Fragments sur Paris, Volume 1

Front Cover
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 90 - Partez, vaillants époux, les combats sont vos fêtes, Partez, modèles des guerriers ; ' Nous cueillerons des fleurs pour en ceindre vos têtes, Nos mains tresseront vos lauriers, Et si le temple de mémoire S'ouvrait à vos mânes vainqueurs, Nos voix chanteront votre gloire, Nos flancs porteront vos vengeurs. UNE JEUNE FILLE Et...
Page 89 - La République nous appelle Sachons vaincre ou sachons périr. Un Français doit vivre pour elle. Pour elle un Français doit mourir.
Page 139 - En dépit des efforts des organisateurs et de la pompe extraordinaire déployée dans les cortèges, ces fûtes laissaient le public indifférent. « La plupart ressemblent à un spectacle de l'Opéra, écrivait un témoin oculaire impartial, le docteur Meyer de Hambourg, et sous cet aspect quelques-unes ont un effet pittoresque agréable pour l'œil, mais elles n'en ont aucun sur l'âme du spectateur. J'ai été témoin du peu de part que le public y prend (à la fête de la Victoire et de la Reconnaissance,...
Page 23 - Les marchands ont brûlé eux-mêmes leurs collections de peur d'être accusés et arrêtés sous le règne de Robespierre. Le célèbre graveur Alix a détruit à cette même époque de terreur et de faiblesse la plupart de ses meilleures estampes, surtout les portraits des hommes célèbres, parce qu'on faisait alors des recherches dans les maisons des artistes pour les rendre suspects: ce n'est qu'après le...
Page 197 - ... mouvement général qui eût éclaté dans la République; les complices des factieux étaient connus, signalés; ils auraient été exterminés , et le sceptre sanglant des proscriptions eût été brisé dans les mains des féroces auteurs de la conjuration. « Non , j'en atteste les maux soufferts et les victimes regrettées; non, la terreur ne régnera plus sur les Français; non, les Bastilles ne s'ouvriront En congé.
Page 197 - ... (Un mouvement unanime éclate dans le Conseil; ce seul cri se fait entendre : Non, non, jamais!} « Il n'est pas un Français qui ne courût aux armes si le signal 'du combat était donné; car enfin, après les exemples éclatants d'audace et de scélératesse dont ils ont été les témoins, et dont un si grand nombre furent les victimes, il vaut mieux périr en combattant dans les dissensions civiles que de tendre lâchement la tête à ses bourreaux. (Oui, oui! s'écrient une foule de membres.)...
Page 161 - ... des besoins pressants. L'impôt progressif est dans la justice éternelle, mais je demande que l'on renvoie à la Constitution l'article qui en consacre le principe. » Ce renvoi est ordonné et l'article est accepté, avec une légère variante. L'article XXII était ainsi conçu : « L'instruction est le besoin de tous. La société la doit également à tous ses membres.
Page 257 - rester assis avec une indifférence marquée et parcourir tranquillement avec sa lunette les endroits les plus éloignés de la salle...
Page 89 - Mehul, was in keeping with the exaltation of the poetry. When the Parisian contingents were marching, they filed across the stage of the Opera amidst thunders of frantic applause, while all the performers were pouring forth the soul-stirring strains. The first verse ran thus : — La victoire en chantant vous ouvre la barriere, La liberté guide vos pas ; Et du nord au midi, la trompette guerriere, A sonne 1'heure des combats ! Tremblez, ennemis de la France, Rois ivres de sang et d'orgueil, Le peuple...
Page 127 - Je vous prie de leur dire qu'un mot atroce n'est jamais plaisant, mais qu'un plaisant est quelquefois atroce. Apprenez-leur que les hommes généreux ont le courage d'attaquer en public un coupable puissant, jamais celui d'outrager une femme, et rappelez à la mémoire trop peu fidèle de ces folliculaires que celle qu'ils outragent aujourd'hui arracha des victimes à la mort, brisa les fers de plusieurs milliers de Français, inspira le 9 Thermidor et que les malheureux l'avaient nommée Notre-Dame...

Bibliographic information