Mercure de France au dix-neuvième siècle

Front Cover
1784
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 84 - père qui l'a rebâtie , ôc cela , avant qu'il » fût queftion de votre château. — Mon » ami , je le veux , point de réplique. — » Point de réplique ! j'y fuis né , les miens » y font morts , j'y veux mourir auffi. » Monfieur, ne vous fâchez pas, j'ai quatre» vingt- dix ans pafles : peut-être que mon
Page 147 - J'en conviens , ce Héros vanté , ^ Non moins favant dans l'art de Follard , de Polybe, Que dans l'art plus charmant de dompter la beauté, Siffle par fa bonne fansé Ma morale & ma diatribe.
Page 163 - ... bourfe de foixante louis pour fe faire faire un habit de bal Elle avoit vu dan* la campagne un vieillard à cheveux blancs, pauvre , chargé d'une foeur paralytique & de cinq petits enfans orphelin».
Page 82 - Vauban pour exa"uncr un poste, y resta long-temps, malgré le feu des ennemis, et reçut même une balle dans le corps. Il retourna rendre compte de ce qu'il avoit observé , et le fit avec toute la tranquillité possible , quoique le sang coulât en abondance de sa plaie.
Page 148 - Garantit un Héros des outrages du temps, Et le dérobe aux coups de la Parque au teint blême.
Page 93 - Inftrumcns, des Expériences relatives à leurs ufages , & principalement à la mefure des hauteurs & à la correction des réfraftions moyennes , avec figures , dédiées à MM.
Page 82 - UNE femme fort pauvre, mais qui avoit la consolation d'avoir une fille aimable, se présenta avec cette jeune personne à l'audience du Cardinal Farnèse. Elle lui exposa qu'elle étoit sur le point d'être renvoyée avec sa fille d'un petit appartement qu'elles occupoient chez un homme fort riche, parce qu'elles ne pouvoient lui payer cinq sequins qui lui étoient dus.
Page 79 - Voltaire nous a donné . le précis, & qui mérite de pafler à la dernière poftérité : » Mes » frères, eft-il quelqu'un de vous qui eût penfé, il ya vingt »ans, qu'il...
Page 80 - France leur sont très inférieurs pour la netteté et pour le service, ces derniers dont le prix est aussi fort inférieur, étant sujets à perdre en peu de temps leur poli et leur transparence par une infinité de petites gerçures qui s'y font, défaut...
Page 148 - Si du seigneur vanté, dont je peins les hauts faits Dans des vers moins beaux que fidèles, Je te tais le grand nom. Tu m'as lu... Tu le sais.

Bibliographic information