d'inculper plufieurs fouverains & leurs miniftres les plus généralement eftimés, & de relever l'innocence des jéfuites. Voici le début : Je confelle devant vous, Seigneur, roi du ciel & de la terre, que c'est par votre feule miféricorde & fans aucun mérite de ma part, que vous m'avez élevé fur le trône fuprême de l'églife. Je reconnois auffi devant vous, St. pere Ignace, qui, avec vos compagnons St. Xavier & St. Borgia, avez conftruit cette maifon, cette Arche de dieu que j'ai entierement détruite, que je fuis redevable, ainfi qu'aux rois, aux princes, à tout l'univers, à l'innocence opprimée par la calomnie, à tant de milliers de compagnons qui pleurent amérement aux pieds de J. C. l'injuftice de leur fort. Je me reconnois redevable envers tout le monde; & à l'exemple du prince des Apôtres & d'Auguftin, je veux fatisfaire à tous par une rétradation détaillée de mes actions, &c. Le fond de cette rétractation confifte à dire que le feu pape, environné, affliégé & fans ceffe harcelé par les ennemis des jéfuites, s'eft trouvé forcé d'abolir leur inftitut, quoiqu'il fût pleinement inftruit & convaincu de leur innocence. Une

fuppofition auffi chimérique ne mérite fans doute, que le mépris. Mais dans le développement que l'auteur en fait, il ne laiffe pas d'y avoir des traits remarquables.

Il infinue que la mort de Clément XIV eft une punition du ciel, en le comparant à Sül, dont l'excufe: « J'ai été forcé par la néceffité. » Neceffitate compulfus obtuli holocauftum, ne put arrêter la vengeance divine, ni empêcher qu'il ne perdît le trône avec la vie. Plus bas il prétend que la mort foudaine & inopinée de Clément XIII doit être attribuée au reffentiment de ceux qui follicitoient l'extinction des jéfuites, & qu'un pareil exemple ne pouvoit que faire craindre à Clément XIV, fon fucceffeur, de foutenir ces religieux. Il dit encore ailleurs que « le prélat d'Azpuru, archevêque de Valence & miniftre d'Espagne à Rome, accufé de négligence & de molleffe dans fes follicitations, annonça par fa difgrace que le fang innocent des jéfuites pouvoit feul affouvir la haine de leurs ennemis; que ce prélat mourut peu après d'une maladie étonnante & funefte, mirabili infauftoque morbo; que le comte de Lavagna, nommé à fa place pour preffer l'extinction avec plus de vigueur, ne fut pas plus heureux & qu'une mort imprévue l'enleva également ». Et ipfe non feliciore forte è medio fublatus. Les perfonnes impartiales, & qui ne cherchent que le vrai, fçavent à quoi s'en tenir par rapport à la mort inopinée de Clément XIII, & au long matyré de Clément XIV.

[ocr errors]

L'auteur n'oublie pas, dans la confeffion qu'il fait faire à Clément XIV, de lui prêter un vif repentir d'avoir fouffert les réclamations éclatantes & folides qu'a éprouvé la fête du facré cœur ; d'avoir omis la publication de la bulle in cará Domini: omiffion, felon l'écrivain, qui ne fufpend ni la force, ni l'effet obligatoire de cette

bulle, non vim neque obligationem, &c. &c. L'écrivain conclut que le bref d'extinction eft, p fa nature, invalide, nul, fubreptice, obreptice, & extorqué. Il y a toure apparence que les jéluites le regardent en effet comme tel. Cependant parmi les louanges exceffives qu'ils fe donnent à eux-mêmes dans cet écrit, ils fe font gloire de rendre aux papes une obéiffance aveugle, comme St. Ignace le leur a appris.

4

GENES (le 15 Septembre.) Les grains font ici confidérablement baiffés de prix; on attribue la caufe de cette diminution à l'affluence de cette denrée en Provence, dont les effets fe font fentir jufqu'en cette ville. Nous fommes encore redevables de cet avantage à des lettres de Barcelone, qui annoncent l'arrivée de divers bâtimens venant de l'Amérique, avec des cargaisons entieres de bled. Quelques-uns de ces bâtimens étoient deftinés pour l'Angleterre; mais l'abondance de cette production dans ce royaume en a fait chan ger l'envoi. On a aufli tité beaucoup de grains de la campagne de Rome à un prix raisonnable; & comme on ne doute point que la traite de la Sicile n'ait lieu inceffamment, au moins pour la récolte de l'année derniere, tout concourt à faire efpérer que le prix de cette marchandife diminue> ra de plus en plus.

LIVOURNE (le 20 Septembre.) Les Juifs qui font établis ici, ont été accufés d'avoir envoyé des munitions de guerre aux Algériens; mais ils. fe font pleinement juftifiés de cette imputation. La cour leur a permis de démentir publiquement cette faufleté.

Les lettres d'Espagne confirment la rentrée des troupes dans leurs quartiers; les bâtimens étrangers qui ont fervi à leur tranfport, ont été ren

« PreviousContinue »