Histoire du Sonderbund, Volume 1

Front Cover
Plon frères, 1850 - Switzerland - 1081 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 498 - Les Puissances signataires de la déclaration du 20 mars reconnaissent authentiquement, par le présent acte, que la neutralité et l'inviolabilité de la Suisse et son indépendance de toute influence étrangère, sont dans les vrais intérêts de la politique de l'Europe entière.
Page 169 - ... d'avoir accompli son ouvrage, il veut maintenir l'ordre politique établi par lui-même. Mais si jamais le peuple en est venu à frapper un roi juste, ou à lui ravir le trône; ou même, et l'exemple en est plus fréquent, s'il a goûté du sang des grands, et qu'il ait prostitué l'État tout entier à la fureur de ses caprices, sachez bien qu'il n'est pas de mer, ou d'incendie si terrible , dont il ne soit plus facile d'apaiser la violence que celle d'une multitude insolente et déchaînée.
Page 218 - Baie, jouiront à tous égards, sans différence de religion (qui sera conservée dans l'état présent), des mêmes droits politiques et civils dont jouissent et pourront jouir les habitaife des anciennes parties desdits cantons.
Page 96 - ... de décembre, ce jour où, non sans une profonde émotion , nous avons apposé notre signature au projet de la nouvelle alliance, à la déclaration et à la recommandation qui l'accompagnent. » Puisse le même résultat être obtenu dans vos conseils et au sein de la Diète! » Suisses, citoyens des vingt-deux cantons, notre édifice politique est profondément miné; il menace ruine de toutes parts; au nom de la patrie, au nom de vos enfants, empressez -vous d'élever l'édifice nouveau.
Page 186 - Suisse , cimentés par le temps , seront rétablis dans l'intérêt des deux pays; elle aime à croire que les lien* d'une vieille alliance, momentanément relâchés, vont se resserrer et se raffermir, et que des griefs passagers n'auront servi qu'à faire mieux sentir aux deux nations les avantages réciproques d'une union qui n'aurait jamais dû être troublée.
Page 184 - ... du 23 août, qui contenait du moins une reconnaissance explicite du principe posé par la France. Mais, à côté de ces dispositions, la note présentait une étrange réponse aux réflexions que le soussigné avait reçu l'ordre de communiquer au Directoire. Dans cette réponse, les conseils donnés par la France avec autant de désintéressement que de bienveillance, sont interprétés avec amertume, repoussés ave.-, irritation; ses intentions sont dénaturées, ses paroles perverties.
Page 294 - Malheur à moi ! suis-je donc né pour voir l'affliction de mon peuple, et le renversement de la Ville sainte, et pour demeurer en paix, lorsqu'elle est livrée entre les mains de ses...
Page 182 - Suisse a troublé son repos et compromis son indépendance. Depuis plus de deux ans leur conduite et la condescendance de plusieurs cantons à leur égard inquiétèrent les Puissances voisines de la Suisse et provoquèrent leur mécontentement. Les réclamations de ces Puissances ne se firent pas attendre, et les cantons se virent demander des mesures de...
Page 184 - Dans cette réponse, les conseils donnés par la France avec autant de désintéressement que de bienveillance, sont interprétés avec amertume, repoussés avec irritation ; ses intentions sont dénaturées, ses paroles perverties. Certes, la France devait voir dans cet acte une offense grave. Justement blessée, elle sacrifia au désir de prévenir des complications nouvelles tout ce que pouvait lui inspirer un légitime ressentiment; elle imputa un langage qu'elle est fondée à déclarer sans...
Page 185 - Suisse ; consacrée par le temps, garantie par les moeurs, cette liberté est le patrimoine incontesté, le paisible héritage d'une nation qui compromettrait sa renommée historique si jamais elle se laissait dominer par des conspirateurs insensés, qui...

Bibliographic information