Le Drame de quatre-vingt-treize, Volume 1

Front Cover
Levy, 1866 - France - 893 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 59 - Je jure de veiller avec soin sur les fidèles de la paroisse qui m'est confiée, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout mon pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée Nationale et acceptée par le roi.
Page 59 - Roi ; de maintenir de tout notre pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée Nationale et acceptée par le Roi ; de protéger, conformément aux lois, la sûreté des personnes et des propriétés, la...
Page 111 - La popularité que j'ai ambitionnée, et dont j'ai eu l'honneur de jouir comme un autre, n'est pas un faible roseau ; c'est dans la terre que je veux enfoncer ses racines sur l'imperturbable base de la raison et de la liberté. Si vous faites une loi contre les émigrants, je jure de n'y obéir jamais.
Page 203 - Aussitôt que le roi sera arrivé au château des Tuileries, il lui sera donné provisoirement une garde qui, sous les ordres du commandant général de la garde nationale parisienne, veillera à sa sûreté et répondra de sa personne.
Page 31 - Guillotin, Médecin Politique, Imagine, un beau matin, Que pendre est inhumain Et peu patriotique. Aussitôt, II lui faut Un supplice Qui, sans corde ni poteau, Supprime du bourreau L'office... C'est en vain que l'on publie Que c'est pure jalousie D'un suppôt Du tripot D'Hippocrate, Qui de tuer impunément, Même exclusivement, Se flatte.
Page 191 - ... assignées. Au défaut des ministres , l'impérieuse nécessité a forcé quelquefois , l'assem-blée nationale à se 'mêler , malgré elle, de l'administration. Ce n'est pas au gouvernement à le lui reprocher. On doit le dire , il...
Page 35 - La peine de mort consistera dans la simple privation de la vie , sans qu'il puisse jamais être exercé aucune torture envers íes condamnés. 3. Tout condamné aura la tête tranchée.
Page 223 - Un sentiment d'orgueil que je ne saurais trop blâmer dans un jeune homme du tiers-état, disait la reine en parlant de Barnave, lui a fait applaudir à tout ce qui aplanissait la route des honneurs et de la gloire , pour la classe dans laquelle il est né : si jamais la puissance revient dans nos mains , le pardon de Barnave est d'avance écrit dans nos cœurs.
Page 192 - ... contributions, et la libre circulation des subsistances, pour maintenir la sûreté des personnes et de toutes les propriétés. Montrez la loi aux coupables ; fortifiez les autorités constitutionnelles de toute la puissance de la volonté générale ; que les factieux qui demandent le sang de leurs concitoyens voient l'ordre se maintenir au milieu des orages, la constitution s'affermir, et devenir plus chère aux Français...
Page 29 - Le corps du supplicié sera délivré à sa famille, si elle le demande. Dans tous les cas, il sera admis à la sépulture ordinaire, et il ne sera fait sur le registre aucune mention du genre de mort.

Bibliographic information