Histoire de France, depuis la révolution de 1789: écrite d'après les mémoires et manuscrits contemporains, recueillis dans les depôts civils et militaires, Volume 4

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 380 - France qu'il avait formé une liste de proscription ; je n'ai' pas voulu récriminer ; mais j'ai vu hier la séance des jacobins ; j'ai frémi pour la patrie ! J'ai vu se former l'armée du nouveau Cromwel , et je me suis armé d'un poignard pour lui percer le sein si la Convention nationale n'avait pas le courage de le décréter d'accusation,^( Marques d'approbation réitérées.
Page 291 - ... calomnie. Les lâches qui me calomnient oseraient-ils m'attaquer en face ? Qu'ils se montrent, et bientôt je les couvrirai eux-mêmes de l'ignominie, de l'opprobre qui les caractérisent! Je l'ai dit et je le répète : mon domicile est bientôt dans le néant et mon nom au Panthéon ! ... Ma tête est là ; elle répond de tout!...
Page 375 - Robespierre avait raison; il faut arracher le masque sur quelque visage qu'il se trouve; et s'il est vrai que nous ne jouissions pas de la liberté des opinions, j'aime mieux que mon cadavre serve de trône à un ambitieux que de devenir par mon silence, le complice de ses forfaits.
Page 291 - Danton avec son organe puissant, ma voix qui tant de fois s'est fait entendre pour la cause du peuple , n'aura pas de peine à repousser la calomnie. Que les...
Page 146 - ... traîtres ne sont plus. La Convention se montre aussi juste que le peuple, aussi grande que sa mission. Un nouveau pacte social est proclamé, cimenté, par le vœu unanime des Français; le génie de la liberté plane d'une aile rapide sur la surface de cet empire, en rapproche toutes les parties prêtes à se dissoudre et le raffermit sur ses vastes fondements.
Page 380 - Il ne faut point hésite,r à le combler de nos cadavres , ou à triompher des traîtres ! » On voulait détruire, mutiler la convention, et cette intention était si réelle qu'on avait organisé un espionnage des représentants du peuple qu'on voulait égorger.
Page 378 - Aucun bon citoyen ne peut retenir ses larmes sur le sort malheureux auquel la chose publique est abandonnée ! Partout on ne voit que division. Hier, un membre du gouvernement s'en est isolé, a prononcé un discours en son nom particulier ; aujourd'hui un autre fait la même chose.
Page 295 - Convention ; et à cet égard j'observe que l'accusation portée contre vous émanant de toute la Convention en masse, aucun de ses membres ne peut vous servir de témoin justificatif; car rien ne serait plus ridicule que de prétendre avoir le droit de faire concourir à votre justification vos propres...
Page 155 - Chartres de l'humanité ; la terre ne serait plus que le patrimoine du crime, et ce blasphème, reproché au second des Brutus , trop justifié par l'impuissance de nos généreux efforts , serait le cri de tous les cœurs magnanimes : ô vertu!
Page 381 - On ne dira pas que les membres des deux comités sont mes partisans, car je ne les connais pas; et, depuis ma mission, je n'ai été abreuvé que de dégoûts. Robespierre voulait tour à tour nous attaquer, nous isoler, et, enfin, il serait resté un jour seul avec les hommes crapuleux et perdus de débauche qui le servent (**). Je demande que nous décrétions la permanence de nos séances...

Bibliographic information