Portefeuille de mil huit cent treize, ou, Tableau politique et militaire, Volume 2

Front Cover
1825
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 479 - Elles se trouvent appelées à promulguer de nouveau à la face du monde, les vues gui les guident dans la présente guerre, les principes qui font la base de leur conduite, leurs vœux et leurs déterminations. Les puissances alliées ne font point la guerre à la France, mais à cette prépondérance hautement annoncée, à cette prépondérance que, pour le malheur de l'Europ'e et de la France, l'empereur Napoléon a trop long-temps exercée hors des limites de son empire.
Page 244 - Français, roi d'Italie, copie des offices qu'il vient de recevoir de la part de MM. les plénipotentiaires de SM l'empereur de toutes les Russies et de SM le roi de Prusse , par lesquels ils lui déclarent que, le terme de l'armistice étant écoulé, ils regardent le congrès réuni pour la négociation de •la paix comme dissous.
Page 480 - France soit heureuse; que le commerce français renaisse ; que les arts , ces bienfaits de la paix , refleurissent , parce qu'un grand peuple ne saurait être tranquille qu'autant qu'il est heureux. Les puissances confirment à l'empire français une étendue de territoire que n'a jamais...
Page 256 - Il y reconnut les siens, et se persuada, dès ce moment, que ce serait de leur côté qu'il rencontrerait des dispositions sincères à concourir au rétablissement d'une paix solide et durable. La France, loin de manifester des intentions analogues , n'avait donné que des assurances...
Page 250 - SMI n'a pu se livrer longtemps à de si belles espérances. Un an était à peine écoulé depuis l'époque qui semblait mettre le comble à la gloire militaire du souverain de la France, et rien ne paraissait plus manquer à sa prospérité, pour autant qu'elle dépendait de son attitude et de son influence au dehors , quand de nouvelles réunions au territoire français d'États jusqu'alors...
Page 261 - Pour y parvenir, elle doit d'abord agrandir à ses dépens la Bavière et la Saxe , car c'est aux grandes puissances à descendre pour que les puissances du second ordre deviennent leurs égales ; lorsquelle aura donné l'exemple, elle sera en droit de demander qu'il soit imité. Ainsi le cabinet de Vienne veut combattre pour faire de toutes les puissances une république de souverains dont les élémens seront parfaitement égaux ; et c'est à de telles rêveries qu'il faudrait sacrifier le repos...
Page 225 - Réponse des plénipotentiaires français. Les soussignés, plénipotentiaires de SM l'empereur des Français , ont reçu , avec les deux notes que S. Exe. M. le comte de Metternich , ministre d'État et des affaires étrangères, plénipotentiaire de la cour médiatrice, leur a fait l'honneur de leur adresser hier, les copies de celles de MM. les plénipotentiaires russe et prussien. Pénétrés de l'obligation sacrée que leur impose la nature même de leur mission, celle d'écarter toute discussion...
Page 212 - ... compromettre l'Autriche et d'étendre les malheurs de la guerre. On s'arrêta à la forme des conférences. Les soussignés ne peuvent que témoigner leur étonnement et leurs regrets de ce que , depuis plusieurs jours qu'ils sont à Prague , ils n'ont pas encore vu les ministres russe et prussien , et que les conférences n'ont pas encore été ouvertes par l'échange des pouvoirs respectifs , et enfin de ce qu'un temps précieux a été employé à discuter des idées aussi imprévues qu'incompatibles...
Page 225 - Ils éviteront également de s'étendre en protestations de désir de la paix, parce que, quelque naturel qu'il soit de s'en honorer, ce désir règle l'esprit des négociations, mais non la marche des affaires, qui doivent se traiter suivant les usages reçus , dans leur ordre, et en levant les difficultés à mesure qu'elles se rencontrent.
Page 492 - J'ai plusieurs fois donné la paix aux nations, lorsqu'elles avaient tout perdu. D'une part de mes conquêtes j'ai élevé des trônes pour des rois qui m'ont abandonné. J'avais conçu et exécuté de grands desseins pour la prospérité...

Bibliographic information