Page images
PDF
EPUB

Ja Paix, & de la tranquillité publique ont jugé à propos de faire entre eux une Alliance, dont le Traité a été conclu à Honovre le 3. Septembre 1725. avec trois Articles feparez, lesquels ont été communiquez à Leurs Hautes Puissances les Seigneurs Etats Generaux des Provinces-Unies des Pais - Bas, par le Sr. Marquis de Fenelon Ambassadeur de France, par le Sr. Finch Envoyé extraordinaire de la Grande-Bretagne & par le Sr. Meyndertshagen Envoyé extraordinaire du Roi de Prufle, qui au nom des Rois leurs Maitres conjointement ont invité lesdits Seigneurs Etats Generaux d'acceder à ce Traité & aux Articles separez, conformement à ce dont ils étoient_convenus dans le feprieme Article du même Traité, lequel avec les Articles feparez sont ici mot

mot inserez.

Fiat infertio.

Et comme lesdits Seigneurs Etats Generaux après avcir vû & examiné ce Traité & fes Articles separez, ont temoigné qu'ils font entierement sensibles à l'honneur que leurs dites Majestez-leur ont fait par une invitation fi prompte & fi obligeante d'acceder à cette Alliance & qu'ils reconnoiflent en même tems les soins qu'elles ont eu en faisant ce Traité tant pour la conservațion du repos public en general (sans lequel celui de leur Republique ne peut être affiré) qu'en particulier pour le maintien de fon Commerce, fans lequel elle ne peut point subGfter , & .comme ils ont ajouté qu'ils font pleinement convaincus que le but de cette Alliance ne çend nullement à donner

1

la moindre atteinte aucun Traité ou Alliance, precedente contractée soit entre les Hauts Contractans de celle-ci foit par eux ou par - l'un d'eux avec d'autres Princes ou Erats': mais que plûtôt l'Intention est de les maintenir & de les coroborer, & que le grand but de cette Alliance tend uniquement à se lier plus étroitement ensemble, fans offense de

qui que ce soit, pour la garantie, la protection & le maintien de tous les Etats, Pais & vil- Jes, tant en dedans que dehors de l'Europe, dont chacun des Alliez sera actuellement en pofseflion au tems de fa signature de cette Alliance, aussi bien que des droits, immunitez & avantages, & en particulier ceux qui regardent le Commerce, tant dedans que -dehors de l'Europe, dont chacun des Alliez jouit au terns de la lignature de cette Asceffion.

De plus lesdits Seigneurs Etats Generaux étant dans une ferme persuasion qu'en açceJant audit Traité d'Hanovre, l'on n'exige pas d'eux de se charger de la Garantie Generale des Traitez de Westphalie & d'Oliva dont il est fait mention dans l’Articles du Traité d'Hanovre & dans le premier des Articles feparez, à laquelle garantie generale, il ne se sont jamais engagés; mais que leur Garantie, à cet égard s'étend uniquement aux droits & poffessions que les Hauts Alliez ou quelqu'un d'eux ont acquis par ces Traitez & dont ils jouissent au tems de la Signature, &' au Cas du Traité desdits possessions & droits, & que c'est lå l'intention de leurs Majestez.

Quant aux affaires de Thorn dont il eft fait mention dans le premier des Articies 3

[ocr errors][merged small]

feparez du Traité d'Hanovre ils s'engagent seulement d'employer conjonctement avec les Hauts Contractans leurs offices amiables pour obtenir une raisonnable fatisfaction & reparation des infractions qui pourroient être faites au Traité d'Oliva & en cas que ces amiables offices fussent fans' effet & qu'on trouvat necessaire de faire quelque chose de plus, alors ils auront en cela unę pleine liberté dans leur deliberation, sans être obligez à rien de plus qu'aux bons offices, à moins qu'ils n'y donnent un nouveau Confentement.

Enfin puisque cette Alliance entr'autres a pour but l'établissement d'une entiere confiance entre les parties Contractantes, les Seigneurs Etats Generaux suposent que les Alliez se communiqueront mutuellement en toute confidence leurs penfées sur les voyes & moyens qu'on jugera les plus efficaces en Cas de befoin, pour conserver & maintenir les pofTeffions & droits sulmentionnez , tant par japort au Commerce qu'autres tant au de dans que dehors de l'Europe.

