Page images
PDF
EPUB

mes fins falutaires par tous les moyens justes & convenables; & fi dans ce cas-là au lieu d'aller au devant des souhaits & de la requisition de la Suede, elle se contente pour l'avenir de remplir ses engagemens envers cette Couronne, dans les propositions & dans les tems marquez par les Traitez, & selon que l'amitié reciproque de la Couronne de Suede, & ses soins à concourir à sa propre conservation pourront justifier cette defense auprès du grand Conseil de Sa Majesté, & de la Nation Britannique, qui en a tourni tant de fois les moyens, sans que la Grande-Bretagne ait jamais reclamé jusqu'ici l'asGiftance de la Suede, & fans qu'elle fe trouve à present dans aucune probabilité de la devoir reclamer pour l'avenir,

Mais le Sereniffime Roi mon Maitre veut toujours mieux esperer de l'amitié de Votre Majesté : & de la sagesse d'un Conseil aust éclairé que celui de la Suede, Sa Majesté ne peut pas encore s'imaginer que la crainte de dangers puisse passer pour une raison valable de ne se pas affermir contre ces mêmes dangers, ni que l'esperance vague, & incertaine de quelques avantage à venir, une la Couronne dont on les attend, n'ose pas 2vouer , puisse être une raison pour rejetter l'amitié de ces Puissances qui seront toujours le soutien le plus ferme de tous les avantages presens & futurs de la Suede ; ni enfin que des promesses imaginaires, & peutêtre insidieuses, puissent être mises en balance contre un subside clair de près de cent mille Ducats par mois, que Votre Majesté fera fondée par l'accellon, de reclamer en cas d'attaque avec un secours encore plus confi. derable selon l'exigence du danger, & cela promis par des Puissances qui se trouvent en 'état de bonnifier leurs engagemens fans être obligées de chercher leurs reflources ailleurs que chez elles, & qui ont un interêt , non occafionel, mais constant de vouloir du bien à la Suede.

d'at.

Le soussigné espere que Votre Majesté reflechissant gracieusement sur ce que dessus, voudra bien à la fin l'honorer d'une reponse favorable, qui étant le fruit d'une consideration fi mure, puifle, jetter les fondemens d'une liaison éternelle & indifloluble. Et attendant il a l'honneur de se recommander trèshumblement à la protection & à la bienveillance de Votre Majesté. Fait à Stockholms le 4. Juin 1726.

Signé,

POINTZ

Le Comte de Freytag, Ministre de l'Empereur des Romains, & le Prince Dolgoruki, Ambassadeur Extraordinaire de Russie, avec le Comte Gollowin, Ministre ordinaire, & les Ministres de Holstein s'oposerent à l'acceflion de toutes leurs forces ; le premier en presentant le Memoire ci-joint qu'il accompagna d'un long discours, le second & le troisieme, en faisant les offres les plus considerables en argent & en fubfides ; les autres en pratiquant adroitement des intrigues dans la Diete.

Memoja

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]

Recueil Historique d'Actes, Mémoires du Comte de Freytag an Roi de

Suede. L

È Soussigné Envoyé Extraordinaire de

l'Empereur a l'honneur depuis un an entier de representer à Vôtre Majesté & à son louable Senat de la maniere la plus circonstanciée & la plus étenduë, tant de bouche que par écrit, que le Traité de Hanovreou Herenhausen, & toutes les accessions qui portent ce nom ne tendent de la part des Anglois à autre chose, qu'à un renversement de l'entiere Constitution de l'Empire & de la fubordination si bien établie & fi necessaire entre les Membres & le Chef; Enfin à y introduire une Anarchie capable de bouleverser entierement l'Allemagne. Le but de cette Alliance, sous pretexte de conserver la Paix & la tranquilité publique, est visiblement d'animer la moitié de l'Europe contre l'autre moitié. Premierement par une Alliance injurieuse, & ensuite, suivant le beau projet qui est dreflé, la precipiter dans une guerre declarée. C'est pourquoi le Soussigné à fait tout ce qu'il a pu au nom de Sa Majesté Imperiale, pour detourner Votre Majesté & ce Royaume de donner tête baissée dans ce 'dangereux deflein. Dans cet intervale il a réüsli , avec le secours du Ciel, à unir Sa Majesté Imperiale & Votre Majefté dans une Alliance defensive par l'accession de l'Empereur au Traité fait avec la Russie en 1724., malgré toutes les oppositions du parti contraire.

