Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

douteuse avec la Russie & le Duc de Holstein. C'est neanmoins une preuve de la mauvaise volonté des Anglois , qui cachent à conduire les choses au point de faire perdre à Sa Majefté Impériale & à la Russie toute confiance enl'amitié de ce Royaume & même à en attene dre toutes sortes de facheuses suites dès qu'en consentant dans la conjoncture presente a l'accession proposée, on s'allie plus étroitement avec l'Angleterre

En effet dans ce cas l'examen & le jugement des avantages ou des préjudices d'une telle Alliance ne depend pas seulement des Alliez qui font de nouveaux Traitez, mais aussi de ceux qui veulent maintenir les anciens; car dans la conjoncture presente il ne s'agit pas du pretexte d'être ami de tout le monde, mais de consera ver la bonne foi & la confiance par l'observation des Traitez precedens.

4. Votre Majesté & ses louables Etats doia vent être convaincus du deguisement , dont font accompagnez les motifs pacifiques que les Anglois proposent ici pour apuier la demande de l'accession au Traité d'Hanovre ; puisque le Ministre soussigné à notifié ici que les entreprises publiques des Anglois contre la Couronne d'Espagne font allées jusqu'à une Guerre declarée, nonobftant toutes les propositions que l'Espagne a fait inutilement pour la prevenir, ainsi que j'en ai donné ici connoiffance de bouche & par écrit; en sorte que le Roi d'Espagne a été obligé de repouser la force par la force par un juste ressentiment de la conduite des Anglois insuportable entre des Têres couronnées, & pour prevenir à tems de

plus

[ocr errors]

plus grands affronts; Sa Majesté Catholique preferant d'être en Guerre ouverte avec l'Angleterre, qu'à se voir exposée à l'opression qui accompagnoit la feinte amitié de cette Couronne; c'est pourquoi Sa Majesté Cath, a fait actuellement aflieger Gibraltar.

Sa Majesté Impériale est obligée en vertu de la tendre inclination pour ce Royaume & de la ftipulation contenue dans les Traitez, d'avancer les interêts reciproques, & de prevenir les dommages, de déclarer à votre Majesté quelles en seront les suites , afin

que l'on

prenne les furetez necessaires pour l'important Commerce qui se fait entre ce Royaume & les Etats des Rois d'Espagne & de Portugal: puisque l'on peut prevenir les pertes des Nego cians Suedois & procurer leurs avantage, d'autant plus que le double mariage qui est sur le point de se conclure entre l'Espagne & le Portugal doit tellement unir les Interêts de ces deux Couronnes, que les Ennemis de l'une le feront de l'autre, & par consequent que ceux qui s'allieront avec leurs Ennemis seront traités fi non comme Ennemis déclarez, du moins comme pouvant le devenir , en sorte que le Commerce d'ici en feroit troublé & interrompu & les Ports d'Espagne & de Portugal feroient fermez à tous les Vaisseaux Suedois.

En fuppofant l'acceffion, on seroit encore plus embarassé de ce côté -ci en ce que dans la presente rupture avec l'Efpagne, l'Angleterre prétend n'être pas agresseur & en demandant l'accesfion de ce Royaume Ad caufam fæderis defenfiui, elle s'ouvre la porte à la

deman

[ocr errors]
[ocr errors]

Négociations, Mémoires & Traitezi 229
demande qui suivra de près des secours ftipu.
lez

