Page images
PDF
EPUB

submittenda auxilia super determinata, idem face tura ejus descendentibus, fi quando eos in fucceffone Regni Magnæ Britanniæ turbari continget; & quemadmodum Protestantinm Religioni commercioque Regnorum Suecie & Magne Bri. tannie totique Orbi Christiano maximè intereft, we Mare Balthicum fub arbitrio fit Czeari Mo covie, ideò, fi jam di&tus Czaarus recufet pacem cum Suecia enire & ea restituere quæ requirun. tur ad eam fecuritatem Regni Sueciæ camque lje bertatem cummercii in Mari Baltbico restaurandam, qualis utraque ante presens bocce bellum fuit , in boc casu obftringit se Sacra Regia Ma. jeftas Magne Britanniæ non folùm ad ea auxilia præftanda quæ in hoc præfenti Tractatu expresa funt, nimirum at predictus finis armis abtinea: tur : verum etiam promittit omnem operam om. riaque officia apud Foederatos fuos adbibituram,ut subsidiis Sueciam adjuvent , & ita ad Czaarum coërcendum Corone Suecia media suppeditent.

XVII. Et quamvis Fæderati auxilia fibi invicem mittere modo fuperius dicto teneantur, ifta obligatio tamen neutiquam eo extendi debet, ut propterea omnis protinus amicitia & mutrus commerciorum ufus cum alterius Foederati boftibus corumque subditis omninò tollendus & interdicendus veniat , nam exiftente tali cafu, quod unus confæderatorum, etiam fi auxilia requifitus tulerit, bello ipfe non fuerit immixtus , ejus fubditis ac incolis cum hoftibus illius Federati qui in bello versatur, commercia & navigationes liberæ erunt licitumque omnino erit , merces ipfis quafcunque advebere, iis tantummodo exceptis, qua express: vetitæ , vulgò contrabandæ di&ta, & communi omnium nationam consensu tales déclaratæ funt. XIX. Quandoquidem ambæ fummè memorate

Reo

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

Regiæ Majeftatis hoc ipfo profitentur , se equidem

Se quibufdam pactis & foederibus, quæ antehac cum aliis inita sunt, adbuc obftringi, eaque etiam ex prafcripto eorundem pactorum velle debito modo servare, fed tamen xullis emnino paétis & inibi comprehenfis articulis & claufulis hoc tempore teneri, que præfens hoc fædus ullo modo ullove sub pretextu infirmare & impedire valeant aut debeant, ita, quo magis reciproca Fæderatorum fi. des & perseverantia in bac societate appareat , animique subditorum & amicorum confirmentur, utræque summè commemoratæ Regiæ

Majestate's se invicem obligant & declarant,

fe omnibus & fingulis bujus fæderis articulis

fincerè & bona

fide Ataturas, neque de genuino & communi predictorum articulorum fenfu sub ullo commodi, ami. citiæ, prioris foederis, paéti& promili pretextu vel alio quovis colore vellatum unguem difceffuras , fed omnia, quæ in boc fædere promiserunt, prout res & negotia poftulabunt per fe vel Ministros & subditos suos executioni promtifimè & plenilimė, prout expresis verbis. ftipulata sunt , adeoque cum effectu mandaturas, idque fine ullá limitatione , exceptione velexcusatione , exceptis iis excufationibus , quæ in præcedentibus hujus foederis articulis exprimuntur.

XX. Durabit hoc foedus defenfivum in octode. cim

annos, ante quorum lapsum confederati Re. ges de bujus plenaria continuatione denuò tractare poterunt, fi utrique fuerit visum.

XXI. Quemadmodum hæc pasta vi acceptat de poteftatis & mandatoram utrinque conclusasunt, 'ita eadem ab utraque Sacra Regia Majeftate Suecia. & Magne Britannie in debita & folenni forma approbari & rata haberi, eorumque Ratificationis Inftrumenta Holmiæ intra trium menfium

Spa

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Spatium à tempore bujus subscriptionis numeranta dorum vel citius, fi ita fieri poteris, exhiberina permutari debent. In majorem omnium

fuprà dictorum certitudi nem ac robur Tractatus hujus bina exemplaria confecta funt, quorum unum fuprà di&ti Sacræ Regiæ Majestatis Regnique Sueciæ Senatores Secretarius Stains, alterum verò suprà dictus S** cre Regice Majeftatis Magne Britannie Legatus Extraordinarius & Plenipotenciarins , omnes in eam finem speciali far ultate inftruéti, Holmia subscripserunt & fuis figillis firmarunt , idque uno eodemque die, nimirum die 21. Fannarii, anno 1720.