Ce succès faisoit esperer au Ministre Sousigné qu'il avoit par là fermé le chemin à tou

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

tes

tes les instances des Anglois, &c que l'amitié & la confiance établie entre les deux Etats ferait inalterable.

Le tems & les circonstances ont fait voir depuis, combien il s'étoit vainement Harré, & l'on n'a que trop de preuves que, nonobitant toutes les remontrances contraires, les vûës des Anglois apuyées par quelques personnes preoccupées, ont pris tellement le dessus, qu'à leur follicitation on a convoqué long.tems avant le tems ordinaire les louables Etats de ce Royaume, auxquels on a renvoyé l'importante decilion de cette affaire.

AinG ledit Ministre pourroit se tranquiliser & en laisser l'examen à la sageff: & la prudence de Votre Majesté & de les louables Etats, se repofant fur leur inclination & leur confiance pour Sa Majesté Imperiale, assuré qu'on leur aura communiqué fidelement toutes les propofitions verbales & par écrit qu'il a fait, ainfi qu'elles font dans le Protocol du Senat.

Mais comme depuis la convocation des E. tats & l'Examen des affaires presentes, il s'est prefenté diverses circonstances qui font connoi. tre que le Traité de Hanovre ou de Herenhau fen,'& l'accesfion à ce Traité ne peuvent pas fublister avec l'amitié de Sa Majesté Imperiale, le Soussigné se trouve indispensablement obligé de les exposer humblement à vos conG. derations

1. Il rapelle ici in extenso tout ce qu'il a do ja allegué dès le i Juin de l'année derniere, tant par écrit que de bouche, pour faire voir l'incompatibilité de ce Traité avec les veritables interêts de ce Royaume & de Votre M& Tome III.

P

jesté,

[ocr errors][ocr errors]

jesté, comme Duc de Pomeranie & avec les interêts de la Maison Imperiale.

2. Il adhere, en vertu de l'Alliance reci: proque à tout ce que

l'Ambassadeur de Rusbe Dolgoruki a remontré tant en conferences que dans son dernier Memoire touchant la conduite de la Cour d'Angleterre. Ses vûës tendant à troubler la Paix & l'incompatibilité qui s'ensuit de l'accession que les Anglois demandent ici avec l'Alliance de l'Empereur & de la Russie.

3. Il est certain & notoire par des avis dignes de foi que la Cour d'Angleterre n'épargne auprès de celle de France ni peine ni persuasion pour l'engager dans une Guerre declarée avec Sa Majesté Imperiale. Pour cet effet il a été proposé que la France envoyeroit l'Eté prochain vers la Moselle & le Rbin 70. mille hommes, en Catalogne 20. mille, & en Brabant 30. mille, pour commencer les hoftilitez pendant que du côté de la Hollande un semblable corps de troupes agiroit 2016

, & que l'on formeroit dans la Basse Saxe une Armée de 30000. Danois à la Solde de la France & de l'Angleterre , de 28000. Hanoveriens, & de 12. mille Heffois pour

allumer en même tems le feu de la Guerre dans le fein de l'Empire & sur ses Frontieres.

Quoique ce funeste projet de la part d'un Etat Electoral de l'Empire, dont on a fi

peu lieu de l'attendre, soit encore fort eloigné de son execution puisque la France n'y a pas encore consenti & que le Dannemark trouve des difficultez insurmontables à prêter tant detroupes pendant qu'il est dans une situation fi

dou

« PreviousContinue »