Page images
PDF
EPUB

tionis per utrinque adeo Navigation doit être amplam ac inimpeditam de part & d'autre li effe debere , ut quamvis étenduë, & non interalterutrum ex Serenilli- rompuë, que, quoimis Contra&tantibus qu'il arrive que l'un cum uno aut pluribus des deux Séreniflimes Principibus aut Statibus Contractans vienne à belly implicaricontigerit, se trouver en Guerre nihilominus Subditi al- avec un ou plusieurs terius Serenissimi Cox- Princes ou Etats; les tractantis Navigatio- Sujets de l'autre Sénem , & Commercia reniflime Contractant cum omnimoda securi- pourront nonobstant tate non secus ac ante cela continuer leur obortum bellum eo proNavigation & leurs Sequi poflint, ac valeant, Cominerces avec touferè deindè id fiat vis te forte de sûreté,comdire&ta,fivè ab uno Por- me avant cette noutu boftili ad alium Por- velle Guerre, soit que tum hoftilem, idque dans la suite cela se iam eundo quam re: false par voye directe, deundo, fine omni mo- ou d'un Port ennemi leftia , turbatione , aut à un autre Port enneimpedimento ullo; exci- ini , tant

en allant pitur tamen cafus, qu'en revenant, sans quando Portus , quem la moindre peine, inintrare vellent, actu quietude, ou aucun foret obsedus aut ex empêchement: On en parte Maris cinctus, excepte néanmoins le interclususque ; & pro cas, auquel le Port, tollendâ omni dubita. où ils voudroient entione , quid boc sub no

se trouveroic mine intelligatur , pla. a&uellement assiegé cuit nullum Portum ou environné & fernie maritimum pro actuali- du côté de la Mer, ter obrelo cenferi de- & afin de lever toutę,

bere,

Is

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

trer ,

in

mura

[ocr errors]

bere, wifi duabus ad incertitude sur ce qui minimum NavibusPre- eft entendu fous ce fidiariis in Mari vel in nom, il aéte arrêté, Continenti uno faltem que nul Port Mariti- : Tormentorum

me ne doit être réputé lium fuggeftu adeo in.' pour actuellement afterclusus efet , ut ejus liégé, fi il n'étoit telingressus non nifi fub lement fermé par deux grandine Tormentorum Navires pour le moins, bellicorum tentari pof- du côte de la Mer, ou

, set.

par une Baterie de Ca.
nons du côté de Terre,
que son entrée ne pat
être hazardée , sans
s'exposer à une grêle
de boulets de Canon.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

rum

X. Pactum, eonven- X. Il est optre cela tumque præterea eft, accordé & convenu, omnes cujusque generis que toutes Marchan Merces ad Subditos al dises de quelque genre terutrius Sereniffimo- qu'elles foient concer

Contractantium nant les Sujets de l'un Spe&tantes, fi in Navi ou l'autre des Sérénilhoftili reperte fuerint, fimes Contractans, fi in Fifcum unà cum elles sont trouvées sur Navi cadero , tametfi un Navire ennemi, Merces illæ de genere elles seront confifinterdi&tarum non ef- quées ensemble avec le sent.

Navire, bien que ce ne
fussent pas Marchandi-
ses de contrebande.

XI. Subditi altefa- XI. Les Sujets des torum Sereniffimorum susdits Séréniflimes Contractantium in U- Contractans jouïront

trin

triusque Ditionibus, iis réciproquement dans Portoriorum , seu Vec-. les Domaines de l'un tigalium immunitatibus & de l'autre, des Ereciprocè gaudebunt, xemptions de Droits quarum in poffefione de Ports ou Péages, pacificâ erant tempore dont ils étoient en pai Regis Caroli II. , id fible possession du tems tamen ad fenfum infrà da Roi Charles II., cela Articulo XIII. wberius néanmoins au · fens explicatum.

