Carnet de la sabretache: revue d'histoire militaire rétrospective, Volume 6

Front Cover
Berger-Levrault et cie., 1898 - France
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 283 - Soldats, votre destinée est belle, parce que vous êtes dignes de ce "que vous avez fait et de l'opinion que l'on a de vous. Vous mourrez avec honneur comme les braves dont les noms sont inscrits sur cette pyramide, ou vous retournerez dans votre patrie couverts de lauriers et de l'admiration de tous les peuples. Depuis cinq mois que nous sommes éloignés de l'Europe, nous avons été l'objet perpétuel des sollicitudes de nos compatriotes. Dans ce jour, quarante millions de citoyens...
Page 282 - L'année suivante, vous étiez sur le sommet des Alpes. Vous luttiez contre Mantoue il ya deux ans, et vous remportiez la célèbre victoire de Saint-George.
Page 283 - ... l'admiration de tous les peuples. «Depuis cinq mois que nous sommes éloignés de l'Europe, nous avons été l'objet perpétuel des sollicitudes de nos compatriotes. Dans ce jour, quarante millions de citoyens célèbrent l'ère des...
Page 120 - Soldats, je sais que vous êtes profondément affectés des malheurs qui menacent la patrie ; mais la patrie ne peut courir de dangers réels. Les mêmes hommes qui l'ont fait triompher de l'Europe coalisée sont là. Des montagnes nous séparent de la France; vous les franchiriez avec la rapidité de l'aigle, s'il le fallait, pour maintenir la Constitution , défendre la liberté , protéger le Gouvernement et les républicains.
Page 327 - François 1er, le grand Condé, et le maréchal de Saxe auraient voulu avoir un fils comme lui. Il est étourdi comme un hanneton au milieu des canonnades les plus vives et les plus fréquentes, bruyant, chanteur impitoyable, me glapissant les plus beaux airs d'opéra, fertile en citations les plus folles au milieu des coups de fusil, et jugeant néanmoins de tout à merveille. La guerre ne l'enivre pas, mais il y est ardent d'une jolie ardeur, comme on l'est à la fin d'un souper. Ce n'est que...
Page 201 - ... plaçai sur les différentes terrasses de la montagne tous mes régiments en colonne, et sur la principale hauteur quatre-vingts pièces de canon en batterie. Je ne pus les y faire parvenir qu'avec peine, vu l'escarpement de la montagne. Mon artillerie, que j'avais laissée au pied de la montagne, tira en élévation lors de l'assaut sur les batteries ennemies et, par une fatalité singulière et assurément contre mes intentions, trois boulets tombèrent dans la Chaussée d'Antin et un sur les...
Page 328 - Toujours Français dans l'âme , il est Russe pour la subordination et pour le bon maintien. Aimable , aimé de tout le monde , ce qui s'appelle un joli Français , un joli garçon , un brave garçon , un seigneur de bon goût de la cour de France : voilà ce que c'est que Roger de Damas.
Page 325 - ... femmes, ou redressant les torts de la société ; quittant, pour faire le tour du monde, tous les plaisirs, dont il est dédommagé un instant par la reine...
Page 195 - Mais, Montmartre fortifié, garni de gros canons, devait faire une vigoureuse résistance. — Heureusement, sire, l'ennemi l'a cru comme vous, et voilà pourquoi il s'en est approché avec tant de circonspection; cependant il n'en était rien, il n'y avait que sept pieces de six.
Page 158 - Caffarelli, à qui il communiquait ses réflexions, que nous sommes bien heureux qu'il se soit trouvé du monde, dans cette ville, pour nous en ouvrir les portes.

Bibliographic information