Mémoires de la Société des sciences morales, des lettres et des arts de Seine-et-Oise, Volumes 19-21

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 84 - Versailles, et prêtèrent le serment solennel de ne jamais se séparer, et de se rassembler partout où les circonstances l'exigeraient jusqu'à ce que la Constitution fût établie et affermie sur des fondements solides.
Page 94 - ... de la cour), il lui fait fermer la porte d'entrée, et se met avec lui en dehors sur le balcon. Il garde un silence religieux, voit le convoi enfiler l'avenue, et, malgré le mauvais temps et l'injure de l'air auxquels il paraissait insensible, il le suit des yeux jusqu'à ce qu'il perde de vue tout l'enterrement. Il rentre alors dans l'appartement; deux grosses larmes coulaient encore le long de ses joues, et il ne dit à Champlost que ce peu de ,mots : « Voilà les seuls devoirs que j'aie...
Page 20 - Adélaïde dans le grand escalier de marbre. On détruit entièrement ce bel escalier, dont les marbres ne pourront point servir, à ce que l'on assure, dans l'escalier que l'on projette dans l'aile de M. le comte de Noailles auprès de la chapelle, en laissant l'ouverture des trois arcades '. Les marches mêmes de celui que l'on démonte ne pourront pas servir au nouveau, parce qu'elles n'ont que 10 pieds de long et que les autres ont 18 pouces de plus. On entrera dans cet appartement par le palier...
Page 84 - Quatre -Gautons, jurèrent de rendre la Suisse libre , et la Suisse fut libre. Leurs noms sont gravés sur les rochers; leurs vertus sont devenues la leçon des siècles, et le lieu où leur serment immortel est écrit est encore aujourd'hui le point de ralliement et l'objet de la vénération de tous les peuples libres.
Page 160 - Monsieur et Madame de Penthièvre, qui me sera trèscommode. Ils passent dans celui de Madame la comtesse de Toulouse, qui en garde une petite partie pour venir voir le Roy les soirs.
Page 34 - C'est une grande cérémonie que le bouillon qu'on donne à un roi malade ; toutes les trois heures il arrive à l'heure dite ; il est déposé sur la table de marbre, gardé par le premier maître d'hôtel, goûté par l'échanson et le médecin. L'huissier annonce le bouillon du Roi ; on ouvre la porte de la Chambre, ceux qui sont dans le Cabinet le suivent. Le premier médecin, le premier gentilhomme se trouvent dans la Chambre. Nous suivîmes ; le Roi était couché dans ses doubles rideaux,...
Page 85 - François qu'elle doit son existence , et à l'opinion publique sa force. Soutenue par l'énergie et le courage qui animent la majeure partie des Habitans du Royaume , elle triomphera de tous ses ennemis , et verra bientôt le terme de ses opérations. Son but sera rempli : la France sera heureuse ; et le monument que vous allez élever, sera l'Autel autour duquel se rallieront tous les Amis de la liberté.

Bibliographic information