Recueil de voyages et de documents pour servir à l'histoire de la géographie depuis le XIIIe siècle jusqu'à la fin du XVIe siècle, Issue 15

Front Cover
E. Leroux, 1898 - Voyages and travels
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 83 - Les marchands de cette ville sont en relation avec ceux de l'Afrique occidentale, ainsi qu'avec ceux du Sahara et de l'Orient ; on y entrepose beaucoup de marchandises de toute espèce. Autour de la ville sont des plaines cultivées où l'on recueille du blé, de l'orge et des fruits en abondance. On y construit de gros bâtiments, des navires et des galères, car les montagnes et les vallées environnantes sont très boisées et produisent de la résine et du goudron d'excellente qualité.
Page x - Recueil de textes et de traductions publié par les professeurs de l'École des langues orientales vivantes, à l'occasion du VIIIe Congrès international des orientalistes, tenu à Stockholm en 1889 (1).
Page 237 - On y trouve des étoffes de toute espèce et des marchandises de tout genre , qui y arrivent en grande quantité.
Page 64 - C'est une ville très peuplée , dont le commerce est florissant , les bazars très fréquentés , les fabriques bien achalandées. Autour de la ville s'étend une plaine entourée de montagnes habitées par des tribus berbères qui cultivent du blé et de l'orge , mais qui s'occupent principalement de l'élève des bestiaux et des abeilles. C'est à cause de cela que le beurre et le miel sont tellement abondants dans ce pays qu'on en exporte souvent au loin. Les tribus qui occupent cette contrée...
Page 130 - Coumech est une prison obscure formée de voûtes posées les unes sur les autres et dont l'entrée inspire l'effroi . On y trouve des cadavres qui conservent encore leur forme primitive, mais qui tombent en poussière aussitôt qu'on les touche. Le port était situé dans l'intérieur de la ville et les navires y entraient les voiles déployées, mais il n'est plus maintenant qu'un marais saumàtre.
Page 102 - Leurs magasins souterrains sont tellement excellents qu'ils y peuvent conserver le blé durant un siècle sans qu'il éprouve aucune altération. Ils recueillent beaucoup de miel et de beurre qu'ils exportent à l'étranger. Cette ville est bâtie sur une espèce de promontoire isolé , de forme carrée un peu arrondie ; on n'y peut entrer que du côté de l'ouest , où il ya une porte assez petite.
Page 240 - ... des sables, à cinq journées au Midi de la montagne de Titeri, et à trois journées Ouest des Beni-Rîgha. Mozab est le nom du peuple qui fonda ces bourgades. Quelques familles de la tribu des Beni-Badîn s'y sont établies aussi, comme nous venons de le dire. Les bourgades des Mozab occupent les sommets de plusieurs collines et rochers d'accès difficile, qui s'élèvent au milieu d'un pays brûlé par la chaleur. Vers le sud, à la distance de quelques parasanges et au milieu de l'Areg, se...
Page iii - L'Asie centrale (Thibet et régions limitrophes) - Texte et atlas par. I.-L. Dutreuil de Rhins — Ouvrage publié sous les auspices du ministère de l'instruction publique et des beaux-arts (Comité des Travaux historiques et scientifiques, section de Géographie historique et descriptive).
Page 291 - TI i • icellos. des livres écris a la main qui viennent de Barbarie, lesquels se vendent fort bien, tellement qu'on en retire plus grand profit, que de quelque autre marchandise qu'on sache vendre. Il ya plusieurs prêtres et docteurs, qui sont tous assez raisonnablement par le roy...
Page ix - Mémoires, textes et traductions publiés par les professeurs de l'École Spéciale des Langues Orientales Vivantes à l'occasion du septième Congrès International des Orientalistes réuni à Vienne, Septembre, 1886.

Bibliographic information