Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

dégunt, domos babita- puscoa, d'y louer des
tioni & repofitoria maisonspour y demeu-
mercibus fuis fervandis rer , & des Magazins
idonea
conducere ,

propres à. conserver gaudébuntque iisdem , leurs marchandises ; & quibus Angli, & Hel ils jouïront des mêmes landi in boc puncto Droits,Libertez & Imfruuntur , Privilegiis, munitez dont les AnLibertatibus, &"Im- glois & les Hollandois munitatibus; idem jus jouïllent à ce même ac privilegium recipro- égard. S. M.I. accorde cum conredit Sua Ma- reciproquement le mê, jeftas Cæsarea Subditis me Droit & Privilege Hispanicis in suis Re- aus Sujets d'Espagne gæis, ac Provinciis,

dans ses Royaumes &

Provinces. XX'I. Que inter XXII. Les princiPrivilegia præcipuè seo paux d'entreces Priviquintia junt, fa ultas leges sont, la faculté mtandi pro lubitu de pouvoir à la volonté & absque ulià previã changer son domicile, cujme naque licentia.do- sans aucune permiffion micilium; immunitas préalable de qui que ce ab omni inquisitione, foit : l'exemption de vihtatione , & muleftia toute recherche, visite in illorum habitationi. & moleftation dans bus, & apothecis ra- leurs habitations & tione suorum mercimo- magazins à raison de niorum, nifi forsan gra. leurs marchandises, li vis suspicio exfurgeret, ce n'est qu'il se renconaut probari poflet, trật quelque soupçon fraudim aliquam contra aparent, ou qu'il put vectigalia Regis com être prouvé qu'il se fût millam fuile, quo cafu commis quelque frauvisitatio locum, ca ia.. de contre les Droits du

men Roi;auquel cas la vifte

[ocr errors][ocr errors]

aura

[ocr errors]

eum

men cautelâ babebit

aura lieu, avec néanut non nisi in præfentiâ moins cette précauConfulis, qui ad boc tion, qu'elle ne se fera per exprelum advoca- qu'en la présence du bitur , peragatur , nulo Consul, quiy sera exceteroquin aliâ mo-pressement apellé, ne leftiâ mercatorem, aut causant d'ailleurs auejus merces afficiendo; cun préjudice au Marquòd fi mercator con. chand ni à ses marchan-' victus fuerit,

dites; que li le Marmerces fraudulenter in chand eft convaincu yexile, ex confifca- d'avoir frauduleuse buntur, ifque infuper ment introduit des visitationis sumptus luet, marchandises elles sefuâ tamen Perfona, ront confisquées, & de cæterifque mercimoniis plus il payera les fraix liberis permanentibus: de la vilité, fa Personne picilim Sus Majestas géanmoins & les autres Cæfarea Subditis Sue marchandises demeuMajeftatisCatbolicæpa- rant libres:S.M. Imp. rem libertatem , ac prin promet de son côté pavilegia in omnibus suis reille liberté & Privile. Regionibus adpromittit. ges aux Sujets de S. M.

C. dans tous ses Etats, XXIII. Subditi al- XXIII. Les Sujets tefatorum Contractan- des susdits Contractium, qui in unius ab. tans qui pour cause de teriusve Dominiis nego- Négoce auront fixé tiorum caufa domicilia leurs domiciles dans fixerint, nulli cuicum. les Domaines de l'un que demum libros fuos ou de l'autre, ne seront rationum

nifi fortè obligez d'exhiber leurs pro eruenda aliquapro- Livres de Comptes à batione exbibereteneana qui que ce soit , fi

tur ce n'est par occasion
pour en tirer quelque

preu

[ocr errors]
[ocr errors]

KS

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

tur, neque dictos libros preuve;& il ne sera perupprehendere aut è mis à personne de se manibus eorum eripe. saisir desdits Livres, ou re , fub qualicunque de les prendre d'entre prætextu ulli liceat , leurs mains fous quelquos etiam in qualicun- que prétexte que ce que Idiomate pro lubitu puisse être , iis pourconfcribere poterunt ront aussi les écrire en absque quòd ad eos in telle Langue que bon alio Idiomate conscrie leur semblera fans bendos adigi pofint. qu'ils puiffent être

