Oeuvres complètes; Oeuvres inédites, Volume 2

Front Cover
Louis Janet, 1826
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 48 - De l'bumanité même elles semblent l'image ; Et les infortunés que leur bonté soulage Sentent avec bonheur , peut-être avec amour , Qu'une femme est l'ami qui les ramène au jour. O femmes ! C'est à tort qu'on vous nomme timides ; A la voix de vos cœurs vous êtes intrépides. Pourquoi de vils bourreaux , dans l'empire thébain , Dévouant Antigone aux horreurs de la faim , La plongent-ils vivante en une grotte obscure ? C'est qu'à son frère mort donnant la sépulture , Sa main religieuse...
Page 142 - L'histoire luit, soudain les temps ont reculé ; L'ombre a fui ; les tombeaux, les débris ont parlé ; Les générations s'entendent et s'instruisent, Et de l'esprit humain les travaux s'éternisent.
Page 55 - Sont ces fleurs ornemens du désert de la vie. Reviens de ton erreur, toi qui veux les flétrir : Sache les respecter autant que les chérir; Et, si la voix du sang n'est point une chimère . Tombe aux pieds de ce sexe à qui tu dois ta mère.
Page 52 - Les meurtriers émus s'arrêtent un moment : Elle voit leur pitié, saisit l'instant prospère, Du milieu des bourreaux elle enlève son père, Et traverse les murs ensanglantés par eux, Portant ce poids chéri dans ses bras généreux. Jouis de ton triomphe , ô moderne Antigone ! Quel que soit le débat et du peuple et du trône, Tes saints efforts vivront d'âge en âge bénis : Pour admirer ton cœur tous les cœurs sont unis ; Et ton zèle, à jamais cher aux partis contraires, Est des enfants...
Page 49 - Il la voit, il l'adore, il tombe à ses genoux; Et vainqueur, il réclame un triomphe plus doux. Elle veut résister; il frémit, il menace; Au respect de l'amour a succédé l'audace. Blanche, près de subir l'horreur de ses transports : « N'insulte pas, dit-elle, à la cendre des morts. « Ici repose, hélas! un époux que je pleure : « Laisse-moi sans témoin l'embrasser! Dans une heure « De mon triste destin tu pourras disposer.
Page 153 - II veut le Souvenir de ceux qu'il a chéris. Qui ne se dit , tout près de perdre la lumière : « Ma fille de ses pleurs baignera ma poussière ; * Le long deuil d'une épouse attestera sa foi ; « Quelquefois mes amis s'entretiendront de moi . « Je reste dans leurs cœurs , je vivrai dans leurs larmes?
Page 175 - Orosmane, Phèdre en proie à l'amour qu'elle-même condamne, Comme un peuple nombreux dans le cirque est pressé ? Chacun chérit les traits dont il se sent blessé; Chacun aime à verser sur de feintes alarmes, Sur des désastres faux, de véritables larmes; Et loin du cirque même, en son cœur, en ses yeux, Garde et nourrit longtemps ses pleurs délicieux. Quel est, en le lisant, le livre qu'on admire?
Page 209 - Si du chasseur hardi l'indiscrète vaillance L'arrête en ses filets, ou l'atteint de sa lance , Se jetant sur le fer que son sang a trempé, Terrible, il fait trembler le bras qui l'a frappé. Le destin de César vient consacrer l'audace. Du sénat irrité l'imprudente menace A chassé des tribuns au fier César vendus: Dans son camp aussitôt ils volent éperdus. Curion dont la voix toujours impétueuse, Vénale maintenant, autrefois vertueuse, Fier organe des lois et de la liberté, Arma contre...
Page 61 - N'ont jamais fait couler dans mes brûlantes veines « Une joie, un bonheur qu'on puisse comparer " A ces plaisirs nouveaux qui vinrent m'enivrer. « Je voudrais peindre en vain leur charme inconcevable :
Page 62 - II est près de ce lieu, lui répond-il soudain; On le voit dans la plaine épancher son feuillage Sur les bords d'une source, au milieu d'un bocage, Où l'oranger, le baume et le tilleul en fleur, Disputent de parfum, d'ombrage, de couleur; Et de myrtes touffus une allée odorante De cet arbre divin est la route charmante; Mais, sans guide, vos yeux ne le trouveraient pas. — Tu peux seul m'en servir : eh bien, conduis mes pas,

Bibliographic information