plus amplement ex® pliqué ci-après à l'Ar

ticle XIII. XII. Quælibet Na- XII. Tout Navire vis ad Suam Majefta- concernant SaMajefte rem Cæfaream spectans, Imp., en 'entrant dans E Commercii caufà les Ports d'Espagne Portus Hifpaniæ in- pour y commercer,

s, sera trans;

teneatur edere obligé de produire 2. duas declarationes mer- Déclarations des marcium quas ibi exone. chandises qu'il a des.. rate ac vendere defti- sein d'y décharger & navit, unam videlicet vendre sçavoir,l'one au Conductorile&tigalium, Fermier des droits ou aut Commissario Telo- Commis de la Douane, nii, alterum vero fu- & l'autre au Juge des dicio Mercium confif- marchandises confircabilium, neque antea cables ; & il ne lui sera ei licitum erit foros Nan point permis d'ouvrir vis aperire , antequam le tillac du Navire, ailli ad id data fuerit vant que la permission licentia, atque Cuftodes ne lui en ait été donà Telonio ei submilli née, & que les Gardes

ad. envoyez de la Douane

soient arrivez: il ne pourra non plus en aucun tems décharger ,

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Advenerint; neque ullo quoique ce soit des etiam tempore exonerare marchandises, sans une quidquam Mercium po- permission préalableierit fine facultate fibi ment donnée par écrit, antecedenter in fcriptis pour les faire transporfactå eas ad telonium ter à la Douane, au transportandi; o contra contraire,il est défendu probibentur Judices aux Juges Fiscaux, & Fiscales, Officialefque auxOfficiers des Doua. Teloniorum ullum con. nes d'ouvrir aucune . volutum arcas , feu enveloppe, coffres, ou capsas, dolia, & qua- caiffes , tonneaux, & lefcunque demum Jar. enfin quelques sortes cinas , feu integumenta de pacquets, ou cou

seu ad Merces spectantia, vertures concernant idque nec in Navi, les marchandises, & nec in littore aperire, cela ni dans le Navire, quæque domum Telona. ni sur le Rivage, tant riam illatæ Merces in ea que les marchandises actu quoque depofita n'auront point été porfuerint, eas tamen non tées au Bureau de la nifi in præfentia Pro- Douane: de plus, après prietarii, vel fui Infti. que lesdites marchan- . toris aperire licebit, dises y auront aufli ac

. quo nimirum Mercator tuellement été depo ipfe rationibus suis eo fées, il ne sera pas enco- : melius invigilare , vec- re permis de les ouvrir sigalia folvere, ac de- finon en présence du Super Attestata , Apo- Proprietaire, ou de son chafque petere, Merces Facteur, atin qu'en ef

deinde fet le Marchand puifle

mieux veiller à ses
Comptes, payer les
Droits , & au surplus
demander des Attefta-
tions &Quittances, en-

[ocr errors]

deinde suas denuò con. suite enveloper de nou. volvere , easque Sigillo veau ses marchandises, Teloxiorum loci config. & les faire marquer nari facere poßit; qui. du Seau des Douahus ita peraétis Merca: niers; ce qui étant ainsi tor Merces fuas domum exécuté, le Marchand suam tuto transferre pourra faire sûrement poterit, nulli deinceps transporter à la maiulteriori viftationi súbo fon ses marchandises, je&tas ; libera quoque qui ne seront plus sudi&tarum

Merciun jettes à aucune visite translatio ab una domo ulterieure: Il aura aufli ad aliam, ab uno item la liberté de transferer Repositorio ad aliudin. lesdites marchandises tra muros Civitatis erit, d'une maison à une audummodo intra boram tre, &d'un Magazin à octavam matutinam un autre dans l'enceinE boram quintam te des murs de la ville,

, pomeridianam id fiat, pourvû que cela se faffe data previa Conducto: entre les huit heures du ribus de Alcavalas matin &les cinq heures & Cientos notitia, après midi, ayant préaquo animo id faciat, lablement donné aux an ut Merces vendan. Officiers des Alcavalas tur ? Quo casu vece &Cientos connoiffance tigalia necdum foluta de son intention , fi perfolvenda ellent: an c'est pour faire vendre verò animo non

les marchandises. Audendi Quo cafu Mer quel cas les Droits qui catori conjuetum Attes n'auroient pas encore tatum , fex Teftimo- été payez, le devroient

nium être : où bien en inten

tion de ne point les vendre; auquel cas il faudroit au surplus re. mettre au Marchand

l'At

ven.

« PreviousContinue »