contraints de les écrire

en une autre Langue. XXIV. Utriusque

XXIV. Les sujets Partis Subditi cujuf. de l'une & de l'autre cunque qualitatis , aut Partie, de quelque qua. conditionis fint, in pro-' lité & condition qu'ils priâ perfonâ noc à Gum fuient,ne pourront être bernatoribus, nec à arrêtez en leur propre Ministris. Juftitiæ ar- personne, ni par les reftari poterunt ob de Gouverneurs , ni par bita publica aut partiles Ministres de la Jurcularia ab iis ipfis non tice, pour dettes publicontracta , vel pro qui. ques ou particulieres bus ipfi non cavilent, non contractées par neque etiam ob fimiles eux-mêmes , ou pour causas arrestari poierunt lesquelles ils ne fe feillorum bona , & mer- roient point rendus simonia , five durante caution : leurs Biens pace , aut superveniente & leurs marchandises ejufdem rupturâ; Et in

ne pourront non plus boc Articulo in specie être faisies pour fem

blables causes, ni pen-
dant la durée de la
Paix,ni en tems derup-
cure survenuë, & dans

cet

[ocr errors]

com:

[ocr errors][ocr errors]

licæ ,

comprehenduntur , Ma- cet Article seront spegiftri Navium, corum cialement compris les Officiales, & Navicula Maitres de Navires, rii, Naves item majores leurs Officiers & Pai & minores, cum omni

trons, comme auffi les fuâ vectura.

Navires grands & petits avec toute leur

charge, XXV. Pariter præ.

XXV. Il ne sera fatas Naves fivè Belo semblablement permis

Mercatorie de retenir par aucun Vectorie , aut alterius ordre, général ou parcujufcunque speciei fint, ticulier, lesdits Navinullo, live generali, res, soit de Guerre , five particulari mandato Marchands,de Charge, attinere liceat, fivè ou de quelque autre, deindè in usum belli, efpece qu'ils soient, , fivè commeatus caufâ soit que cela se falle fiat, nifi hac super re ensuite pour l'usage cum præfatis, aut ipfir de la Guerre, ou pour met Proprietariis Na- servir au transport, à

à vium peculiariter liberè moins qu'à ce sujer on Spontaneèque convenij- ne soit particuliereText; multo minus lici- ment, avec liberté & de tum erit per vim como gré convenu avec les pellere Officiales aut Maitres, ou même les Navicularios ad defe- Proprietaires des Narendas eorum Naves & vires; bien moins feraadferviendum in aliquâ t-il permis de contrainClaffe Navali , quam dre par force les Offiinftruere , aut fub aliâ ciers ou Patrons à limanu militari , quam vrer leurs Navires, &

in- à servir dans quelque

Armée Navale qu'on voudroit former, ou à faire la Guerre fous

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

une

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

à gage.

[ocr errors]

infiituere vellent,etiamfi une conduite militaire
id ad breve tempus esset, qu'on voudroit établir,
& in occafionibus ma- quand même ce ne fe-
ximè prementibus con- roit que pour peu de
tingeret; fi verò suapte tems, & dans des occa-
ad fervitia ipfi fe offer- fions tout à fait pref-
rent, eosdem conducere fantes; mais s'ils ve-
li'erum erit.

noient d'eux - mêmes
offrir leurs services, il
sera libre de les prendre

,
XXVI. Quoad Im. XXVI. Quant à
munitatem personalem, l'Immunité personelle
per præsentem Tracta- accordée par le présent
tum omnibus alterutrin, Traité à tous ceux qui
que commercantibus, font commerce de part
ipsorumque familiis con- & d'autre , & à leurs
cellam, ca non tantum Familles, elle ne s'é-
ad exemptionem à Sero tendra pas seulement
vitio militari;fed etiam à les exempter du Ser.
à Tutelis ,Curatelis, & vice militaire, mais en-
Adminiftrationibus qug: core de Tuteles, Cura-
liumcumque Bonorum, telles, & Administra-
Negociorum, aut Per- tions quelconques de
fonarum extendetur, ni Biens, Affaires, ou Per-
fortè fimilia munia ipfi fonnes, à moins que
Suapte
suscipere vellent. d'eux-mêmes ils ne

vouluflent bien se

charger de ces offices. XXVII. Liberum is XXVII. Il leur sera erit, fibimet Advocatos, libre de se constituer Doctores, Agentes , des Avocats,Dodeurs,

, Procuratores, & Solli- Agens, Procureurs & citatores , quando iis Solliciteurs, lorsqu'ils opas habent,conftituere, en ont besoin , & s'ils & fi proprios, particu- defiroient d'avoir des "laresque

Cour

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PreviousContinue »