Page images
PDF
EPUB

RATISBONNE (le 22 Février.) Ce fut le 3 de ce mois, que la chambre de Wetzlar reprit fa premiere activité. Sans entrer dans des détails ennuyeux fur les différends qui ont trop longtems fufpendu les opérations de ce tribunal, il fuffira de dire que l'empereur a daigné conferver dans fon pofte le Sr. Falck, fubdélégué de Brême, & que les procès-verbaux dreffés par les deux partis, ont ont été rayés du protocolle.

La diete a deffein de faire des réglemens pour la vifitation de Wetzlar; elle fe flatte qu'ils préviendront de nouvellles divifions dans cette chambre; peut-être n'a-t'on pas toutes les raifons poffibles de s'en flatter. Les miniftres qui s'affemblent fréquemment, prenent lecture des inftructions de la cour de Vienne fur cet objet; le but qu'on a dans cette communication, dont ils feront, fans doute, part à leurs maitres, eft de tâcher de réu nir les fentimens, & d'engager les princes & les états à envoyer, autant qu'il fera poflible, des

inftructions uniformes.

On affure ici que des commiffaires françois tâchent de faire des achats de grains dans l'empire; & que, comme l'exportation en eft défendue, ils offrent de dépofer une certaine fomme d'argent, & de laiffer les bleds dans l'endroit où la vente s'en feroit faite. On dit auffi que les troupes de l'électeur de Saxe, & celles du duc de Wirtemberg pafferont à la folde de deux puiffances étrangeres. Enfin, on prétend qu'il éclatera une guerre générale au printems prochain, ou, au plus tard, pendant l'été. Cette opinion fondée fur les préparatifs de plufieurs puiffances, & fur les lenteurs des négociations du congrès de Buchareft, a donné lieu à des paris très-considérables en Allemagne; ces gageures publiques, faites par des perfonnes du premier rang, donnent un air de certitude aux conjectures des politiques....

VIENNE (le 24 Février.) Le 14 de ce mois l'empereur a donné, dans la grande chapelle de la cour, avec les cérémonies accoutumées, la barette au comte de Firmian, prince - évêque de Paflau fon éminence s'étoit rendue à la cour

:

avec un nombreux cortege compofé entr'autres, de 3 fuperbes caroffes à 6 chevaux, précédés de fa grande livrée, &c.; elle accompagna l'empereur, depuis les appartemens jufqu'à la chapelle, ainfi que le cardinal-archevêque de cette ville & le nonce du pape. S. M. I. fut reconduite dans le même ordre, & le nouveau cardina! s'en retourna enfuite, avec fon cortege, au palais archié ifcopal, où il eft logé.

Les divertiffemens du carnaval abforbent prefque toutes autres idées & nouvelles. Cependant depuis la réunion de la chambre des comptes à celle des finances, on penfe qu'il pourroit bien fe faire encore ce carême, dans le fyftême économique, quelque changement dont la fageffe répondroit à celle du grand homme d'état qui a ce projet en vue.

Le prince de Poniatowski, général au fervice de cette cour, vient d'être tranfporté, en litiere, de Lintz en cette capitale. Il eft fi dangereufement malade, qu'on défefpere de fa guérison.

ITALI E.

ROME (le 15 Février.) La compagnie de Jéfus reffemble actuellement à la plupart des compagnies de l'Europe, dont les actions ont varié & baiffé confidérablement; elle eft dans une crife trèsviolente, dont elle envifage les fuites avec dou leur. Le 31 du mois dernier, un notaire enjoignit, par ordre du cardinal Marefofchi, au général des jéfuites, de fufpendre, fous peine d'excommu

nication, l'office & les fonctions de chapelain de Fuccioli, qui obligent à dire chaque jour, une meffe dans l'églife del Gefu, pour le repos de l'ame du prélat & fondateur de ce nom, qui y a fon tombeau. Bien des perfonnes ont regardé ce procédé comme une vraie infulte faite à un chef d'ordre. Auffi le général y fut-il extrêmement sensible, & répondit au notaire : Que ne croyant point avoir manqué à l'obéissance due aux ordres des fupérieurs, il n'étoit pas nécessaire de les accompagner d'une telle menace, & qu'il auroit un jour à rendre compte au tribunal de dieu de cette infulte, faite à un pauvre fupérieur accablé fous le poids des difgraces.

