Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][ocr errors]

raux la disposition, dans la quelle Sa Ma

jesté est de prendre la qualité de Media„, teur, pour qu'ils puissent convenir amiable

ment avec Sa Majesté Imp. touchant ladite
» Compagnie d'Oftende.

» Le souffigné ajoute , que Monsieur le
Marquis de St. Philippe, qui fait toute la dili-

gence que la saison peut permettre, pour
), s'acquiter au plûtôt des Commissions dont

il est chargé, ne tardera point de venir à la
,, Haye & convaincre Meffrs. les Etats Gé.

néraux de l'Amitié & de l'affe&tion fincere
de Sa Majesté envers la Republique, ce qui
fait esperer au souffigné que Messieurs les
Etats Généraux réflechissans avec leur pru-
dence ordinaire sur leurs veritables intérêts

bien loin de précipiter leur acceffion à la Li-
» gue d'Hanovre, s'abstiendront des Engage-

ments contraires à l'amitié & à la bonne ,, intelligence, qui regnent entre l'Efpagne &

l'Etat. Fait à la Haye ce 14. de Janvier

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

9

[ocr errors]

» 1726.

[blocks in formation]

Billet de Mr. Orendayn, à Mr.Van

der Meer.

[ocr errors]

1

MONSIEUR.

Depuis l'expedition du Courier Extraor

dinaire pour la Haye, le Roi mon Mai

tre m'a fait connoitre que si votre Excellence se trouvoit chargée d'ordres & d'instructions nécessaires des Seigneurs Etats Généraux, ses Maitres pour conferer sur les Traitez de Vienne, Sa Majesté Catholique aura attention & favorisera Leurs Hautes Puissances en tout ce qui dependra d'Elle, & sera raisonnable, comme aufli que Sa Majesté contribuera par sa Mediation à ce que lesdits Seigneurs Etats Généraux puiffent s'ajuster & s'accommoder avec Sa Majesté Imperiale sur les differends de la Compagnie d'Oftende, c'est ce qui m'a paru nécessaire de communiquer à Votre Excellence afin qu'elle puisse en faire l’Usage le plus convenable.

Signé,

Juan Baptiste d'Oren

dain.

Du Palais le 27, Decembre 1725.

[ocr errors]
[ocr errors]

Ceci fut confirmé par le Billet suivant que le Duc de Ripperda devenu premier Ministre écrivit à Mr. Van der Meer.

J'aurai l'honneur de dire à Votre Exellence qu'entr'autres depêches que j'ai réçu

de Vienne par un Courier extraordinaire » j'aprends que S. Maj. Imp. est résolue d'in

struire fon Ambassadeur à la Cour du Roi » mon Maître, pour traiter & regler fous la

Mediation de Sa Maj. les diferens survenus entre Sa Maj. Imp. & la République de

Hollande & ce Courier extraordinaire m'a ,, aporté le pleinpouvoir de l'Empereur pour le remettre au Comte de Konigsegg aing je

trou

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

'n trouve que pour plusieurs raisons il convient » que Votre Excellence en écrive à ses Maî. », tres & leur démande un pleinpouvoir pour „ traiter d'un accommodeinent sur les diferens » entre Sa Maj. Imp. & la République relati„ vement au Commerce d'Ostende & je „ trouve d'autant plus qu'il vaut mieux en

traiter ici, que j'ai réçû des avis que les in90 dispositions du Marquis de S. Philippe l'o

bligeront d'être long tems en chemin & que l'on ne peut envoyer au Secretaire de Sa Maj. Cath. qui est à la Haye, à cause de

son caractere, des Instructions aussi amples ,, qu'il en faut dans une affaire de cette im. ,, portance. Du Pardo le 13. Janv. 1726.

[ocr errors]
[ocr errors]

Le Duc de RIPPERDA.

Le 24. Leurs Hautes Puissances ouïrent le raport de leurs Deputez sur les Memoires du Comte de Konigsegg, & elle lui firent remettre en reponse la Résolution suivante pour être envoyée à Sa Maj. Imp.

