Bulletin de la Société nivernaise des lettres, sciences et arts, Volume 26

Front Cover
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 52 - N'avancez rien qui ne puisse être prouvé d'une façon simple et décisive. « Ayez le culte de l'esprit critique. Réduit à lui seul, il n'est ni un éveilleur d'idées, ni un stimulant de grandes choses. Sans lui, tout est caduc. Il a toujours le dernier mot. Ce que je -vous demande là...
Page 187 - Je hais par inclination naturelle, par la condition de ma nourriture, par l'appréhension tirée de mes ordinaires considérations, et, comme je pense, par l'inspiration céleste, toutes les contentions et disputes qui se font entre les catholiques, desquelles la fin est inutile, et encore plus celles desquelles les effets ne peuvent être que dissensions et différends, mais surtout en ce temps plein d'esprits disposés aux controverses, aux médisances, aux censures, et à la ruine de la charité....
Page 110 - Au pied de cet autel, de structure grossière, Gît sans pompe, enfermé dans une vile bière, Le plus savant mortel qui jamais ait écrit; Arnauld, qui, sur la grâce instruit par Jésus-Christ, Combattant pour l'Église, a, dans l'Église même, Souffert plus d'un outrage et plus d'un anathème.
Page 269 - D'Argenson (chef du parti dévot) disait : la perte de la religion ne doit pas être attribuée à la philosophie anglaise, qui n'a gagné à Paris qu'une centaine de philosophes, mais à la haine contre les prêtres, qui va au dernier excès...
Page 198 - C'était le Démosthène du Parlement; sans affecter l'éloquence, il n'en était que plus éloquent; le désordre était son art : la Constitution était, pour lui, ce que Philippe était pour l'orateur athénien. Les tableaux les plus touchants, les images les plus fortes, les entrailles émues, les larmes qui lui échappaient; c'était bien plus qu'il n'en fallait pour émouvoir la plus grande partie du Parlement.
Page 270 - plupart se cachent ou paraissent peu. On n'ose plus parler « pour le clergé dans les bonnes compagnies ; on est honni et « regardé comme des familiers de l'Inquisition. Les prêtres ont remarqué, cette année, une diminution de plus d'un liers dan< le nombre des communiants.
Page 133 - L'on ne voit plus cette hantise des sacrements qu'on voyait autrefois, non pas même à Pâques. Plusieurs curés se plaignent de ce qu'ils ont beaucoup moins de communiants que les années passées : Saint-Sulpice en a trois mille de moins; M. le curé de...
Page 51 - Napoléon, empereur des Français, roi d'Italie, protecteur de la confédération du Rhin, médiateur de la confédération Suisse, etc., etc. — Sur le rapport de notre ministre de l'Intérieur; Notre Conseil d'État entendu, Nous avons décrété et décrétons ce qui suit : Art. 1".
Page 274 - Soyez bénie de Dieu, sainte compagnie; entrez de plus en plus dans ces sentiments, éteignez ces feux de division, ensevelissez sans retour ces noms de parti. Laissez se débattre, laissez disputer et languir dans des questions ceux qui n'ont pas le zèle de servir l'Église : d'autres pensées vous appellent, d'autres affaires demandent vos soins.
Page 51 - Six mille militaires en retraite, ayant fait au moins une campagne, seront mariés, le 22 avril prochain , avec des filles de leurs communes, auxquelles il sera accordé une dot de douze cents francs pour Paris, et de...

Bibliographic information