On vient encore de fufciter une nouvelle affaire aux jéfuites. Le college irlandois réclame une maison de campagne fituée à Caftel-Gandolfe, & les biens qui en dépendent. Les jéfuites opposent à cette demande, la légitimité de leurs droits, & offrent de produire les titres d'une acquifition qu'ils ont faite & payée à ce college dans un tems où il étoit chargé de dettes. Le pape a nommé, pour décider ce procès, une congrégation, qui fera préfidée par le cardinal Marefofchi, & commencera à s'affembler chez lui, le 10 du mois prochain.

L'évêque de Fano a publié quelques mandemens qui prefcrivent la conduite que doivent tenir les jéfuites expulfés qui demeurent féparément dans des maifons particulieres.

Le prélat, Paftrowick, évêque de Viterbe, a fait préfent au S. P. de deux camayeux de jafpe fanguin, reliés en forme de petits livres, en ébene; ils repréfentent les effigies du fauveur & de la Ste. vierge, formées uniquement par les veines ou les différens traits de la pierre.

On augmente, de jour en jour, les raretés & les bâtimens du mufæum clémentin au Vatican.

On a fini les pilaftres du nouveau portique de cet édifice, & l'on commence à l'orner de ma¬ gnifiques colonnes de granite. On doit bâtir sur ce portique une nouvelle gallerie pour placer les ftatues d'une maniere plus convenable. Le fouverain pontife, qui n'épargne ni foins ni dépenfes pour orner ce cabinet de curiofités, va faire l'acquifition du célebre vafe antique, trouvé, il y a quelque tems, dans la maison de campagne des peres Somafques.

- Le Mofcovite & le Grec fon complice, qui s'étoient évadés de Livourne, après avoir fait un vol confidérable à l'amiral Spiritow, ont été découverts en cette capitale; on les a arrêtés & conduits dans les prifons. Ils étoient encore chargés des bijoux de l'amiral ruffe.

NAPLES ( le 14 Février. ) La cour est actuellement à Caferte, où le roi continue d'exercer les deux bataillons de cadets & de liparottes; on. affure que l'intention. de S. M. eft de les faire camper, afin de les former aux opérations militaires les plus difficiles.

Il y a quelque tems qu'une troupe de comédiens françois, venant de Vienne, s'eft établie dans la falle des Florentins. Ce spectacle eft trèsgoûté, & quoiqu'il en coûte 4 carlins par billet, l'affluence y eft prodigieufe. Ces comédiens ont été appellés à Caferte, & y ont représenté La chafSe d'Henri IV; L. M. ont daigné les honorer de leurs applaudiffemens. Plufieurs nobles ont fait une foufcription de 14 mille francs pour se procurer quelques repréfentations particulieres.

On ne fe fouvient pas d'avoir eu ici, depuis 1709, un froid auffi extraordinaire que celui qu'on a reffenti le 3 de ce mois; il étoit tombé la veille, & le jour précédent, une grande quantité de neige.

GENES (le 14 Février.) Il étoit d'ufage que la cérémonie du couronnement du doge ne fe fit que fix mois après fon élection, afin d'avoir le tems de faire des préparatifs pour la rendre plus brillante; mais, par un nouveau réglement, elle a été fixée au 6 de ce mois. Ce jourlà, le nouveau dogé, Pierre François Grimaldi, accompagné des procurateurs, fe rendit, vers les 4 heures du foir, à l'églife métropolitaine, où fa férénité fut reçue par l'archevêque à la tête du chapitre, & enfuite au palais ducal, où, ayant prêté, dans le fallon du grand-confeil, le ferment ordinaire entre les mains du doyen, ce prince en fut couronné au fon des inftrumens, & au bruit du canon de la place.

Le noble Jean-Baptifte Cambiafo ayant repréfenté que des affaires de famille ne lui permettoient pas de remplir la charge de fénateur; on procéda, le 1er. de ce mois, à une nouvelle élec.tion; le fort est tombé fur le noble Etienne Franzone, qui fut inftallé, le 12, en cette qualité, au palais ducal.

Il est entré dernierement dans ce port, deux bâtimens venant de Mogador, avec une cargaifon de grains, de laine, &c. Ils ont à bord 6 beaux chevaux maures, que l'empereur de Maroc envoye, en préfent, au noble François Viali.

[ocr errors]

LIVOURNE (le 18 Février.) La grande ducheffe de Tofcane, notre fouveraine, a eu le malheur de faire une fauffe couche le 5 de ce mois; mais cet accident n'a eu aucune fuite fâcheufe, & S. A. R. eft parfaitement rétablie.

L'archiducheffe Marie - Chriftine, ducheffe de Saxe-Tefchen, qui, entr'autres qualités éminentes, excelle dans l'art de peindre, vient d'être déclarée par acclamation, membre honoraire de l'académie de St. Luc à Rome.

« PreviousContinue »