Axte de Garantie à l'égard du Du

ché de Slefwyck, donné par le Roi de la Grande-Bretagne au Roi de Dannemarc le 26. Juillet 1720.

.

Nous
Tous George par la Grace de Dieu Roi

de la Grande - Bretagne & d'Irlande ; Défenseur de la Foi, Duc de Brunswig & Lunebeurg, Archi-Tréforier & Electeur du St. Empire Romain, &c. à tous & chacun qui ces présentes verront falut. D'autant qu'entre Nons & Notre cher Frere le Roi de Dannemarc par une Convention faite le 30. O&obte de l'année passée, il a été ftipulé, qu'après l'Armistice & la Paix faite entre Sadite Majesté & le Roi & la Couronne de Suede , la promesse & la garantie, que nous avons faites à l'égard de la poffeffion & jouilsance paisible du Daché de Sleswig au Roi de

Dan

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

Dannemarc , sera continuée, & comme par l'aide de Dieu la Pais eífe tivement s'en est suivie , Notre Ministre auprès dudit Roi, a figné un A&e ou Instrument de ladite promelle de garantie, de la maniere qu'il suit ci. après de mot à mot.

Après que Sa Majesté le Roi de la Grande-Bretagne eut conclu une Convention avec le Roi de Dannemarck fignée le 30. O&tobre de l'année passée, dans la vuë de retablir le repos dans le Nord, dans laquelle elle avoit promise la garantie du Duché de Sleswick, tant que la suspension d'armes entre les dear Couronnes de Dannemarck & de Suede dure, roit avec la condition expreffe , qu'en cas que sous la benedi&ion divine la paix entre lefdites Couronnes, encore avant l'expiration de l'armistice , pût être concluë, la garantie demeureroit ferme pour toujours. Mais à présent que cette negociation importante, à l'égard des grandes difficultez , qui s'y étoient trouvées, même celle du terme ftipulé pour la suspension d'armes, laquelle finilloit le 28. Avril de l'année présente, a été prorogée ; sur cela donc les deux Majestez de Dannemarck & de Suede font convenuës d'un armi. ftice aux mêmes conditions que le prémier : Et qu'avant l'expiration de cette forpension d'armes, la paix si necessaire pour le rępos de l'Europe, aussi bien que pour la sureté de la Religion Protestante, sous la Me. diation de leurs Majestez de la Grande-Bretagne & Très Chrétienne , aiant été portée à une fin heureuse (en vertu de cette paix la garantie du Duché de Sleswick , selon le contenu de la Convention & la promesse faite

par

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][subsumed]
[ocr errors]

par Sa Majesté Britannique du zo. Octobre de l'année passée sera & restera continuče) & Sa Majesté de Dannemarck, pour rendre cette Convention plus parfaite, demande encore une plus ample élucidation : Ainti Sa Majefté Britannique promet & s'oblige, pour foi; ses heritiers & successeurs , à Sa Majesté le Roi de Dannemarck ses Héritiers & Succefseurs, de lui garantir & conserver dans une poffefsion continuelle & paisible la partie du Duché de Sleswick, laquelle Sa Majesté Da. noise a entre les mains, & de la defendre le mieux poffible contre tous & chacun qui tacheroit de la troubler , soit directement ou indirectement, le tout en vertu du Traité conclu en 1715. avec Sa Majesté Britannique, comme Électeur de Brunswick & Luncbourg, auffi-bien que de ladite Convention faite le 30. O&obre de l'année passée, dans un A&e séparé pour la continuation. En foi de quoi je souffigné Ministre Plenipotentiaire ai figné ce présent Acte & aposé mon Cachet, & promis de procurer la Ratification de tout ceci dans le tems de quatre semaines , ou plutot, s'il eft poffible.' Fait à Friedrichsbourg le 23. Juillet 1720.

(Signé)

[ocr errors]

(L.S.) POĽWARTH,

TABLE

/

« PreviousContinue »