Et comme dans la persuasion & ferme Confiance que c'est là le veritable but & intention de leurs dires Majeftez, lesdits Seigneurs Etats Generaux pour donner une marque de leur desir de s'unir étroitement avec elles & de la haute estime qu'ils ont pour leur amitié & Alliance, ont resolu d'accéder au Traité & aux Articles separez ci-deflus inferez, & à cet effet ils ont no.nmé les Srs. Chrétien Charles Baron de 'Lintelo, Seigneur d'Erfe , Baillif de Lochum & Droffart de Bedevors : Armolde de Zuylen de Nievelt, ancien Bourgemaitre & Senateur de la Ville de Rotterdam, LS

Ruart

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Ruard de la Terre de Putten, Baillif & Dycko graaf de Shieland: Ifaac van Hoornbeeck ConIeiller Pensionnaire des Etats de la Province de Hollande & de Westfrise, Garde du Grand Sceau & Sur-Intendant des fiefs de la même Province ; Nicolas Henri Noey, ancien Bourguemaitre de la Ville de Tholen: Gerard Godart Tats van Ameronge , Chevalier de l'Ordre Teutonique commandeur du même Ordre à Doesburgh, élu dans le premier membre des Etats de la Province d'Utrecht, Grand Veneur de la même Province, Jean Abraham van Schurman Bourguemaitre & Senateur de la Ville de Slot, Everard Rouse Bourguemaicre de la Ville de Deventer; & Lambert Henri Emmert Senateur de la Ville de Groningen , tous Deputez à l'Assemblée desdits Seigneurs Etats Generaux de la part des Etats de Gueldre, de Hollande & de Westfrise, de Zeelande, d'Utrecht, de Frise, d'Overyffel de Groningue & Omme-Landen, & les ont mynis d'un plein-pouvoir pour convenir de cette accession avec les Srs. Marquis de Fenelon, „Plenipotentiaires de Sa Majesté Très-Chrê

tienne, Finch, Plenipotentiaire de Sa Majesté le Roi de la Grande-Bretagne & de Meynderezhagen Plenipotentiaire de Sa Majesté le Roi de Pruffe, pareillement munis de Pleins-Pouvoirs.

Lesquels ayant conferé ensemble font convenus de la manicre suivante. Que lesdits Seigneurs Etats Generaux accederont (ainsi que lesdits Srs. Deputez & Plenipotentiaires ont déclaré d'acceder en leur nam & de leur part, audit Traité & Articles feparez: ) les obligeant envers leurs dites Majesteż à tout ce qui y eft contenu tout de même comme s'ils

2

avoient

avoient contracté avec elles dès le com mencement. Et que leurs Majestez avoüant leur bût & intention être tels qu'il est exprimé ci-devant, accepteront l'accession de Leurs Hautes Puiffances; ainfi que lesdits Srs. Ambas sadeur, Ministres & Plenipotentiaires ont des claré d'accepter au nom & de la part de leurs dites Majeftez cette acceffion, les obligeant envers Leurs Hautes Puissances à tout ce qui y est contenu dans ledit Traité & Articles feparés, tout de même comme si elles avoient contracté avec leurs Majestez dès le commence ment.

Le secours que donneront Leurs Hautes Puiffances en cas de besoin n'ayant pu être reglé dans le Traité, on est conuenu qu'il sera de 4. mille Hommes d'Infanterie & de mille de Cavalerie. En-elucidation de l'Article sixieme du Traité, il est declaré qu'après l'expiration des quinze Années y mentionnées, le tout retombera dans les termes des Traitez precedens qui fubfifteront entre les Hauts contractans & fpecialement dans les termes de la stipulee Alliance de l'an mille fept cent & dix fept.

Ce present Traité pour l'acceffion des Etats Generaux Yera 'aprouvé & ratifié par leurs Majeftez le Roi Írès-Chrétien, le Roi de la Grande-Bretagne & le Roi de Prusse & par les Seigneurs 'Erats Generaux des Provinces -nies des Pais-Bas , & les ratifications seront fournies ici à la Haye daņs Vefpace de deux mois du jour de la fignaure du present, ou plutôr pil est poslīble en foi de quoi nous touffignez conftituez Plenipotentiaires à l'effet eles precedentes do munis des Pleins, pouvoirs

« PreviousContinue »