Résolution des Etats Généraux en

Reponce à trois Memoires du Com. te de Konigsegg-Erps; du 24. Janv. 1726.

Feudi 24. Janv. 1726. OY Uï le rapport des Seigneurs Deputer de Leurs Hautes Paillances pour les affai

ras

[ocr errors]

99

[ocr errors]

» res étrangères , qui ont examiné les Me

moises du Comte de Konigsegg. Erps En, voyé Extraordinaire de Sa Majesté Impe>riale & Catholique, qui tous & chacun ten

dent à diffuader Leurs Hautes Puissances d'acceder au Traité d'Alliance conclu entre les Rois de France, de la Grande-Bretagne

& de Prusse, offrant encore d'entrer en né, gociation sur les griefs par raport au Com

merce des Païs-Bas aux Indes, enfin tendant à engager Leurs Hautes Puissances à

acceder au Traité de Paix conclu à Vienne ,, entre l'Empereur & l'Espagne , le tout ra» porté plus au long dans lesdits Memoires &

dans les notules desdites dates.
,, Surquoi étant deliberé est trouvé bon &
entendu qu'il sera répondu audit Comte de
Konigsegg - Erps touchant lesdits Memoires
que

Leurs Hautes Puissances sont tres-senfibles aux nouvelles assurances qu'il leur a donné dans les susdits Memoires de l'Ami

tić & affection de Sa Majesté Imperiale & » Catholique pour la République, que par leurs

Résolutions du 8. du mois dernier elles ont temoigné la haute estime qu'elles ont pour cette amitié & affection de Sa Majestá 'Im'periale & Catholique & qu'elles n'ont rien » plus à cour que de la conserver, étant prêts, %, pour entretenir cette bonne intelligence & ,, union, de contribuer en tout ce qu'elles » pourront, persistant dans ce qu'elles ont dé> ja déclaré sur ce sujet dans leurs précéden

tes résolutions du 8. du passé, qu'elles avouent volontiers que depuis le Traité de Munfter leur union avec Sa Majesté Imperiale & avec les Empereurs ses Ancêtres &

[ocr errors]
[ocr errors]

9

9

» Pre

N

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Prédecesseurs unis avec les Rois d'Espagne

leur a toûjours paru atile & néceslaire , „ qu'elles sont persuadées que de part & d'au9, tre, on s'en est bien trouvé, que cette union y, a toûjours eu pour but la Conservation des ,, Poffeffions & droits respectifs fondez sur » les Traitez formelles, ce qui leur paroisloit

le plus ferme fondement de cette bonne in,, telligence & de cette Harmonie, que tant », que ce fondement à fubfifté, cette union & s, cette confiance mutuelle a aussi eu lieu, & », que Leurs Hautes Puissances ne souhaitent », rien davantage que fa continaation, mais », qu'elles ne peuvent cacher qu'elles ont un · vif chagrin de ce que l'Oaroi accordé par

Sa Majesté Imperiale & Catholique pour s, authoriser la navigation & le Commerce >> des Païs-Bas Autrichiens aux Indes, eft tres , éloigné du susdit fondement, puisque par là

Leurs Hautes Puissances sont troublées dans le droit quelles ont acquis à la navigation & au Commerce des Indes par un

Traité aussi folemnel qu'est celui de Mun» ster & dans la poffeffion, où elles avoient été

de ce droit pendant plus de 70. ans, qu'elles » en ont souvent portées leurs plaintes à Sa ,, Majesté Imperiale & Catholique fans avoir

obtenu aucune satisfaction sur leurs grièfs : c'est pourquoi les choses ne se trouvent plus

dans les mêmes termes où elles étoient ci,, devant; Que Leurs Hautes Puissances doi» veut encore repeter que l'on peut confiderer

le Traité d'Hanovre comme purement defenfif& qui n'offence personne; Que leurs

déliberations sur ce sujet pourroient être di» rigées à la satisfaction de Sa Majesté Im

[ocr errors][ocr errors]

9

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
« PreviousContinue »