Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

PARIS. IMPRIMERIE DE FÉLIX LOCQUIN,

ruie Notre-Dame-des-Victoires, no 16.

DE LA

RÉVOLUTION

FRANÇAISE,

OU

JOURNAL DES ASSEMBLÉES NATIONALES,

DEPUIS 1789 JUSQU'EN 1815 ,

CONTENANT

La Narration des événemens; les Débats des Assemblées ; les Discussions des

principales Sociétés populaires, et particulièrement de la Société des Jaco-
bins ; les procès-verbaux de la commune de Paris ; les Séances du Tribunal
révolutionnaire ; le Compte-rendu des principaux procès politiques ; le
Détail des budgets annuels; le Tableau du mouvement moral extrait des
journaux de chaque époque, etc.; précédée, d'une Introduction sur l'his-
toire de France jusqu'à la convocation des États-généraux,

PAR B.-J.-B. BUCHEZ ET P.-C. ROUX.

TOME PREMIER.

PARIS.

PAULIN, LIBRAIRE,

PLACE DE LA BOURSE, N° 31.

-

MDCCC XXXIV.

[blocks in formation]

DE LA

RÉVOLUTION FRANÇAISE.

INTRODUCTION.

HISTOIRE ABRÉGÉE DES FRANCAIS.

PRÉFACE.

La révolution française est la conséquence dernière et la plus avancée de la civilisation moderne, et la civilisation moderne est. sortie tout entière de l'Évangile. C'est un fait irrécusable, si l'on consulte l'histoire, et particulièrement celle de notre pays, en y étudiant non pas seulement les événdmens, mais aussi les idées motrices de ces événemens. C'est encore un faitincontestable, si l'on examine et si l'on compare à la doctrine de Jésus, tous les principes que la révolution inscrivit sur ses drapeaux et dans ses Codes; ces mots d'égalité et de fraternité qu'elle mit en tête de tous ses actes, et avec lesquels elle justifia toutes ses oeuvres.

Lorsque, il y a quelques années, cette pensée fut émise pour la première fois, elle fit scandale; mais depuis elle s'est fait adopter par beaucoup d'esprits, et le jour n'est pas éloigné peutétre, où elle deviendra populaire. Nous devons cependant compte au public des motifs qui nous ont déterminés à poser, dès le début de cette introduction, et sans préparation aucune, une opinion

T. I.

« PreviousContinue »