5. Ces motifs & les obligations de l'Allian-
ce engagent Sa Majesté Imperiale à avertir
Votre Majesté & ses louables Etats d'exami-
ner à fonds & avec la derniere attention l'al-
faire de l'accession, & de considerer jusqu'où
il est de l'interêt des Alliez de Hanovre &
combien il est de leur avantage de contribuer à
relever ce Royaume avec le tems, ou plutôt
fi raisonnablement les presentes offres de l'a-
mitié de l'Angleterre ne cachent pas quelques
vues secretes, sur tout de brouiller cette Cou-
ronne avec l'Empereur & la Russie, pour lui
ôrer par ce moyen toute esperance de recou.
vrer son ancienne splendeur, de la mettre
dans une dependance absolue de l'Angleter-
re, de priver Son Altefle Royale le Duc de
Holstein des secours qu'il peut attendre de ce
Royaume, & qui lui coûtent si cher, pour

le retablir dans les Etats, & lui enlever l'amitié, l'affection & les prerogatives dont elle jouit ici, dans la vuë de procurer avec le tems la succession de cette Couronne au plus jeune Prince de la Ligne Electorale de Hanovre ; soit en pretextant la necessité que l'on auroit de la protection de l'Angleterre, soit en employant la force duverte; & qui fait ce que l'on a peut-être déja fait pour la reuslite de ce projet ?

Sa Majesté Impériale soumet tous & chaque Article de certe remontrance au judicieux & sage examen de Votre Majefté & de ses louables Etats, fans s'ingerer à leur rien prescrire sur la Resolution qu'ils prendront à

cet

P 3

[ocr errors]
[ocr errors]

cet égard; elle a voulu seulement en bon & fidele Allié, vous proposer en peu de mots les remarques dont cette accession est susceptible & qui n'ont pour but , à son ayis, que l'intereç futur de ce Royaume.

C'est pourquoi aussi elle a jagé à propos de declarer de nouveau naturellement & ouvertement les raisons pour lesquelles l'accession requise au Traité de Hanovre est entierement contraire à l'Amitié & å l'Alliance avec Sa Majesté Impériale, quoiqu'en puissent dire ceux qui s'imaginent & qui veulent perfuader aux autres que l'on peut rendre compatible l'Alliance de l'Empereur avec ladite accession au Traité de Hanovre.

Les louables Etats ne peuvent avoir oublié les motifs qui porterent la Diete de 1724. à rechercher l'amitié & l'Alliance de l'Empereur sollicitée encore depuis ce tems-là;. Sa Majesté Impériale ne voit pas que depuis ce tems-là il y ait eu aucune raison d'Etat de la part ou de ce côté-ci. pour rompre certe amitié, bien loin de-là il y en a plusieurs qui en confirment la necessité & les avantages.

Sa Majesté fe repose sur les lumieres & la Pru. dence de Votre Majefté & de Vos Louables Etats, qu'ils n'ignorent pas les vûës particulieres de quelques partisans declarez des offres de l'Angleterre, & par consequent qu'on ne les prefea Tera pas aux interêts du Royaume & à la conservation de fideles amis au dehors, & encore moins qu'on ne voudra pas exposer, par cette accession, la validité des Traitez futurs à la defiance du reste de l'Univers , en negligeant d'ob-' ferver ceux qui font déja faits.

Le

HO

Le Ministre fouffigné demande une prompte declaration sur le present Memoire & se recommande avec un profond respect à la protection & à la clemence du Roi.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

Ces pieces font connoitre quelle étoit la difposition des esprits de part & d'autre, voici comme le Duc de Holstein s'y joignit; il écrivit à la Diete de Suede, la lettre suivante, qu'il adres, sa au Roi de Suede.

Lettre du Duc de Holstein aux Etats de

Şuede.

[ocr errors]

des Erats du Roiaume de Suede. Nous ne pouvons nous dispenser, à l'occafion de l'agreable aproche de la Diete generale, de temoigner au très-louable Corps des Etats, par cette lettre bienveillante , qu'à

la conclusion de la derniere Diete, nous avons été consolez, & soulagez de la maniere la plus touchante, par la declaration, & l'assurance pleine de bienveillance, qu'il a plû alors aux très-louables Etats du Royaume, de nous faire donner par Sa Majesté.

Notre Esprit & notre Coeur accablez de la dure oppression du Dannemarck, se ranime

renç

P4

« PreviousContinue »