Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small]

ue

LOUIS MORERI Auteur du 1?" Dictionaire Hiflorique et Généalog" François .

Ne en 1643. á Bargemont en Provence, Mort á Miris leve. Juillet 1680.
Destiné à orner la seconde Edition du Grand Dictionnaire de la Noblesse ,


La Chesroze - bestos, Hangis Alerudite Aubert de

DICTIONNAIRE

[ocr errors]

DE
LA NOBLESSE,
CONTENANT les Généalogies, l'Histoire & la Chronologie

des Familles Nobles de France, l'explication de leurs armes,
& l'état des grandes Terres du Royaume aujourd'hui poffé-
dées à titre de Principautés, Duchés, Marquisats, Comtés,
Vicomtés, Baronnies, &c. foit par création, par héritages,

,
alliances, donations, substitutions, mutations, achats, ou

autrement.

On a joint à ce Dictionnaire le Tableau Généalogique, Histo-

rique , des Maisons Souveraines de l'Europe, & une Notice des
Familles étrangères , les plus anciennes, les plus nobles & les

plus illustres.
Et à la fin de chaque Volume ou de chaque Lecere , on trou-

vera les Noms & Armes des Familles Nobles sur lesquelles
on n'a point reçu de Mémoires.

Τ Ο Μ Ε 1.
SECONDE É DITIO N.

[merged small][ocr errors][ocr errors]

A PARIS,
La Veuve DUCHESNE, Libraire , rue Saint-Jacques , au Temple

du Goût.
Er l'AUTEUR, rue Saint-André-des-Arcs, entre l'Hôtel d'Hol.

lande , & la rue des Grands-Augustins.

Chez

M. DCC. LXX.
AVEC APPROBATION ET PRIVILÉGE DU ROI.

[merged small][merged small][ocr errors]
[blocks in formation]

ز

Dans le droit naturel, les Hommes sont égaux ; mais la force & la vertu ont fait les distinctions de la Liberté & de l’Esclavage, de la Noblesse & de la Roture.

Sans parler des premieres Monarchies de l'Orient" [ les Babyloniens, les Mèdes & les Perses ] qui furent fondées sur la force , & gouvernées sous l'autorité d'un Souverain , les Grecs se piquoient tous de naître & vivre libres. La Nobleffe cependant n'étoit pas inconnue parmi eux; on sçait la conlidération qu'ils avoient pour certaines Familles, descendues de leurs premiers Héros. Ils ont eu des Ecrivains Généalogistes. CALLICRATIDAS, au rapport de STOBÉE, a fait un Traité du Bonheur des Familles ; Cén@Țhon le Lacédémonien , dit Pausanias in Corinthicis, a compofé des Généalogies en vers; & HÉSIODE a parlé de la race des Dieux dans sa Théogonie.

Les Romains, dès leur premiere origine, connurent la No blesse : ils l'attacherent au sang de quelques Familles, auxquelles ils confierent le Pouvoir public par l'établissement du Sénat Saluste dit, en parlant de CATILINA, qu'il étoit d'une Famille noble, robili genere narus. Dans les beaux jours de la République, il étoit honteux pour un Chevalier Romain de ne pas connoître son origine : nefcire Proavum turpe eft, dit CICERON; & le même Auteur, dans une de ses Lettres à son ami Atticus , s'exprime ainsi : « il n'y a point de plaisir

ATTICUS » plus doux ni plus agréable, que celui que goûtent les per» Tonnes animées du desir d'avoir quelque connoissance des » actions des grands Hommes ; " nihil poteft effe dulcius iis qui aliquam cupiditatem habent notitie clarorum Virorum. Ovide, dans ses Fastes, lib. 4; nous a transmis la Généalogie détaillée du Fondateur de Rome, qu'il fait remonter à JUPITER; & il y a des Gentilshommes parmi nous (mais à la vérité en plus petit nombre qu'autrefois, parce que nous vivons dans un

, siecle plus éclairé) qui ne sçavent pas même le nom de leurs ayeuls. Ils dorment dans cette ignorance, contens de jouir paisiblement de la fortune de leurs Ancêtres.

Les Gaulois furent gouvernés par les Nobles(a), sous l'auto

(a) Ce mot vient du latin Notus , Notabilis, c'est-à-dire, Recommandable , qui est room , & fans doute connu de bonne part, & dont la renommée a pour fondement la Vertu.

a ij

[ocr errors]
« PreviousContinue »